Ah les devoirs !

Les devoirs

Surveiller/aider nos enfants à faire leurs devoirs est un grand bonheur ou pas. Bien souvent c’est synonyme d’arrachage de cheveux, d’engueulades, de menaces etc.

Quoi ? Ça ne se passe pas ainsi chez vous ? Attendez que votre enfant soit au collège, oualors donnez moi vos astuces pour garder votre calme.

Les devoirs parfois c’est juste la honte …

– Faire réviser les pays d’Europe à son CM1 et devoir lui avouer qu’on ne sait pas orthographier la moitié des pays de l’Europe de l’Est parce que « dans notre temps », on écrivait juste URSS.

– Complètement caler sur un exercice de mathématiques de sixième, demander l’aide d’amis car Mr Poux est à l’étranger, trouver avec eux une solution qui n’est pas acceptable pour un élève de sixième car il ne connaît pas encore la technique des x et y ( d’ailleurs il ne s’en porte pas plus mal).

Se retrouver le matin à 7h00, à chercher chercher, et apprendre le soir après la sortie que c’était juste tout « con », une pauvre addition, un truc de logique. Ne PAS avouer qu’on ne comprends toujours pas le raisonnement (Sainte Logique a du zapper mon berceau) et se dire qu’on est super mal si les soucis commencent dès la sixième.

Et puis parfois les devoirs te font bien marrer  et ça fait du bien !

En sport Grand Monstrou devait rédiger un petit texte décrivant les exercices de gymnastique à partir des schémas qu’il avait fait.

Grand Monstrou ayant hérité de ma grande incapacité à dessiner, les schémas sont collectors, mais bon je ne me moque pas je n’aurais pas su faire mieux.

Ensuite si j’admire la volonté de la prof de sport de faire rédiger ses élèves (compétence transversale?), décrire un enchaînement de gym peut s’avérer un peu compliqué.

Mais alors le coup du «  tu dois faire la roue par dessus la caisse en bois et atterrir sur le tapis » ça m’a « tuée ».

N’importe quel humain sain d’esprit qui voit une caisse en bois sur son itinéraire la contourne, s’il est vraiment pressé il saute par dessus mais à aucun moment il n’envisage de faire une roue à part si c’est un agent spécial du NCIS en plein tournage !

A partir de ce moment là, la réalisation des textes des enchaînements est partie en cacahuète tant les exercices proposés nous paraissaient juste totalement déconnectés de la réalité (que les gymnastes m’excusent).

Mais au moins ce fut un bon moment sans engueulade.

Ensuite il y a les devoirs d’Art Plastique, un grand moment ça aussi…

Grand Monstrou devait ramener 5 objets qui ne représentent rien et qui ne servent à rien.

Loin de moi l’idée de contredire le professeur, mais rien qu’à l’énoncé j’ai tiqué, un objet qui ne sert à rien c’est un bibelot et donc forcément il représente quelque chose.

J’ai vérifié plusieurs fois que Grand Monstrou n’avait pas, mal noté la consigne, mais non, il fallait des objets qui ne servent à rien.

Grand Monstrou est donc parti en classe avec des couvercles de bocaux (qui sans leur bocal ne servent à rien) et des objets métalliques divers et bizarres récupérés dans le garage qui, dans la mesure où je ne sais pas ce que c’est, ne servent à rien non plus.

Le but était de construire quelque chose à partir d’autres objets et Grand Monstrou s’est finalement éclaté avec son Papa à construire un Skicycle (marque bientôt déposée).

Le fin mot de l’histoire, le prof avait dit «qui ne servent à rien » parce que les objets n’allaient pas revenir à la maison, ou pas dans leur état initial.

En attendant pour toutes les copines qui font du tri avec la méthode « Konmari », gardez quand même quelques trucs divers et bizarres pour l’art plastique !

Et chez vous ? Ça se passe comment les devoirs ?

k11529770

Be Sociable, Share!

6 réflexions sur « Ah les devoirs ! »

  1. On va dire que ça se passe. Je me suis découvert un cerveau « cablé pour les maths » à 44 ans (p’taing, ça aurait pas pu se déclencher au collège !!%!*$^ùmm !!!), donc j’aide fiston « finger in ze noze », alors qu’il est en troisième et j’en suis toute éberluée ! On dit que la maturité vient avec les années, je ne pensais pas que ça fonctionnait pour les maths. Le pire, avec fiston, c’est l’histoire à lui faire réviser, car c’est un féru d’histoire tendance Asperger : et là, on est dans la torture de celui (moi) qui essayer de canaliser celui qui en sait plus (fiston). Pour la poulette, on rame avec l’écrit, mais on essaye de transformer ça en jeu… Parfois ça passe comme une lettre à la poste, parfois les grosses larmes sont au rendez-vous… Pour l’art plastique, je n’ai jamais eu de demandes saugrenues (en fait, ils font plus de l’histoire de l’art, que de l’art en lui-même)… Mais je vais suivre ton conseil et garder tout un tas de trucs dignes de la poube… de l’art plastique !

    1. aaaah : l’histoire… Courage Anne-Mari ! Moi, j’ai opté pour la technique « vois avec Papa, c’est sa matière préférée » 😉

  2. MDR qui ne servent à rien … c’est vrai que parfois ils oublient une partie des consignes ou ne la saisissent pas très bien LOL Bon moi j’ai du bol il est hyper consciencieux et sérieux donc pas d’arrachage de cheveux je ne fais réciter que de temps en temps veille d’un grand contrôle et le guide sur certains travaux de recherche (méthodologie). Et les maths c’est certainement pas moi 😉

  3. Ce week-end, j’ai révisé la géométrie : je n’avais pas touché un compas depuis près de 30 ans ! La semaine dernière, de la géographie, chez moi aussi : je me suis rendue compte que j’étais loin de maîtriser ce qui se logeait à l’est de l’Italie…. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *