la valise de lecture #4

Les vacances approchent à grand pas et nous allons en profiter pour lire encore plus que d’habitude, peut-être que chez vous aussi il y a plus de livres que de tee-shirts dans la valise.

Voici une petite sélection de  nos coups de cœur de l’année :

Confessions d’un ami imaginaire  ou les mémoire de Jacques  Papier recueillies par Michelle Cuevas.

Dés 10 ans aux éditions Nathan

13€95

Voici un livre que je n’ai pas assez vu commenté sur le net et que vous avez peut-être raté ( il est sorti en Février) mais que vous devez absolument faire lire à vos enfants voire lire vous-même.

L’avis de Petit Monstrou 11 ans :

Jacques Papier est un ami imaginaire, au début il n’est pas au courant : c’est drôle, puis il s’en rend compte et là  c’est triste, mais finalement il s’y fait et c’est encourageant pour tout le monde.

J’ai bien ri et puis j’ai aimé les rencontres de Jacques.

Un roman très surprenant, en effet il est plein d’humour mais aussi d’émotions et de réflexions sur qui on est, ce qu’on souhaite, sur l’apparence etc. Avec notamment cette phrase qui portera notre héros tout au long de son histoire «  imaginaire ou pas, on n’est invisible que si c’est ce qu’on croit« .

Si seulement tous les collégiens si peu sûrs d’eux et parfois harcelés pouvaient prendre un peu de la force de Jacques Papier pour se construire, se reconstruire malgré les « on dit »…

Un énorme coup de cœur ici, un livre à s’offrir et à offrir.

Comment maximiser (enfin) ses vacances  par Anne Percin

De 12 à 73 ans (ma mère)

Editions Le Rouergue

14€90

Si tu ne connais pas Maxime Mainard et ses amis, tu as complètement raté ta vie de lecteur !

Attendu par une foule de fans en délire, Maxime est enfin revenu, l’auteure a pris son temps mais on a encore plus savouré ! Les personnages secondaires ont pris de l’ampleur et toutes les générations y trouveront leur bonheur.

Julius, le partenaire de tonton Christian nous attendrira avec son énooooorme cœur sur la main.

Alice a bien grandi et prend une place de plus en plus importante dans les aventures de Maxime.

On reste un peu sur notre faim avec le personnage d’Alex qu’on aurait voulu connaitre encore plus ( mais peut-être plus tard qui sait)

Natacha la chérie de Maxime énerve toujours autant de monde, mais surtout Maxime (Ceci dit Maxime est toujours aussi nul pour les relations de couple).

Nous en apprenons aussi plus sur Christian et Stéphane, hummm Stéphane, ne laissera aucune maman indifférente ( bas les pattes les jeunettes).

Quand à Kévin, sa kévinerie, je ne sais vraiment pas ce qu’il a fait de mal mais clairement l’auteure s’est un peu acharnée sur lui (vilaine).

Bref, on retrouve toute la bande qui va partir au  » festival de la moule » sur le bassin d’arcachon et on savourera chacune des 495 pages de leurs aventures, avec encore un goût de trop peu à la fin.

Maxime et ses potes, c’est un peu la famille, on a juste envie de partir avec eux, de les suivre tout le temps, d’en lire encore et encore.

Un dernier mot et je m’arrête car je pourrais être intarissable sur ce sujet : les notes de bas de page sont un vrai délice, l’auteure sous couvert de Maxime s’est complètement lâchée, elle tape même un peu sur les documentalistes, ce qui est particulièrement osé quand on sait qu’elle a elle-même exercé cette profession.

Bonus : la playlist du livre est fournie à la fin puisque la musique a une grande place dans la vie de Maxime.

20, Allée de la danse : L’envol d’une discrète.

Elizabeth Bartéfy

Magalie Foutrier

Editions Nathan Jeunesse

9€95

Je risque de me faire lyncher en annonçant que cette série est plus destinée aux filles (mais totalement lisible par les garçons) de par son sujet : la danse et l’opéra. Je sais que certaines des amies de Grand Monstrou les collectionnent, Petit Monstrou n’a lu que  ce tome là mais avec beaucoup de plaisir et il prévoit d’emprunter les autres tomes avant notre départ en vacances. (avis aux copines qui les possèdent)

Chaque tome est centré sur l’un des personnages du groupe : fille ou garçon. Les titres soulèvent des problématiques essentielles : peur de l’échec, rivalité, passion, compétition, quète de l’excellence…

Loin de l’Italie, son pays natal, Sofia n’a pas tous les jours le moral. Elle est fière d’avoir intégré l’École de Danse de l’Opéra de Paris, institution qui la faisait rêver depuis longtemps, mais le quotidien n’y est pas toujours facile. Elle est timide, très naïve et le français n’est pas sa langue maternelle, ce qui complique les choses en cours, mais aussi avec ses camarades de sixième division… Elle a l’impression d’être en permanence la cinquième roue du carrosse. La petite danseuse finira-t-elle par trouver sa place et prendre confiance en elle ?

 J’ai encore de nombreux titres à vous proposer, ils feront l’objet d’une nouvelle valise de lecture car pour l’heure les valises m’attendent 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !