Big brother est AUSSI dans mon thermostat.

Hier matin j’ai enfin reçu mon nouveau thermostat tout beau tout neuf et j’ai été contente au moins cinq minutes. Ce n’est même pas la facture qui m’a fait grincer des dents , c’est le réglage automatique des températures.
Et oui l’état, non content de surveiller mes SMS, de m’empêcher de télécharger les séries américaines en VO (je précise que je ne télécharge pas de musique), de décider que le médicament que je dois prendre tous les soirs pour l’estomac est dans la catégorie « confort » donc non remboursé…

Cet état que je n’appellerai certainement pas « providence » comme on a pu le lire à certaines époques (définitivement révolues), l’état donc, a aussi décidé que la température de confort serait bloquée à 19 et celle des périodes économiques à 17. « Ce sont les nouvelles normes par rapport aux économies d’énergie » m’a gentiment annoncé l’électricien.
Ce que l’état ne sait pas, c’est que comme ma maison est très mal isolée, lorsqu’il fait 19 en bas , il ne fait que 17 à l’étage ( 15 dans ma chambre qui est l’ancien grenier) et donc s’il fait 17 en bas… je vous laisse faire le calcul.
Perso je suis complètement pour les économies d’énergie, comme en plus dans la journée je suis toute seule, je sais me transformer en oignon et ajouter un second pull s’il ne fait que 17 chez moi. MAIS, généralement lorsque Grand et Petit Monstrou m’annoncent qu’ils ont froid il est trop tard, ça fait déjà un moment qu’ils se caillent les miches et la rhinopharyngite et ses éventuelles complications ne sont pas loin.
Donc je voudrais bien qu’on m’explique en quoi deux consultations chez un généraliste, une surconsommation de doliprane et autres pschiits souvent sur-emballés avec des matériaux on ne peut moins recyclables, plus l’essence pour se rendre au cabinet médical et à la pharmacie génèrent des économies d’énergie… Je veux bien croire que mes deux louloux au nez constamment productif aident beaucoup à la survie du médecin et du pharmacien du coin, mais ceux-la ne m’ont pas l’air de trop souffrir de la crise.
Si encore, ces mesures permettaient à mon porte-monnaie de se renflouer un peu, même pas ! Ce que je vais péniblement économiser en me gelant les tétés dans la journée, je vais le reverser illico au corps médical .
S’il on ajoute à cela que, lorsque j’ai un Monstrou malade à la maison, je zappe la position éco de la journée pour passer en « confort » toute la journée … c’est encore raté.
Manu va encore dire que je cherche la petite bête, mais avouez que c’est rageant de savoir que c’est Mr Sarkozi et ses copains qui décident de la température qu’il fait chez moi !
Je pensais être revenue au pays des droits de l’homme et de l’égalité… Dites moi Monsieur le Président, il fait combien là, chez vous ? Et à l’Elysée vous avez également bloqué à 19 ?
La France est-elle toujours le pays de la liberté ? Parce que là, je trouve que j’en ai de moins en moins puisque je ne peux même pas décider de la température de mon logement …

Be Sociable, Share!

7 réflexions sur « Big brother est AUSSI dans mon thermostat. »

  1. Très bien écrit comme d'habitude. A quoi sert le progrès si on doit se retrouver au moyen-age,s'éclairer à la bougie(les ampoules les moins cher sont supprimées de la vente pour de "trucs" basses consommation qui sont 3 fois plus chers).
    Il faudra remettre le lit dans la pièce principale pour profiter du feu de cheminée( bonjour l'abattege des forêt) ou alors adopter les lits armoires de la bretagne. En attendant nous pouvons revenir aux bonnes vieilles bouillotes (encore un achat et ce n'est pas sûr qu'il en existe encore).Et comme disait Louis xi : l'état c'est moi autrement dit faites ce que je dis mais pas ce que je fait(voi les dépenses de l'elysee.
    Mamina

  2. Je réponds donc à "ma" question : Si on peut violer ce genre de thermostat, mais ce sera un prochain billet " la vengeance de la femme au foyer " 🙂

  3. Bien, très bonne analyse de cet Etat qui nous infantilise : lavez vous les mains, mouchez vous dans un mouchoir, mangez ceci et pas cela, ne buvez pas, ne roulez pas vite, ne fumez pas … etc … et donc maintenant : ne vous chauffez pas trop (celle là je ne la connaissais pas !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *