Alors l’internat ?

depart

 

Coucou mon chéri,

Tu termines ta seconde semaine loin de nous et tu as l’air de plutôt bien t’adapter.

La preuve, un petit sms rapide le soir et basta… tu es bien occupé, tant mieux pour toi, tant pis pour moi.

Mercredi dernier tu m’as fait le grand bonheur de passer un coup de fil, et oui mon chéri, les téléphones portables ne servent pas que pour youtube et pokémon go, ils ont une fonction « appel ».

Ce n’est pas facile de communiquer car tu n’est pas seul, et j’imagine que tu dois jouer au « fort » pourtant tu m’as raconté que certains appelaient leurs parents tous les soirs…Bon je n’en demande pas tant mais des sms un peu plus détaillés que « oui » « ça va » « bonne nuit » me plairaient bien.

Toi, tu n’as pas trop le temps de parler car après tu vas faire du « renfo » (renforcement musculaire) avec tes copains … ( mon dieu déjà qu’à 9h00 le matin j’ai du mal à faire mes abdos alors le soir après dîner… renforcement musculaire… heuuu). Le pire c’est que vous êtes plusieurs à faire cela, normal, un dortoir de 9 sportifs, 8 judokas, 1 « footeux » (le pauvre) c’est un nid de fous des muscles !

Si je me réjouis que tout se passe bien pour toi, cette deuxième semaine a été d’une longueur inimaginable ! Pourtant tu me connais, je ne m’ennuie jamais, j’ai toujours plusieurs projets en cours, 10 000 choses à faire et j’ai de légères tendances à l’hyperactivité.

Malgré tout, quelque chose me chagrine, pas forcément dans la journée mais vers la fin de l’après-midi, à l’heure ou tu devrais rentrer.

Ce qui est dingue c’est que l’an dernier, j’attendais ton retour du collège avec impatience et assez rapidement on s’engueulait, soit parce que tu avais fait le couillon en classe soit à cause des devoirs.

Tu as pris de bonnes résolutions et donc au collège tout à l’air de bien se passer, tu découvres l’espagnol que tu adores et c’est chouette je vais pouvoir t’aider (même si tu trouves que je n’ai « pas l’accent »).

Bref tu as l’air motivé et ça me plaît, j’espère que ça va durer car l’année va être longue, réveil à 5h30 le lundi matin pour prendre le train, cours normaux toute la journée, 5 heures de judo par semaine, la vie en communauté … tout cela va être bien fatigant sans compter les compétitions qui vont bientôt commencer.

Ce soir tu rentres (enfin) et ma journée en sera illuminée mais je dois faire attention à ne pas trop te chouchouter car dimanche dernier tu n’avais plus trop envie de repartir car « c’est bien à la maison », normal, on t’a foutu une paix royale, tu n’avais que très peu de devoirs et je t’ai câliné dès que je te croisais dans la maison.

Il va falloir que je me force à être un tout petit peu désagréable, afin que tu ne regrettes pas trop la maison (tu me connais, je devrais y parvenir aisément), en même temps, c’est très tentant de te cocooner alors que tu as été loin toute la semaine …

Aller, vivement 17h15 🙂

Be Sociable, Share!

14 réflexions sur « Alors l’internat ? »

  1. Les temps changent, à mon époque « Des dinausores », pas de téléphone, donc pas de nouvelle, uniquement du courrier. Comme « juju », les textes étaient laconiques, je vais bien, je mange bien, je dors bien.
    Mais le soir au moment du coucher, on pense fortement à son lit là-bas à la maison avec les Parents tout proche, et le frangin seul avec eux.
    Ce soir profitez bien des uns des autres 🙂

  2. Profites!
    Et oui raconte lui ce qui se passe à la maison et écrit lui sur du papier des lettres qu’il va garder. Un trésor a relire plus tard, du bonheur!
    Et son frère, content de son statut de fils unique en semaine?
    Bisesssssss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *