Bande dessinée : je m’y mets !

Si j’ai une bonne culture littéraire ( enfin je crois), je suis totalement novice en matière de bandes dessinées. Évidement je connaissais les Astérix, les Tintin (avec lesquels je n’ai jamais accroché) et même Mr Gaston Lagaffe, mais rien ne valait pour moi un bon roman accompagné si possible, d’une toute aussi bonne tablette de chocolat. Il a fallu que je parte vivre aux Etats-Unis pour découvrir la BD Française avec, pour commencer, une relecture de tous les Astérix que j’ai beaucoup plus appréciés à 26 ans qu’à 10.

J’ai ensuite découvert la série des Lanfeust de Troy ( Alerston, Taquin), le premier « super-héros » à faire une éjaculation précoce à la fin d’une aventure ! Un graphisme superbe pour un humour décapant, que j’ai retrouvé dans les Trolls de Troy ( Alerston, Mourier).
En parlant de superbe graphisme, c’est encore aux Etats-Unis que je suis devenue un grand fan des « Blacksad » d’ailleurs, Messieurs Diaz-Canales et Guarnido, si par miracle, vous me lisiez « Quand va-t-on ENFIN avoir une nouvelle aventure de notre superbe chat enquêteur ? ». C’est bien la peine de déchainer l’engouement et la passion des lecteurs si c’est pour ensuite, nous laisser tomber !

Bref ayant épuisé le stock de mes amies françaises expatriées, je me suis toujours dit que de retour en France, je me pencherai un peu plus sur ce phénomène qu’est la bande dessinée. Après avoir passé 17 ans à une heure d’Angoulême, sans mettre une seule fois le bout d’une semelle au salon de la BD, c’est dans mon petit village d’Eure et Loir que je comble mes lacunes, aidée par les deux charmantes bibliothécaires.

J’ai découvert sans grande conviction la série des « Le retour à la terre » de Larcenet et Ferry, s’il y a en effet de bons gags, derrière tous les Lanfeust c’est un peu « mou-mou » à mon goût, et le graphisme est, comment dire… gentillet !

Je viens de terminer avec grand plaisir mon premier Manga, mais j’en parlerai plus tard quand j’en aurai lu d’autres.
Et enfin, j’ai énormément apprécié la sensibilité de « Rides » de Paco Roca, une bande dessinée qui parle de la maladie d’Alzheimer et de ce que l’on fait de nos anciens lorsqu’on les « parque » en maison de retraite. Que vous ayez ou non, quelqu’un atteint de cette maladie dans votre entourage, n’hésitez pas à lire cette BD qui ne sombre pas dans le morose mais reste au contraire bien ancrée dans la réalité. Vous savez, cette réalité où les familles n’ont plus de temps pour les grands-parents, où les appartements sont trop petits pour les accueillir, les emplois du temps trop chargés pour leur rendre visite… Vous voyez ce que je veux dire ?
En même temps, je fais ma maline, mais je ne suis pas sûre que je puisse vivre à temps plein avec Papounet et Mamina lorsqu’ils seront tous les deux membres actifs du fan-club de Tatie Danielle, ce qui n’est, bien évidement, pas encore le cas ( OUF ) !

Be Sociable, Share!

2 réflexions sur « Bande dessinée : je m’y mets ! »

  1. ben dis donc, moi je me contente de lire (et relire) mes Astérix / Lucky Luke / Gaston Lagaffe / Boule & Bill !
    Quant à Tintin, ce n'est pas non plus ma tasse de thé (trop de texte, je l'avoue).
    Mais je vais voir pour faire comme Papounet et me procurer "Rides".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *