Archives de catégorie : je rale

Le scandale des urgences de Chartres

k5094059

et peut-être d’ailleurs …

Ayant déjà un lourd passif avec l’hôpital de Chartres (hémorragie interne non traitée… des soins intensifs où l’on ne réveille pas le docteur par peur de se faire engueuler pour finir par une opération de 4h30 et QUATRE LITRES de sang transfusé) vous comprendrez qu’en général je ne fréquente pas leurs urgences.

Hier mon Judoka s’est blessé en tournoi à l’autre bout du département et, l’hôpital le plus pratique sur le chemin du retour était celui du coudray, l’hôpital public de Chartres donc.

TRES MAUVAIS CHOIX !

Alors attention je suis bien consciente que mon fils ne représentait pas une urgence, simplement il s’est bien retourné un index et un doigt de pied et comme il est en section sportive, qu’il a un gros gros tournoi régional bientôt, nous devions le faire « réparer ». Comprenez par là que le simple strapping par Maman n’aurait pas été suffisant et qu’il m’en aurait voulu à vie si par défaut de consultation, sa guérison avait été compromise.

J’étais donc quasi sûre qu’il n’y avait rien de cassé, mais un sportif qui utilise beaucoup tous ses membres, ben ça se soigne avec attention.

LE POINT POSITIF :

on nous annonce beaucoup beaucoup d’attente, MAIS pour la première fois de ma vie on nous propose un antalgique. D’habitude je l’administre moi-même, tant pis si derrière il faut opérer, quand un gamin souffre et qu’on va attendre 4 heures minimum ben mon cœur de maman me souffle qu’il faut soulager. La ça tombait plutôt bien nous n’étions pas repassés par la maison et je n’avais rien sur moi.

On entre… LES TROIS SALLES D’ATTENTE sont pleines à craquer, certains saignent, certains agonisent, d’autres sont en robe de chambre jetés ici par leur maison de retraite*, certains sont bandés…

Pas grave, on a des bouquins, le judoka son sacro-saint téléphone, on va prendre notre mal en patience…

CINQ HEURES … ça fait beaucoup de patience, même pour un pré-ado de douze ans, même avec beaucoup beaucoup de bonne volonté…

Nous avons attendu cinq heures, parce que à l’hôpital de Chartres en Eure et Loir ils n’affectent pour le service des urgences …QU’UN SEUL MEDECIN ET UN SEUL INFIRMIER.

Imaginez un peu l’ambiance des salles d’attente et ce que doivent subir les personnes à l’accueil ou le pauvre infirmier qui court de box en box.

Parce qu’en fait, lorsqu’on est enfin pris en charge, que l’on touche du doigt le graal, avec enfin une salle d’examen, l’attente n’est pas terminée. Figurez-vous qu’ils n’ont pas trouvé de médecin avec plus de deux yeux, deux oreilles et deux bras, donc le pauvre fait le tour des box aussi vite qu’il peut.

Evidemment il y a des gens qui pêtent les plombs… comme cette dame blessée au nez qui après avoir attendu un temps certain dans son box est partie en râlant très fort. L’infirmier était en train de suturer un enfant… En tant que Maman je comprends parfaitement que les bouts de chou soient prioritaires, mais je ne suis pas sûre d’avoir eu autant de compassion si j’avais été moi-même blessée.

Pareil, ce pauvre infirmier était super limité, il n’avait que deux bras … Alors j’ai juste envie de dire à l’administration de l’hôpital de Chartres : Soit vous fermez le service des urgences, soit vous affectez PLUS DE PERSONNEL pour le bien de tout le monde, de vos soignants et des blessés… Sinon vous dégotez des mutants avec plein de bras, de jambes, d’yeux tout ça tout ça pour pouvoir répondre à plusieurs demandes de soin en même temps.

Pas étonnant que des gens parfaitement civilisés en temps normal en arrivent à péter les plombs, devenir agressifs voire violents.

Attention je ne cautionne absolument pas la violence qui peut-être faite aux soignants, enseignants ou autres individus acceptant de faire du service à la personne avec un salaire ridicule tout en se faisant régulièrement dégommer par les gouvernants (qui bossent énormément, tout le monde le sait) et par le même public… (sgroumpf).

Je veux juste pointer du doigt le fait que l’administration de l’hôpital, celle qui donc, n’est pas là le samedi, en décidant de limiter ainsi le personnel d’accueil et de soin, a juste réuni toutes les conditions pour que ce genre de débordement se produise.

J’ai discuté un peu avec le jeune brancardier qui participait à l’accueil et il me racontait qu’il s’était fait frapper quelques semaines plus tôt. Que les gens étaient souvent exécrables, excédés par l’attente et qu’ils s’en prenaient à lui, aux jeunes femmes de l’accueil ou à l’infirmier mais rarement au médecin ( quoique ça arrive… la semaine passée l’un deux s’est fait frapper dans le nord de la France).

Alors bien sûr, on va me répondre :  » on n’a pas le budget, on n’a pas le personnel »… Pour le budget j’ai envie d’être simpliste et de vous dire de demander une rallonge à tous ceux qui cumulent les mandats ou dorment profondément à l’assemblée nationale… Pour le personnel et bien j’ai juste envie de vous dire que ça ne va pas s’arranger… Plus personne ne va vouloir faire ce job pourri qui consiste à la base à aider les gens et qui se termine par être leur punching ball. Sans parler de la terrible mode des poursuites judiciaires arrivée tout droit des USA.

* Puisque j’en suis à râler, un petit mot pour la charmante maison de retraite qui a « jeté » hier un papi atteint d’alzheimer dans cette salle d’attente pleine d’inconnus. Le pauvre était tout perdu, et bien entendu le rare personnel présent n’était absolument pas habilité à s’en occuper…J’ai une pensée émue pour lui, car nous sommes partis avant lui et que je ne saurais jamais ce qu’il est devenu…mais je déplore qu’un patient qui a déjà tout perdu (sa mémoire, sa vie) soit traité ainsi, abandonné en milieu étranger…

J’en avais déjà la conviction depuis bien longtemps mais je constate que ça empire…

  • En France quand tu vas à l’hôpital, il faut savoir se défendre, savoir expliquer ce qui t’arrives, savoir gueuler que tu es en train de crever et que OUI il faut réveiller le médecin bref… en fait il vaut mieux y aller en bonne santé… ou en tout cas avec un sacré caractère.
  • En France encore, si tu veux devenir infirmier il vaut mieux être un peu maso à la base, et psychologue, humoriste, dévoué, blindé etc…

Bref encore une fois j’ai mal à mon pays, j’ai mal à mon service public (et à ceux qui viendraient me dire  » c’est pire ailleurs », je répondrais comme à mes monstroux pour les mauvaises notes, ce sont les tiennes qui m’intéressent donc c’est mon hôpital qui m’inquiète)

… Tiens à tous les coups c’est de la faute des enseignants qui ne bossent que 6 mois par an… ( Merci Nico pour cette information capitale, gloups).

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand la médecine est souffrante

Je suis allée chez mon généraliste, pas le jour même ou je me suis sentie très mal car, dans mon village comme dans bien d’autres, il n’y a plus assez de généralistes pour tous les souffrants.

Très consciencieuse, ma généraliste m’a prescrit des examens complèmentaires…

Une prise de sang que j’ai réussi à effectuer dès le lendemain pour avoir les résultats le surlendemain et… gagner le droit de reprendre rendez-vous chez la généraliste (mince c’est encore plein).

Un rendez-vous chez le cardiologue … j’ai donc rendez-vous dans quatre mois parce que … il n’y a pas de place avant. Après je peux décider de faire un infarctus j’aurais tous les bilans fait automatiquement SI je suis prise à temps aux urgences … mais comme ça n’est pas garanti, je préfère m’abstenir.

Je dois passer des Doppler, là je l’ai joué fine, j’ai papoté avec la secrétaire, et j’ai rendez-vous « seulement » dans deux mois et demi parce qu’elle m’a fait une fleur.

Sinon quand j’ai un problème de peau, je ne m’embête même pas à consulter car ma généraliste me réponds systématiquement qu’il faut voir un dermato et que le temps que j’obtienne un rendez-vous (6 mois minimum) j’ose espérer que j’aurais réglé le problème par moi même (Avène est mon ami).

Récemment mon boxerfou a été  très malade, complètement apathique, pas d’appétit, incapable de grimper sur le canapé, pas de jeu, pas de fête… un vrai zombie d’elle-même.

Nous sommes allés consulter…

On a commencé par une prise de sang, puis une échographie pour écarter l’hypothèse de la grossesse nerveuse, puis radio de l’estomac car celui-ci contenait encore des choses alors qu’elle n’avait rien mangé depuis la veille. Puis frottis auriculaire pour écarter d’autres hypothèses.

Les résultats de la prise de sang sont arrivés en cours de consultations : RIEN.

Bref, elle a été diagnostiquée et soignée en 40 mn.

Moralité… si tu te sens vraiment mal, si tu as un gros pépin de santé … COURS CHEZ LE VETERINAIRE, ça coûte beaucoup plus cher mais ça pourrait te sauver la vie !

(bon par contre, refuse catégoriquement le palper mammaire, vu comment ils font ça aux toutous, tu n’as pas envie de ça pour toi).

k21705325

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dis Maman on peut avoir une araignée Hex-bug Nano ?

En Juin dernier nous avons adopté « Marcel » une adorable petite créature qui a le formidable avantage de ne pas faire de bruit, de ne pas faire pipi dans le salon que l’on a pas besoin de sortir (Jazzy si tu me lis, tu peux te sentir visée), bref, un ptit robot trop rigolo !

Il nous a été offert (merci beaucoup Silverlit) avec un petit parcours où il tourne et retourne selon qu’on lui ferme ou ouvre des passages, mais ce que préfèrent les monstroux c’est quand il est en liberté dans le salon, dans la maison ou pire … sur mon oreiller !!

parcours marcel

marcel

Et puis les enfants ont découvert chez un de leur copain les micro robotic créatures  » des insectes hyperactifs »  et depuis ils en réclament …mais je déteste les insectes, tous les insectes même les faux !

D’autant plus que ceux là sont très ressemblants et qu’ils circulent aussi vite que des vraies bestioles que l’on a juste envie d’écraser.

Bien entendu leur préférence va à l’araignée qui est la plus grosse de la collection,  mais ils aiment aussi le scarabée

Hex Bug Nano Silverlit araignéeet là, malgré ma répugnance pour ces bestioles je dois avouer qu’ils ont fait très fort chez Silverlit car il est extrêmement bien fait.

La larve n’est pas mal non plus (mais beurk quoi)

Hex Bug Nano Silverlit larveSi je devais céder à leur demande d’insecte je pense que je prendrais la fourmi que je trouve très belle et qui me dérange beaucoup moins que la larve …

Fourmi 2

Sauf que Grand Monstrou fête très bientôt son anniversaire et malgré mon refus catégorique d’adopter d’autres petites bêtes, il en réclame à tous ses copains !

Je préviens donc ici toutes les Mamans des copains qui seraient tentés de céder à cette demande que j’offrirais de vraies araignées à vos enfants si jamais vous nous ramenez un insecte hyperactif !

Par contre, chez Silverlit ils font de supers hélicos télécommandés… je dis ça en passant … ( et ils sont en promo pas très loin de chez nous)

hélico

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et la compassion alors ?

Je lis de temps en temps des blogs de médecins, la plupart du temps généralistes et je ris avec eux des «cas» qu’ils rencontrent, même si c’est loin d’être drôle tous les jours.

Ce métier que je voulais pratiquer est avant tout un métier humain et l’on dit souvent que 50 % de la guérison passe par l’écoute du patient.

Oui mais voilà, ça c’était avant que la rentabilité ne soit plus importante que la qualité, avant que les directions d’hopitaux n’annoncent à leurs spécialistes qu’ils auraient désormais 12 mn par patient …

Si l’on rencontre encore des passionnés, de vrais docteurs bienveillants et empathiques, certains cas sont juste une honte pour la profession…

Par exemple, lors d’une consultation pour une sinusite, une patiente explique à son médecin qu’elle a mal à un sein depuis quelques temps et que ça l’inquiète. Réponse du médecin.

« ah ben vous reviendrez me voir, je peux pas tout faire en même temps ».

Je précise que le médecin en question est une femme qui aurait du comprendre à quel point on peut s’inquièter quand on a une douleur persistante dans le sein ( même si un cancer du sein ne fait pas mal soi-disant).

Autre exemple : Une maman appelle sa généraliste parce que son fils ne coagule pas bien. Elle explique ça fait deux fois de suite qu’il se blesse et qu’elle a du mal à arrêter les saignements.

– Je me disais qu’il faudrait peut-être faire une prise de sang pour vérifier tout ça ?

– Ah oui mais là je suis débordée je ne peux pas vous faire une ordonnance comme ça sans réfléchir, prenez rendez-vous et plutôt la semaine prochaine

Heuu.. Poulette si tu es débordée, tu aurais du me la faire cette ordonnance parce que si je viens en consultation pour ce problème particulier ( ce dont je doute hein), ça se terminera forcément par une prise de sang et du coup une autre consultation pour que tu m’expliques les résultats à moi pauvre inculte des taux d’hémoglobine et de vitesse de sédimentation.

Si ton but est de creuser le trou de la sécu te faire du fric, je te fais un chèque direct pour la consultation à laquelle moi non plus je n’ai pas le temps de venir, tu me fais l’ordonnance et on se voit dans une semaine pour l’explication.

Ou pas en fait parce que franchement, vu l’empathie dont tu fais preuve je vais peut-être changer de crêmerie !

Et enfin le dernier exemple, le pire…

Une amie lutte contre un cancer du sein très avancé parce que son gynéco à pensé que ses sensations de grosseur dans un sein était juste du à sa grossesse… ( pas besoin de vérifier ma bonne dame, c’est hormonal).

Elle craque et confie à son oncologue «  j’ai tellement peur de ne pas être là pour mes enfants ».

Réponse de l’oncologue : «  ne vous en faites pas il y aura toujours quelqu’un pour eux ».

Heuuu… il faudrait peut-être ajouter des cours de psychologie, de compassion et d’empathie en fac de médecine non ?

Du coup quand je vais chez ma généraliste préférée et que je vois une affiche «  attention les généralistes sont en voie de disparition » je me dis que oui, les vrais médecins de famille, ceux qui savaient écouter, soigner par la parole avant de sortir l’artillerie chimique, sont bel et bien en train de disparaître… et croyez-moi je le regrette !

k6436445

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand la négligence devient de la maltraitance !

Aujourd’hui je vous raconte une histoire vraie …

Marie*, actuellement âgée de 75 ans a été placée en Tutelle en 2000 pour des raisons que je n’évoquerai pas ici.  Elle cohabite avec sa fille qui fait ses courses et s’assure que tout va bien, mais tout le reste (argent, biens mobiliers et surtout documents administratifs) est géré par l’Association Tutélaire de la fédération protestante des œuvres.

Lorsqu’on lit les statuts de l’association celle-ci a l’air effectivement très bien, très juste et motivée, et effectivement d’intérêt général comme elle se décrit elle-même.

« L’Association met en œuvre l’éthique de solidarité et d’assistance telle qu’elle est fondée dans les Evangiles et confirmée par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, dans le service de Tutelle qu’elle entend assumer dans le cadre légal de sa mission.

 – en assurant la protection de la personne majeure dans l’incapacité de pourvoir seule à la sauvegarde de ses intérêts et de ses biens et de répondre dans le cadre légal de sa mission ;

 – en assumant toutes les fonctions de protection, notamment en application du Titre 11ème, Livre 1er du code Civil, et en agissant dans le cadre des dispositions légales et réglementaires;

 – en utilisant pour ce faire, les moyens appropriés tels qu’ils sont prescrits par la Loi et ses ordonnances ;

 – en accompagnant ces personnes et en les aidant, autant que faire se peut, à être pleinement insérées dans la société ;

 – en conseillant et en aidant les tuteurs familiaux. »

Le problème des gens sous tutelle c’est qu’ils sont totalement dépendants de la bonne volonté de leur tuteur et malgré les beaux statuts de cette association, dont je ne doute pas qu’elle fasse pour d’autres personnes du bon boulot, Marie est négligée, Marie est en danger !

Cette dame de 75 ans, doit se faire opérer de la hanche mais comme elle a également des problèmes cardiaques, il lui faut consulter un cardiologue qui évaluera les risques pour son cœur d’une telle opération.

Mais ni l’opération, ni la consultation ne peuvent s’effectuer sans carte vitale et ça fait juste 9 mois qu’elle attend que l’antenne AFTPO des Yvelines lui envoie !

femme-tenue-rouge_~IS843-004

Alors j’ai décidé d’utiliser ce blog pour m’adresser directement à Monsieur Didier Prevot, directeur de l’AFTPO :

Monsieur, en aucun cas je ne souhaite remettre en doute le bien-fondé et le sérieux de votre association, mais vous avez dans votre équipe une ou plusieurs brebis galeuses !

Neuf longs mois à souffrir sans pouvoir recevoir des soins ce n’est plus de la négligence de la part de l’équipe des Yvelines, c’est de la maltraitance !

L’article 11 de votre charte des droits et libertés de la personne majeure protégée : Droit aux soins « Il est garanti  à la personne l’accès à des soins adaptés à son état de santé » est totalement bafoué.

Je souhaite par le présent article sur mon blog vous informer d’un dysfonctionnement grave au sein de votre établissement. J’ai choisi d’utiliser un mode public car cela fait trop longtemps que la famille de Marie se bat par courrier, appels téléphoniques pour récupérer son dû : une carte vitale en bonne et due forme qui permettra à Marie d’obtenir les soins qui lui sont nécessaires.

Je vous saurais gré d’intervenir auprès de vos collaborateurs pour que cette situation anormale et dangereuse soit réglée le plus rapidement possible et, sans vouloir abuser, je pense qu’il serait judicieux de faire un peu de tri parmi ces mêmes collaborateurs qui ne m’ont pas l’air spécialement consciencieux.

Merci d’avance pour Marie, en espérant qu’elle soit la seule personne négligée et que les autres « personnes majeures protégées » sous la tutelle de l’antenne des Yvelines le soient réellement.

Béalapoizon

 

Si tout comme moi vous êtes outrés par cette situation, n’hésitez pas à laisser un petit mot en commentaire, ou à partager ce billet afin qu’il atteigne son destinataire. Merci !

* Marie est un prénom fictif

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Où est passé notre civisme ?

Château de Maintenon
Château de Maintenon

Dimanche après-midi j’ai emmené les Monstroux à une chasse aux œufs organisée au Château de Maintenon. Cette chasse se faisait au profit de l’Aspic ( association sociale de psychiatrie infanto-juvénile de Chartres) et coutait 1 euro par personne, c’est à dire rien quoi. Ils avaient distribué des prospectus dans toutes les écoles du coin, et du coup, devant la porte, il y avait des centaines d’enfants qui attendaient impatiemment l’ouverture de la chasse.
Je croyais qu’ils avaient été victimes de leur succès car il n’y avait pas d’oeufs pour tous les enfants présents et certains petits trainaient leur panier vide dans le parc d’un air malheureux, cherchant désespérement quelque chose à ramasser.

Pourtant en gros à l’entrée du parc il était bien écrit «  5 œufs par enfant maximum» afin que tout le monde puisse avoir le plaisir de repartir avec au moins un œuf, le plaisir de trouver soi-même dans le grand parc du château un œuf caché au pied d’un arbre, dans le lierre, dans la végétation…

Le problème n’était pas la quantité d’oeufs cachés mais le fait que les organisateurs n’avaient pas pris en compte le manque de savoir-vivre, de civisme, de respect de l’autre, de certaines familles. J’ai croisé des enfants avec des sacs pleins tandis que d’autres restaient bredouilles et ça me faisait de la peine pour eux.

Et le pire de tout, c’est quand j’ai vu deux grosses dindes ( j’ai bien cherché je ne trouve pas d’autre mot) en train de manger les œufs de peur qu’on les fouille à la sortie ! Oui vous avez bien lu deux adultes en train de s’empiffrer avec les œufs originellement destinés aux enfants…Et le pire de ce pire c’est qu’elles trouvaient le moyen de critiquer en disant que ce n’étaient pas vraiment des «  Lindt ».

Il n’y avait bien évidement pas de fouille à la sortie, les organisateurs avaient compté sur le civisme des gens… Civisme dont elles étaient comme tant d’autres dans ce parc, totalement dépourvues .

J’étais écoeurée mais je n’ai pas osé les interpeller, je crois que j’aurais été vulgaire donc je me suis abstenue, mais le plaisir de cette chasse aux œufs, de voir tous ces enfants courir dans les bois était mis à mal à ce moment là, et je me demandais comme souvent, où allait finir notre société avec tant de gens mal élevés…

Lorsque j’ai retrouvé mes Monstroux, ils n’avaient pas trouvé d’oeufs mais ils avaient ramassé de grosses coquilles d’escargot à la place. Ils étaient un peu déçus mais la « beauté » de leurs trouvailles les réconfortait. Désabusée j’ai commencé à chercher avec eux, sachant que presque tout avait été ramassé voire consommé sur place.

Et puis nous avons croisé Virginie et sa famille qui eux, contrairement à tous les autres, redistribuaient les œufs qu’ils avaient trouvés. Virginie les lançait parfois juste sous le nez des enfants et il ont sauvé l’aprés-midi de bien des enfants notamment des miens.

Alors grâce à cette famille j’ai repris un peu espoir, tout n’est pas perdu dans notre société, il y a encore des gens qui prennent plaisir à donner, à partager… Et puis je crois bien que le civisme c’est un peu comme l’intelligence, certains en sont totalement dépourvus tandis que d’autres en ont beaucoup…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon voisin ce malotru !

Lorsque nous sommes rentrés en France, après 6 mois de camping dans un tout petit appartement en région parisienne, nous avons acheté notre maison en Eure et Loir, dans un lotissement.

Tant qu’à être à la campagne, Mr Poux aurait voulu une maison isolée en pleins champs, mais depuis que nous avons été cambriolés aux USA, j’ai la trouille lorsqu’il n’est pas là et je voulais avoir des voisins proches : nous avons emménagé dans un lotissement.

 

Quelle idée saugrenue me dis-je maintenant ! Entre ceux qui ont mis plus d’un an à nous saluer, celui de droite qui roule comme un taré et préférerait nous rouler sur les pieds plutôt que de ralentir… Celle du bout de la rue qui voulait être ma copine et qui m’appelait trois fois par jour ou qui venait frapper à chaque fois qu’elle passait devant la maison.

On est gâtés !

 

Ceci dit, nous ne sommes pas un cadeau non plus, nous essayons d’être polis avec tout le monde, nous avons sympathisé avec certains voisins, nous ne faisons jamais de soirée bruyante, MAIS nos Monstroux jouent bruyamment ! Grand Monstrou crie beaucoup en jouant et lorsqu’ils sont dans le jardin nous devons régulièrement leur demander de baisser le ton pour ne pas gêner tout le monde.

 

C’est un peu comme la voisine de derrière, dont le jardin est séparé du notre par une grande haie, elle garde des petits qui font beaucoup de bruit en jouant. Parfois ça m’agace parce que j’essaie de me concentrer pendant que les Monstroux sont à l’école, mais je n’ai jamais rien dit, après tout ce sont des enfants !

 

Samedi avait lieu la fête d’anniversaire de Grand Monstrou, j’avais organisé une grande enquête avec enigmes et gages et je me réjouis maintenant d’avoir quasiment tout prévu en intérieur ( à cause de la pluie annoncée) car le SEUL gage que nous avons effectué dans le jardin, s’est plutôt mal terminé.

 

Il faut dire qu’il y avait cinq garçons de 8 ans et un de 6 et demi, tous très enthousiastes, excités et volubiles. Le gage extérieur consistait à ramasser le plus de feuilles possibles en 5 minutes et oui, j’avoue : ils se sont rués dehors en hurlant

 

Là, derrière la fameuse haie du fond du jardin nous avons entendu une voix masculine colérique et très agressive nous dire : «  ouais , tu peux pas crier encore plus fort ? »

 

Les enfants se sont arrêtés net, ne comprenant pas ce qui se passait ni pourquoi on les engueulait ainsi.

 

J’ai essayé de temporiser : «  oh c’est bon c’est une chasse au trésor »

 

Réponse aboyée : «  ouais c’est comme ça tous les week-ends, y’en a marre… »

 

Je cesse de temporiser ( faut pas pousser mémé dans les orties!) et je réponds : «  c’est un peu la même chose en semaine avec les enfants que garde votre femme » ( il s’en fout il ne doit pas être là dans la journée).

 

Et là, mon cher voisin, modèle de diplomatie, de pédagogie et de politesse nous hurle :

MEEEEEEERRRRRDE ! Et il claque sa porte !

 

J’ai arrêté le gage en disant que c’était terminé et j’ai dit aux enfants que comme ils pouvaient le constater, ici les voisins étaient fort sympathiques.

Nous sommes rentrés, l’enquête a continué dans la bonne humeur, MAIS je ne décolère pas !

 

Il faut savoir qu’en plus de bruits de gosses gardés par sa femme, Môssieur nous a gonflé tout l’été à construire son abri de jardin, y compris le dimanche après-midi alors qu’on n’est pas censé bricoler ou tondre ce jour là ( règles du lotissement)

Ils ont également installé sur leur toit une éolienne qui, même si je trouve que c’est une super idée, augmente la pollution sonore à toute heure du jour ou de la nuit. Et comme ici il y a vraiment beaucoup de vent on se dit que si jamais une des pales se décroche un jour, nos enfants n’auront pas intérêt à jouer dans notre jardin à ce moment là, sous peine d’être décapités.

 

Alors nous hésitons…
Est-ce qu’on laisse couler parce que comme me le disait une amie, cette personne est visiblement un être frustré qui ne doit plus avoir de vie sexuelle et défoule sa hargne sur les autres ?

 

Est-ce qu’on lui fait un gentil courrier pour lui demander quel est le programme de maintenance de son éolienne parce que ça nous fait peur ?

 

Est-ce que je l’intimide en lui demandant s’il a bien déclaré son abri de jardin comme l’exige la charte du lotissement ? ( en précisant que ça nous ennuierait de lui faire démonter vu qu’il nous a cassé les oreilles tout l’été).

 

Personnellement je déteste les conflits, je n’ai pas envie d’être en « gueguerre » avec les voisins aussi malpolis et mauvais coucheurs soient-ils, mais je n’ai pas envie non plus de pardonner cette agression verbale envers mes enfants et leurs copains !

 

Que feriez-vous ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si tu vas en Cardio… (rediff)

Si tu vas en cardioooooooo, N’oublie pas dans ton sac à dos… ( sur l’air de Rio)

 

Ta robe de chambre : sache-le, futur patient d’un service cardiologie, tout le personnel sera absolument traumatisé, voire obsédé par la nouvelle si tu n’as pas amené de robe de chambre ! On pourra même chuchoter devant ta chambre « c’est celle qui n’a pas de robe de chambre ». C’est peut-être lié au fait que les seules chemises de nuit qu’ils sont capables de fournir ne cachent absolument rien devant et sont grandes ouvertes derrière… Mais que fait la sécu bon sang ! Filez plus de tissus aux hopitaux !

Tes boules Quiès : Parce qu’en service de cardiologie, ils sont habitués à avoir des mamies et des papys alors ils parlent tous très fort en articulant bien, avec des mots simples des fois que tu ne comprennes pas tout. Elles ne te serviront par contre absolument à rien pour dormir, sache que dès que tu auras l’audace de sombrer dans un sommeil réparateur on viendra te prendre la tension, te palper, te poser une question… Si par contre tu ne dors pas, sois rassuré, personne ne viendra te déranger, si en plus tu souffres, fais bien attention à l’heure, qu’on se le dise 6H30 c’est pas l’heure, c’est presque le changement d’équipe, le médecin de garde ronfle comme un sonneur, tu n’as qu’à attendre !

Un livre de coloriage : oui, là je te vois dubitatif, sache pourtant, qu’à la troisième personne qui te demandera en bêtifiant si par hasard tu n’as pas « envie de pipi » tu lui secoueras sous le nez en hurlant « naaaaaaaaaan moi vouloir des coloriages titi et là, y’a QUEEEE grosminet ! » (Depuis le temps qu’on te parle comme à un gamin attardé, tu as le droit d’agir en tant que tel).

Toute ta patience ! Et oui, ne me dis pas que tu ne savais pas pourquoi dans les hôpitaux on ne parle pas de « malades » mais de « patients »… C’est parce que ceux qui ne le sont pas on très certainement été transférés à l’asile à force d’attendre : le scanner, les résultats du scanner, l’analyse des résultats, la consultation du spécialiste, le coup de fil dans les autres services pour avis… Je précise pour mes quelques lecteurs qui sont (les pauvres) restés au premier degré ( coucou le corbeau de mon village, celui qui dénonce en cachette) c’est caricatural bien sûr, mais parfois tu te demandes s’il ne vaut pas mieux arriver en pleine forme, le temps qu’ils t’auscultent tous, t’auras bien choppé un truc !

De la bouffe, plein de bouffe : les hôpitaux adorent les gens qui jeûnent, ils te convoquent à 8h00 du mat à jeun pour un exam qui aura peut-être lieu vers 14H00 mais ils te rassurent en te disant que tu mangeras juste après. Résultat, alors que tu es rentré de l’exam à 16H30, à 21H30, quand tu as bouffé la moitié de ton oreiller et envisagé de boire l’eau des plantes, on t’amène un plateau de régime qui te fait presque regretter de ne pas avoir mangé tout l’oreiller ! Mais attention, si tu amènes des provisions planque les, certains « soignants » peuvent se sentir obligé de te les confisquer « pour ton bien » (ben oui les pauvres ont exactement les mêmes plateaux que toi).

Fais bien gaffe si jamais tu dis que tu as mal, on t’interdit immédiatement toute nourriture, « AUKAZOU » il faudrait un examen complémentaire… réfléchis bien avant de te plaindre (ou dîne avant).

Par contre tu peux oublier…

Ta dignité : ils sont tellement blasés qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils sont quinze dans ta chambre à parler de ton cas, devant toi et ta foufounette découverte, rasée le matin même par une aide-soignante, exposée là, mais peu importe puisque, comme on parle de toi à la troisième personne comme si tu n’étais pas là, en vrai ta foufounette ne doit pas être là non plus !

Ta montre : c’est beaucoup moins difficile d’attendre deux heures à moitié à poil ( ben oui t’as toujours pas de robe de chambre) dans un couloir si tu n’as PAS l’heure !

Tes rendez-vous : parce qu’il semblerait qu’on sait tous à quel moment on rentre à l’hôpital mais jamais à quel moment on en ressortira…

Enfin je dis ça parce que je suis une « Winneuse », figurez-vous qu’il y a une chance sur 5000* d’avoir une complication pouvant entrainer le décès en passant une toute petite artériographie de rien du tout (faut pas avoir peur madame qu’on m’avait dit) et devinez qui l’a eue ??? Hein ???

Un cas sur 5000 bordel ! Je ne sais pas si j’ai 4999 lectrices, mais si vous avez une « artério » à faire, allez-y détendues, j’ai déjà rempli les statistiques !

Béalapoizon : re-née ( du verbe renaquir peut-être) il y a tout juste 8 jours !

*chiffre donné par l’une des doctoresses de l’hôpital qui m’a sauvé la vie donc je ne vérifie pas, je lui accorde le bénéfice du doute ! D’ailleurs les impressions décrites dans ce billet concernent pour la plupart le premier hôpital où j’ai séjourné, pas celui où l’on m’a sauvée, celui-là était très différent et mieux évidement 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les olympiades 2012

 

Chaque année en Juin à la maternelle, l’équipe enseignante organise des Olympiades pour les élèves qui sont dispatchés en équipe, toutes sections confondues.

La préparation de cet événement permet de travailler en art graphique avec la création des médailles et les épreuves en elles-mêmes reprennent les acquis ( ou non-acquis d’ailleurs) de l’année : Lancer haut, lancer fort, sauter haut, sauter loin, courir vite, passer le relais etc…

En ce magnifique  mois de Juin 2012 la préparation des olympiades risque d’être un peu différente à cause du réchauffement climatique ( et donc de la disparition progressive mais inéluctable de notre climat dit «  tempéré »).

Et oui, vendredi pour les dernières olympiades de Petit Monstrou, on risque fort de devoir organiser de nouvelles épreuves :

  • course de luge sur la place du village
  • Ballade en raquettes dans le parc municipal
  • Ski de fond dans la grand rue

C’est un tout petit peu, mais juste légèrement frustrant de se dire qu’en JUIN, on va devoir sortir les polaires voire les boots pour encadrer les épreuves sportives de nos monstroux !

Ceci dit je reste calme et détendue (groumpffff)  car au lieu des sandwichs-chips du pique-nique collectif sous un soleil de plomb on pourra se faire une méga raclette en faisant fondre le fromage sur les radiateurs du préau qui nous abritera de ce déluge catastrophique ces splendides ondées d’été !

Qui a dit que je n’étais pas positive !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si t’as pas ton calendrier…

L’autre jour un inconnu m’a offert des fleurs a sonné à ma porte, il m’a dit «  bonjour je suis le facteur, je viens pour les calendriers ».

Je ne l’avais jamais vu de ma vie !

Et surtout je venais enfin d’être mise en relation avec mon « conseiller orange » après quinze bonnes minutes d’annonces pré-enregistrées spéciales neuneus : « si tu n’arrive pas à téléphoner avec ton mobile, assures toi qu’il est chargé… »  «  T’as pas internet mais as-tu vraiment branché ta box ? » « Non, dans son carton elle ne fonctionne pas… » «  t’as compté les voyants ? Hein combien y’a de voyants allumés ? »

Bref, il était hors de question que je raccroche là, maintenant que j’avais un être humain en ligne, je me suis platement excusée en lui demandant de revenir le lendemain.

Il n’est pas revenu… c’était il y a deux semaines.

D’abord je l’ai guetté car je le voulais mon calendrier des postes,et puis ne le voyant pas revenir je me suis demandé si c’était vraiment important de sponsoriser un service privé qui est devenu totalement impersonnel…

Dans ma famille c’est une tradition d’acheter le calendrier des postes, on l’a toujours eu, parfois même on en achetait deux. Mais à l’époque, on connaissait notre facteur, lorsqu’il venait pour les calendriers on lui servait un café, ou l’apéro selon l’heure, on prenait des nouvelles de sa famille, et son dos, le faisait-il toujours autant souffrir ?

Lorsque nous nous sommes installés ici, au début c’était pareil, nous connaissions notre facteur, le mercredi les enfants l’attendaient sur le trottoir et il faisait bien attention de leur donner une lettre chacun par la fenêtre de sa voiture jaune, s’il n’y avait pas de courrier il s’arrêtait quand même leur dire un petit mot. Quand je n’étais pas là il me posait les paquets derrière la maison, sur une marche de porte fenêtre, il a même, avec mon accord, signé un ou deux recommandés pour moi car tout le monde sait que les recommandés n’arrivent QUE lorsque tu t’es absentée.

Et puis il a obtenu sa mutation et depuis je n’arrive plus à suivre qui exactement m’amène mon courrier, ni à quelle heure ( l’heure à son importance pour les monstroux qui adorent récupérer le courrier).

Du coup j’ai jeté un coup d’œil dans la maison, dans la cuisine j’ai un calendrier à 4 colonnes ( 1 par membre de la famille) pour gérer les emplois du temps de tout le monde, 1 calendrier avec les photos de l’année passée dans le salon, deux provenant des écoles des monstroux avec leur portrait dans le bureau, sans compter mon agenda papier et maintenant le super agenda de l’Iphone qui me sonne pour me rappeler les rendez-vous importants .

Ai-je vraiment besoin du calendrier des postes ?

Dedans y’a :

– les vacances scolaires… on les trouve sur internet.

– de supers horoscopes… que je ne lis jamais.

– des astuces de Grand-mère … internet.

– les cartes de la région… elles ne doivent pas avoir beaucoup changé depuis l’an dernier.

Bon mais si je ne le prends pas, est-ce que je vais être fichée ? Est-ce que tous les facteurs en contrat précaire, qui se succèdent dans ma rue, vont cracher sur mon courrier ? ( En même temps, il y a certaines enveloppes officielles sur lesquelles je cracherais bien volontiers).

 

Par contre j’achèterai le calendrier des pompiers… mais c’est exclusivement parce que mes enfants adorent les pompiers !

Oui, vous pouvez vous extasier devant mon dévouement de Maman ( ou devant le charmant pompier ci dessous).

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !