Archives de catégorie : dur dur d’être une Maman

13 ans !

Mon Bébé poussin !

Et oui, même à 13 ans, un corps de grand, des pectoraux, des biscottos etc, tu es encore mon bébé poussin et tu le seras toujours !

Tu prends soin de ton corps c’est très bien, prends aussi soin de ton esprit: apprends sans cesse de nouvelles choses, soit tolérant, bienveillant et ouvert. Essaie de rire chaque jour mais pas aux dépends des autres. Profite autant des petites choses que des grandes, il est important de remarquer aussi les petits gestes, les ptits bonheurs. Croiser un écureuil tout mignon, voir un arc-en-ciel, se réjouir d’une bonne note etc…

Tu as un magnifique sourire, offre le autour de toi, tu verras tu en recevras plein en retour. Tu as de très beaux cheveux certes mais tes yeux le sont encore plus alors ne les cache pas sous tes bouclettes !

Bref, j’arrête là le pathos (tu chercheras dans le dico hein) et je te souhaite un très joyeux anniversaire mon Grand-petit … Mon petit-Grand.

Maman qui t’aime « tout plein tout fort »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Coach en « moral »

Si toi aussi parfois tu as un petit coup de mou, le moral en berne, envie de rien … Sache que Petit Monstrou est là pour toi ! Ou pas !

L’autre jour nous avons eu une grosse dispute avec Mr Poux et nous ne nous parlions plus. Évidement Petit Monstrou était inquiet alors le soir au coucher il m’a questionnée ..

– Tu crois que vous allez divorcer ?

– Mais non c’est une dispute ça va s’arranger

– Remarque si vous divorcez j’aurais deux fois plus d’argent de poche

– Ah mais non !

– Ah ouais c’est vrai, toi t’auras pas les moyens de me donner de l’argent de poche…

– …

– Ben t’auras qu’à te trouver un autre petit boulot comme ça tu pourras.

Heureusement que la dispute n’était réellement pas grave sinon il m’aurait bien plombé ma nuit le petit Monstrou.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lettre à mon futur collégien

 

Voilà mon tout petit, mon bébé, mon presque grand, tu vas faire le grand saut et entrer à ton tour au collège.

C’est une grande étape de ta vie (et de la mienne) et je voudrais te donner quelques conseils car malgré ce qu’en dit ton enseignante je ne suis pas sûre que tu sois complètement prêt.

Tourne ta langue 7 fois dans ta bouche avant de parler !

Et en écrivant ça je sais déjà que l’expression va te paraître saugrenue,Tu es né sans “filtre”, tu es très discret mais quand tu vois quelque chose qui te choque tu le dis, tel quel. Alors sois prévenu, les 4 eme et les 3 eme sont des êtres stupides complètement atomisés par des bouffées de testostérone qui leur étouffent les neurones. (oui ton frère aussi)

Si tu vois un troisième faire quelque chose de stupide, NE LUI DIT PAS ! Je t’imagine du haut des tes trois pommes aller vers lui, et lui annoncer de ta voix fluette “mais c’est complètement débile ce que tu fais là”.

Pour ta sécurité, ignore-le, à moins que son action ne soit dangereuse, dans ce cas là, va chercher un adulte.

De la même manière, il est inutile de préciser aux dames de cantine que la nourriture est répugnante, elles n’y sont absolument pour rien mais ce n’est pas agréable à entendre et elles pourraient t’en vouloir. Oui, même si ce n’est pas elles qui cuisinent, ce genre de remarque n’est pas apprécié.

Ne corrige pas les professeurs !

Tu as hérité de ma passion pour le français et tu m’appelles régulièrement pour me faire écouter tel ou tel Youtubeur qui a fait une énorme faute de syntaxe dans sa vidéo. Il arrive que certains professeurs fassent aussi des abus de langage ou des fautes dans leurs cours, ne les corrige surtout pas.

Je sais très bien que tu ne prendras pas la parole pour corriger mais tu es capable de sortir ton rouge et d’entourer la faute sur un devoir… NON, les profs ont le droit à l’erreur (pas trop quand même hein, ils ont un exemple à montrer) et surtout ils ne vont pas du tout aimer si tu les corriges.

Il va falloir t’organiser !

Quand je te vois partir pour l’école SANS ton cartable je me dis que le coup du changement de salle à chaque heure va être très compliqué. S’il te plaît ne sème pas tes affaires un peu partout. Tu vas notamment avoir un « carnet de liaison » c’est très gênant si tu le perds et ça agace tout le monde. Bon en même temps, vu que les carnets suivants seront payants je te fais confiance pour ne pas en perdre trop ensuite si je prends dans ta tirelire pour le racheter.

Et cesser les constructions bizarres

Avec le matériel de ta trousse, je sais que ton enseignante a été très patiente par rapport à ça, que tes copains trouvent ça très drôle mais d’une part je ne possède pas une papeterie pour te fournir du matériel tous les soirs, d’autre part je doute que tes professeurs soient plus épatés par ton ingéniosité qu’agacés par le fait que tu bricoles en cours.

Ne t’inquiète pas en technologie tu vas construire plein de choses, continuer à coder, je sens déjà que ce cours va te passionner !

Et enfin … Il va peut-être falloir commencer à bosser !

L’école primaire pendant longtemps c’était ennuyeux puis c’était mieux mais tu rentrais en sachant déjà toutes tes leçons et les révisions ne t’ont jamais pris trop de temps … (et encore quand révision il y avait).

Au collège, tu vas noter beaucoup de choses, il va falloir aller vite, ça va changer toutes les heures et donc, éventuellement, sur un malentendu il faudra peut-être que tu apprennes tes leçons le soir…Enfin ce serait mieux quoi …

Comment ? Tu ne veux plus aller au collège ?

Ça tombe très bien je n’ai pas envie que tu y ailles, on a qu ‘a dire qu’on les aime pas, on commandera des pizzas…

Ah oui , mais non, c’est obligatoire … aller courage, ça va bien se passer … ( perso j’attaque les anxiolitiques tout de suite, car entre le judokado et toi je le sens pas du tout ce collège).

Courage !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ce n’est pas de ta faute…

 

Le verdict est tombé, tel un couperet, la guillotine a frappé l’avenir de mon fils, il a trop déconné, trop manqué de respect, il ne sera pas repris en section sportive.

On s’en doutait un peu, des mois qu’on lui remonte les bretelles tous les week-end, qu’on lui fait la morale et qu’il dit “ oui oui, je vais me calmer”.

Depuis qu’on me l’a annoncé au téléphone tout le monde me dit “ce n’est pas de ta faute” et moi je ne peux m’empêcher de me demander ce que j’ai raté avec ce gosse. Bordel il est intelligent (et ce n’est même pas la fierté maternelle qui parle), comment se fait-il qu’il n’ait pas réussi à se canaliser, à se calmer, se conformer ?

Bon ok ça n’a rien à voir avec l’intelligence, mais je voulais dire par là, que je pense sincèrement qu’il comprenait ce qu’on lui disait ,qu’il comprenait qu’il fallait se calmer.

Il n’a pas réussi, bien évidemment maintenant il est choqué, jusqu’au dernier moment il s’est bercé de l’illusion qu’ils allaient le garder quand même. Il a été soutenu, encouragé mais IL n’a pas fait assez d’efforts, il s’est laissé emporter, il s’est mal comporté…

Ce n’est pas de ta faute me répète-t-on … mais si en fait… j’aurais du râler plus, le priver des choses qu’il aime, me fâcher encore plus… le “recadrer”…

Si je suis incapable de recadrer un gamin de douze ans qui fait le con en cours qu’est-ce que je vais faire de lui a quinze ans ?

Je suis « la mère de » celui qui fait les conneries, on connaît mon nom dans l’établissement, je tremble quand le collège téléphone, et j’envie tellement les mamans des enfants qui ne se font pas remarquer… qu’est-ce que j’ai foiré dans son éducation ? Est-ce que j’ai foiré aussi celle du second ?

Là tout de suite j’ai juste envie de partir dans le Larzac élever des chèvres, seule dans la nature, loin de tout cela, mais à tous les coups je planterais aussi le dressage des chèvres, y’a qu’à regarder le boxerfou …

« C’est lui qui a foiré, pas toi » me dit-on, mais si j’avais … et si j’avais… ou si … Ça tourne en boucle dans ma tête… je ne pense plus qu’à ça !

Je ne suis pas assez stricte, pas assez sévère, et puis je les aime trop aussi … Quand le judokado rentrait, bien sûr on lui faisait la morale, systématiquement sur le chemin du retour de la gare le vendredi il avait sa ptite piqûre de rappel mais ensuite j’avais juste envie de lui faire ses plats préférés, de le serrer dans mes bras pour rattraper toute cette semaine d’absence… On l’a menacé, engueulé, il a, lui même, écrit un contrat de « comportement », un très beau texte qu’il a du appliquer environ 48 heures…

Alors oui on peut dire qu’on a fait ce qu’on a pu, mais visiblement ce n’était pas assez..

Je râle souvent qu’ils ne participent pas suffisamment mais d’un autre côté je me dit qu’ils sont encore un peu dans l’enfance et que des corvées, des responsabilités ils en auront bien assez lorsqu’ils seront adultes…

Pourtant dès le début de l’année il était ravi, c’était son truc la « section », malgré les longues semaines, malgré l’internat, il aimait ça.

Est-ce qu’au moins ça va lui servir de leçon, ou est-ce que les choses vont empirer avec moi comme spectatrice incapable de le protéger de lui même, de le remettre dans le droit chemin.

Il va retourner dans un collège où il est déjà fiché comme « agitateur » mais ou surtout il n’y a pas que de belles personnes …

Comment je fais moi pour l’empêcher de fréquenter les « mauvaises »?

Le priver de sortie jusqu’à ses 25 ans est très tentant je vous avoue …

Cet échec, c’est le sien, mais c’est aussi le mien… arrêtez de me dire que ce n’est pas de ma faute (même si c’est gentil), par contre si vous avez des idées pour lui apprendre que les profs ne sont pas ses ennemis et qu’il leur doit le respect vous êtes les bienvenus, parce que là c’est mal parti …

Bon je reviens je vais acheter des poissons rouges … au moins eux ils ne feront pas de vagues … (on me dit que si).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lettre à mon collégien

 

Voilà, cela fait deux années que tu es devenu un collégien et tu ne trouves pas ça cool du tout … je dirais même plus: tu kiffes pas !

Déjà tu t’es retrouvé avec tout un tas de profs divers et bizarres au lieu d’un ou une enseignante, aucun ne réagit pareil, ils n’ont pas les même exigences vis à vis de vous, ni la même façon de travailler…

J’ai envie de te dire tant mieux, car comme dans tout métier, il y a des bons et des moins bons et sur la totalité c’est impossible que tu ne tombes que sur des « moins bons ».

J’ai envie de te dire aussi que c’est pareil pour eux, toute la journée ils se retrouvent face à des groupes d’adolescents plus bizarres que divers et je dois t’avouer mon chéri que, comme vous n’êtes pas dans la période la plus « fine » de votre humour, je les admire un peu…

Souvent tu me dis « Le prof de … il m’aime pas », mais enfin mon chéri, de toute façon il n’est pas là pour t’aimer, il est là pour t’apprendre des choses. Et quand tu joues à lancer des colles, des bouts de gommes, ou que tu ricanes avec les copains, demande toi si tu lui envoies vraiment l’image d’un bon ptit gars qu’on pourrait aimer. (Même nous tes parents, nous avons parfois du mal avec l’humour adolescent que tu as développé ces deux dernières années).

Réjouis toi surtout d’avoir un humain en face de toi et pas un robot, un humain qui, après une longue journée à supporter tes pairs va craquer et te mettre à la porte parce que tu ne fais pas « grand-chose de mal » mais que c’est la goutte d’eau. Un robot ne te mettrais pas à la porte certes, mais personnellement si comme toi, j’ai fort peu apprécié le collège, j’y ai rencontré des profs que je porte toujours dans mon cœur.

Si j’aime tant écrire et jouer avec les mots c’est sûrement grâce à mes deux génialissimes profs de Français du collège. (Mesdames Petauton et Hélias, si au hasard du net vous passez pas là c’est de vous que je parle et je sais que génialissime n’existe pas, mais cela vous convient tellement bien).

Bien sûr, tu ne peux pas apprécier chaque prof, de la même manière que jamais tu ne plairas à tout le monde, mais laisse moi te rappeler que tu n’as pour le moment aucune compétence pour juger les leurs et que les avis des copains ne comptent absolument pas pour savoir si tel prof est bon ou pas.

Tu n’as que douze ans, c’est grand et tu changes, tu mûris et pourtant c’est encore tout petit donc à tout moment tu dois respect et obéissance aux professeurs, même si tu trouves leurs demandes saugrenues, injustes ou autre, ton job à toi en tant que collégien c’est de profiter de ces années pour apprendre un maximum de choses qui ne te serviront pas forcément toutes plus tard certes, mais qui feront que tu ne passeras pas pour un couillon qui ne sait rien.

Alors oui, c’est pénible de se faire huit heures de cours et de rentrer avec encore des devoirs et des leçons. Pour rappel tes profs rentrent aussi avec des devoirs puisqu’ils doivent corriger tes copies, et préparer leurs cours. Tu as également vu Papa bosser des week-end entiers, je te souhaite de ne pas avoir un boulot aussi prenant, mais cela fait partie des responsabilités de « grand », on fait ce qu’on a à faire. Certains comme ta Maman attendent souvent le dernier moment pour rendre leur copie mais si cela porte un très joli nom : la procrastination, ce n’est pas dénué de stress…

Bref, mon petit-grand, le collège c’est un passage obligé, tout comme le sera le lycée et j’espère bien, d’autres études ensuite. C’est comme pour tout, il n’y a pas que du négatif, il y a les copains, les «barres de rire », les filles (SIC), le judo mais il y a aussi des obligations : apprendre ses cours, faire ses devoirs et se conduire de manière correcte et respectueuse pendant les cours.

Il n’y a pas de secret, chaque chose de la vie comporte deux facettes : pour prendre du plaisir au judo il t’a fallu travailler, apprendre des techniques, te concentrer et souvent perdre. Pour que tes années collèges se passent le plus correctement possible, il ne faut pas faire de vagues, respecter les règles qui ne sont pas si drastiques (le collège c’est quand même pas la mine) et te faire des souvenirs avec les copains SANS que ça implique le jet d’objets sur les professeurs ou pire, le manque de respect envers eux.

Applique à ta vie de collégien les valeurs que nous t’avons transmises et que je sais acquises (même s’il faut parfois creuser pour les voir), applique aussi les belles valeurs du judo et tout ira bien, et tu verras que tes relations avec les professeurs n’en seront que meilleures.

Loin de moi l’idée de te mettre la pression, mais si tu n’y parviens pas, je te signale juste au passage que ton père est à la recherche d’un collège « militaire » où l’humour est totalement absent et où tu devra oublier tes jolies boucles qu’ils se feront un plaisir de raser.

Toujours pas la pression ? Y’a pas de judo dans les écoles militaires …

Ta Maman qui t’aime

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le lundi au soleil #11

Yesssssssss enfin un lundi où mes bébés sont avec moi, me disais-je il y a une heure avant que le Judokado ne pète un plomb…

– A ce sujet j’ai un scoop, Ezabel avait raison, ce n’est plus la peine que je l’appelle pré-ado c’est un ado, un vrai, un bien chiant mais que j’aime tellement !

– Pourquoi je dis ça ? Alors effectivement il a un emploi du temps de ministre mais il est fatigué tout le temps, apathique serait un bon mot… Quand Il daigne m’appeler pendant sa semaine d’internat je ne reconnais plus sa voix, et je ne vous raconte pas les sautes d’humeur … là il boude car j’avais accepté de faire un foot avec lui ( quel dévouement n’est-ce pas) et il a envoyé le ballon chez le voisin MAIS ne veut pas aller sonner pour le récupérer… Donc c’est un peu la fin du monde car il n’y a rien à faire …

– Personnellement, je lui trouverais bien des activités à mon douze ans musclé et plus grand que moi, mais évidemment, cela ne lui plaît pas… Déjà samedi, motivée par le grand beau temps, je me suis enfin décidée à nettoyer mes pavés au karcher, et bien tout le monde voulait m’aider, le ptit, le grand, pas le poux, mais très vite ils se sont rendus compte que passées les 5 premières minutes marrantes c’est une activité assez pénible, surtout pour le dos … Résultat j’ai continué hier toute seule et là j’ai tout rangé pour cause de … préparation de vacances !

– Car oui, je pars en vacances, je n’ose même pas vous dire où, vous allez me haïr … Je rejoins mon Poux dans ma ville chérie (et moche si si si) : Los Angeles. C’est tout de même ma ville de coeur car j’y ai vécu sept ans, j’y ai conçu mes enfants et construit mon couple …(ou l’inverse en fait). Une énorme pensée pour ma Glouglou que je ne retrouverais pas cette fois …

– Du coup c’est encore plus la course que d’habitude car il faut tout préparer, les bagages des enfants et du chien que je vais lâchement confier à mes parents (merci et surtout courage, ils sont tous fous) et les miens, c’est à dire retrouver mes affaires d’été et vérifier que je rentre toujours dedans (la raclette n’est soudainement plus mon amie).

– Et puis avec ce grand soleil on passe beaucoup plus de temps dehors, de grandes balades avec le boxerfou, virer les mauvaises herbes des fameux pavés, faudrait aussi refaire les lazures… On ne me refera pas j’ai toujours l’impression que je vais pouvoir TOUT faire en un clic  et je me fais des listes à rallonge (coucou Blandine)

– Sinon j’ai des tonnes du supers-méga-géniaux bouquins à vous présenter, ce début d’année à été excellent au niveau littérature jeunesse, mais en aurais-je le temps avant de partir ? Évidemment je pense que oui, c’est sans compter sur les deux monstroux qui m’attendent pour un jeu de société.

– Et sinon, suite à ma lettre à mon cerveau, il semblerait que celui-ci m’ait entendue … les nuits sont un tout petit peu plus longues 🙂

Je vous souhaite une excellente semaine, la mienne sera forcément bonne puisque jeudi je retourne dans mon pays chéri, j’espère bien ne pas croiser le Donald car je risquerai de faire un attentat non prémédité mais si salvateur …Je ne suis évidemment pas pro-violence mais je ne parviens pas à comprendre comme Kennedy a pu se faire descendre et l’autre Trump pas encore …Pauvre Amérique…

Rendez-vous sur Hellocoton !

consultation

 

Ce qu’il y a de bien chez le médecin généraliste c’est que tu peux poser TOUTES tes questions, peu importe si elles te paraissent débiles, en général (de généraliste donc) il a déjà tout entendu.
Du coup je me suis un peu lâchée…
“-Bonjour Docteur, je crois que mon fils fait une overdose de testostérone.

– ah et pourquoi ça ?

– Déjà il est totalement léthargique, il squatte tellement le canapé qu’il va nous faire un trou dedans.

– Hum hum

– Ensuite, sa mauvaise foi a été multiplié par VINGT, non sérieusement, VINGT

– mais encore ?

– On en parle de ses boutons qu’il éclate dans le rétro à peine une fesse posée dans la voiture ?

– Hum hum ben oui il a douze ans quoi

– Bon et sinon sa moustache, mocho-mocho.. je peux lui passer à l’ eau oxygénée pendant qu’il dort ?

– … vous plaisantez ?

– vraiment est-ce que j’ai une tête à plaisanter ? Mon Bébé d’amour me dépasse ( soit,ce n’était pas très compliqué), il ne fait PLUS RIEN à part youtube, il a des bubons digne d’une publicité pour biactol mais genre, ça marche pas, et il est moche du dessus de lèvre . En plus il est tout le temps épuisé, sauf quand ses copains sont là ,et il a un humour .. comment vous dire … « bite-cul-couille»…
Non vraiment il est où ce putain de service après-vente des pré-ados ?
Non parce qu’en plus Mossieur fait du judo, Mossieur se blesse régulièrement ( regarde un seul combat et tu comprendras), et donc Mossieur blessé c’est mauvaise foi puissance 36…
d’où ma prochaine question ( et je rappelle que notre adoré généraliste dans mon cas adorée, a déjà tout entendu) :
– vous pensez que si je lui donne la pilule ( vous savez le truc qui empoisonne les femmes), ça va se calmer sa crise de testostérone ?
Et là ma chère généraliste a fuit, oui oui elle a fuit sont propre cabinet … en fait elle n’avait pas encore tout entendu …apparemment …
Bref, j’en fais quoi moi de mon boutonneux moustachu à la mauvaise foi digne de dix mecs ?
(Ce billet peut vous paraître sexiste mais non hein .. enfin quand on aura le même salaire que ces messieurs je m’abstiendrai de parler de leur mauvaise foi même si je n’en penserai pas moins mouhahaha )

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le lundi au soleil #10

 

Bon j’avoue, vu les trombes d’eau tombées sur notre voiture ce matin pendant le trajet pour l’internat, j’ai un peu hésité à faire un lundi au soleil…

Et puis comme chaque jour est un présent, je me dis que chaque nouvelle semaine qui commence en est un aussi, déluge ou pas !

  • Une nouvelle semaine sous le signe de la pluie donc et le boxerfou est déjà en train de me tourner autour pour sa balade qui n’aura surement pas lieu… Pour remplacer la marche j’ai décidé de faire des abbos et du gainage mais je ne suis pas complètement sûre que le boxerfou soit d’accord.
  • Samedi nous avons passé tout l’après-midi à Orléans pour un tournoi de judo où nous avons pu de nouveau constater les progrès du judokado avec de superbes victoires mais aussi de superbes défaites. Clairement il n’a aucune honte à avoir mais accepter l’échec à douze ans est un peu compliqué.
  • En parlant de Judo, je viens de réaliser que je ne pourrais pas l’obliger à faire du latin l’an prochain car en section sportive l’emploi du temps est déjà complet, je suis déçue, j’en ai très peu fait moi-même et je le regrette maintenant.
  • Pas de travaux en particulier cette semaine, enfin pas par mes petits doigts en tout cas, mais une intervention d’un électricien pour cause de  » sautage permanent » du compteur. C’est fou comme on est dépendant de l’électricité finalement… heureusement qu’en France on en produit plein grâce au nucléaire ( SIC … quatrième degré).
  • Mr Poux en a marre car tous les dimanches soirs ça gueule : comprenez par là que,  je commence déjà à stresser du départ de mon Judokado et je crois que lui aussi, alors on s’agresse, on s’engueule et puis il m’eneeeeeeeeeeerve au point que j’ai hâte qu’il parte et pas du tout envie ( contradiction quand tu nous tiens).Bref, accroche toi Mr Poux, tu vis entre un pré-ado et une mère poule !
  • Mon Biboundé précoce va très bientôt fêter ses onze ans (bouhouhou), et comme d’habitude on ne sait absolument pas quoi lui offrir. Une librairie serait une bonne idée mais un peu onéreux peut-être …
  • En attendant il faut que je prépare sa fête d’anniversaire histoire de ne pas le fêter au moins de juin comme l’an dernier. Ceci dit notre emploi du temps est réglé sur les compétitions de judo du grand et je me réjouis que Petit Monstrou n’ait pas une activité aussi prenante même si je culpabilise un peu de ne pas en faire autant pour lui. ( Le pauvre s’est encore ennuyé tout l’aprem samedi dans un dojo car nous ne voulions pas le laisser seul en étant si loin de la maison).
  • Voilà pas de grands projets cette semaine, il semblerait que je commence à comprendre que les semaines vont trop vite et que je m’assagisse un peu sur les idées folles « à-faire-absolument-avant-vendredi ».

Bonne semaine à vous, avec les lunettes roses et le ciré jaune !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le lundi au soleil #9

 

Ce lundi sera forcément un peu gris puisque le chemin de l’école, mes monstroux auront repris …

Alors justement, haut les cœurs, pas de déprime post-vacances pensez au calme ambiant et au fait qu’il est fort peu probable que vos collègues de travail se répondent  » ma bite »  en gloussant ou « DTC » à la moindre question… ( sinon mettez vous à crier « mon vagin » depuis votre cubicle ça va les calmer assez vite).

Bref, une nouvelle semaine commence et soleil ou pas, vacances ou pas, on va enfiler nos lunettes roses !

  • Je suis tellement fière de la chambre de Petit Monstrou ( et surtout j’ai déjà oublié toutes les galères) que ça me démange de m’attaquer à celle du Judokado. ( Je vais donc essayer de tenir jusqu’aux beaux jours).
  • Note pour moi même : le bureau de la maison attend toujours que je joue les Marie Kondo … Mais c’est tellement plus drôle de mettre de la couleur et de redécorer que de se taper des tonnes de papiers …
  • Au niveau littérature jeunesse, nous avons reçu plein de nouveautés ( mais toujours pas le second tome de génération K … Sic) et je suis donc ravie de ne plus camper à 4 dans la même chambre afin de pouvoir lire tout mon saoul.
  • Ceci dit, le camping était bien sympa puisqu’il avait lieu chez Mamina et Papounet et que outre les bons repas de ma ptite maman, les réputés magrets grillets de Papounet, et le bon air de Charente Maritime, nous pouvions papoter le soir.
  • Toujours en Charente Maritime après une aprem  » amies d’enfance » nous avons passé une super soirée en famille chez SuperCopine à qui je dédie ce Lundi au soleil car j’admire sa capacité à tout mener de front : boulot, enfants, sport, vie associative…Rien ne l’arrête !
  • J’ai (de nouveau hum!) décidé de prendre soin de moi et j’ai donc commencé par un massage d’une heure totalement orgasmique aux  » antilles » de Jonzac.
  • Regarder les combats de Judo de mon grand me donne systématiquement envie de pratiquer ce sport mais quand on sait que je suis une des rares personnes ( la seule ?) à se fouler la cheville en dormant on se demande ce que je pourrais bien me briser/déplacer/arracher sur un tatamis. Bon n’empêche chaque fois ça me chauffe, je vais peut-être quand même m’inscrire à un sport de combat/défense, il faut juste que je me rachète des muscles…
  • Bon du coup, c’est lunettes roses et abdos-fessiers-gainage… N’oublions surtout pas que les magazines féminins vont commencer à nous gonfler avec leurs histoires de régime, de maillot de bain et gna gna gna.

Je vous souhaite une très belle semaine.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Reviens -Fous le camp !

14317387_1226055754082324_7776381223228368528_n

Voilà on est vendredi (enfin) et je suis toute chabadabada… Mon bébé d’amour rentre ce soir. Bon autant vous dire que je n’ai absolument pas le droit de l’appeler ainsi (sauf pour l’embêter).

Toute la semaine c’est duuuuuuuur de vivre sans lui, le lundi je l’accompagne et chaque lundi c’est la déprime car il ne sera plus là ce soir, ni demain, ni après-demain.

Alors ce soir ma journée va s’arrêter à 17 heures dans l’attente de l’appel ou du sms qui me dit à quelle heure il va arriver, un grand merci à la SNCF qui est très joueuse et qui ne me le rend JAMAIS à la même heure.

Quand j’ai enfin le sms tant attendu, je lâche tout et je pars comme un zombie, je vais le récupérer, le sentir, le serrer dans mes bras ( enfin s’il n’y a personne dans la gare, sinon je devrais attendre d’être dans la voiture, image d’ado tout ça tout ça).

Généralement on n’a pas fait 5 km qu’il m’énerve déjà … les reproches pleuvent, l’agressivité inonde la voiture… Bébé d’amour est fatigué, il me le fait payer.

Et alors que j’ai attendu le week-end toute la semaine, ce fameux week-end va être juste pourri, je vais m’en prendre plein la tête. J’ai raté UN tournoi depuis 6 ans qu’il fait du judo, vous savez quoi ? Il m’en reparle tout le temps. Les devoirs sont toujours un supplice, d’autant plus qu’on n’a souvent qu’une journée pour les faire (tournois le samedi ou le dimanche).

Généralement, après l’avoir attendu toute la semaine, vers 20 heures le vendredi j’ai déjà envie de l’expédier en orbite, à l’internat, ou chez sa belle-maman qui le trouve super. (Oui parce que chez les autres il est top, preuve qu’on n’a pas tout raté non plus, ça me rassure un peu).

Alors, oui je sais qu’il s’oppose à moi parce qu’il se construit en tant qu’adulte, parce qu’il a pris de l’indépendance, parce qu’il a douze ans… GNA GNA GNA

Oui je sais que je suis censée être le modèle mais avant d’être une maman je suis juste humaine et légèrement hypersensible alors ça me détruit ces week-end à devoir râler, que dis-je, gueuler pour marquer mon territoire devant un petit mâle en devenir. Petit Mâle qui veut son indépendance et qui pourtant à cruellement besoin que je le contre, que je le cadre.

Là ce matin j’ai juste envie de le prendre dans mes bras (même si ça y est il est plus grand que moi le bougre), et je sais que demain voire dès ce soir, je vais avoir envie de lui dire «  ah mais repars hein si on ne te convient pas ».

En décembre, alors que le judokado était épuisé et que cela faisait des semaines que nous n’avions qu’un jour dans le week-end (tournois encore …) Mr Poux a pris le relais pour les devoirs et j’avoue que cela m’a bien soulagée. D’une part Judokado est beaucoup moins agressif avec son père, d’autre part je dois reconnaître que Mr Poux sait s’y prendre ( purée si j’avais su … j’aurais botté en touche dès la 6éme).

Mais là ce week-end, Mr Poux est absent et alors que j’attends mon «bébé d’amour» je stresse déjà pour les révisions.

Ne pas avoir son enfant de la semaine, cela veut dire, revoir TOUS les cours le week-end, et avec Monsieur « mauvaise-foi-j’ai-la-flemme » c’est un peu compliqué.

En plus, je reconnais qu’il a un emploi du temps de ministre et qu’il a BESOIN de décompresser le week-end, mon Judoka de juste 12 ans se fait quand même 35 heures de cours par semaine (cours + entraînements) sans compter les trajets en bus matin et soir car il est hébergé dans un autre collège, voiture le lundi et train le vendredi.

Plus la vie en communauté dont on ne sait RIEN … d’ailleurs on ne sait jamais rien, on voit les notes, les éventuels retards mais ici il ne raconte rien à part les nouvelles prises de judo qu’il a apprises, toutes avec des noms à coucher dehors… ( généralement je dis hum hum comme si je comprenais quelque chose).

Bref, c’est « reviens-fous le camp » tous les week-end et clairement c’est dur pour tout le monde dans la famille…

Et pourtant en même temps, il est ravi de faire autant de judo, le collège est très bon dans le suivi, dans les cours.. c’est juste que … ben j’étais pas prête à laisser partir mon Bébé-Ado à 11 ans maintenant douze.

bon ce n’est qu’un début, il trouve que la section  » espoir » d’Orléans  n’est pas à son goùt et souhaite partir à Nice …

Du coup on lui a dit en PLAISANTANT, « tant qu’à faire, va faire ton lycée au Japon c’est quand même les meilleurs pour le judo », et là sans ciller il nous a répondu  » y’a aussi Los Angeles je préférerai commencer par ça »…

 

voilà… on ne fait pas des enfants pour qu’ils restent … je vous préviens je vais pourrir la scolarité de Petit Monstrou qui va s’installer A COTE de chez moi et RESTER LA … mince alors !

Rendez-vous sur Hellocoton !