Tag-Archive pour » Scoumoune «

Il y a des jours …

Il y a des jours où je me lèves AVANT le réveil, ou je me sens en pleine forme et je sais que la journée va être bonne !

La preuve, les monstroux sont, eux aussi, de bonne humeur et nous partons même en avance à l’école.

Et puis, Petit Monstrou se prend un poteau électrique en béton en pleine tête ( poteau devant lequel nous passons deux fois par jour).  Le front gonfle à vue d’oeil, Petit Monstrou hurle de douleur, nous faisons demi-tour pour passer de la crème sur la vilaine bosse. Nous repartons donc en voiture pour rattraper le temps perdu. A l’école, je me gare pour prévenir l’enseignante à l’accueil que Petit Monstrou s’est pris un bon choc (de plus) à la tête et qu’on m’appelle s’il se plaint de maux de tête ou commence à vomir partout.

Je repars en me rassurant, ce n’est pas son premier oeuf, ni son dernier, il est costaud mon Petit Monstrou (peut-être à force de se cogner dans tout ce qui passe, ne bouge pas). Je remonte à la maison … à pied !

Et à mi-chemin je réalise qu’en fait j’avais pris la voiture… ( hum) je repars la chercher ( ou comment gagner du temps).

En rentrant je décide de faire un feu, et là, malgré du papier journal, une boîte à œufs, deux allumes-feu et du petit bois : ça ne prend pas ! Et quand vingt bonnes minutes plus tard, ça prend enfin je m’assomme sur le montant de la cheminée ( les chiens ne font pas des chats).

Quand ensuite je me rends compte qu’il restait un kleenex dans le sèche-linge et que je vais passer deux heures à « épiler » mon linge, j’envisage fortement d’aller me recoucher…

Il y a des jours comme ça ! Et on n’est même pas vendredi 13 !

k11802096

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si tu vas en Cardio… (rediff)

Si tu vas en cardioooooooo, N’oublie pas dans ton sac à dos… ( sur l’air de Rio)

 

Ta robe de chambre : sache-le, futur patient d’un service cardiologie, tout le personnel sera absolument traumatisé, voire obsédé par la nouvelle si tu n’as pas amené de robe de chambre ! On pourra même chuchoter devant ta chambre « c’est celle qui n’a pas de robe de chambre ». C’est peut-être lié au fait que les seules chemises de nuit qu’ils sont capables de fournir ne cachent absolument rien devant et sont grandes ouvertes derrière… Mais que fait la sécu bon sang ! Filez plus de tissus aux hopitaux !

Tes boules Quiès : Parce qu’en service de cardiologie, ils sont habitués à avoir des mamies et des papys alors ils parlent tous très fort en articulant bien, avec des mots simples des fois que tu ne comprennes pas tout. Elles ne te serviront par contre absolument à rien pour dormir, sache que dès que tu auras l’audace de sombrer dans un sommeil réparateur on viendra te prendre la tension, te palper, te poser une question… Si par contre tu ne dors pas, sois rassuré, personne ne viendra te déranger, si en plus tu souffres, fais bien attention à l’heure, qu’on se le dise 6H30 c’est pas l’heure, c’est presque le changement d’équipe, le médecin de garde ronfle comme un sonneur, tu n’as qu’à attendre !

Un livre de coloriage : oui, là je te vois dubitatif, sache pourtant, qu’à la troisième personne qui te demandera en bêtifiant si par hasard tu n’as pas « envie de pipi » tu lui secoueras sous le nez en hurlant « naaaaaaaaaan moi vouloir des coloriages titi et là, y’a QUEEEE grosminet ! » (Depuis le temps qu’on te parle comme à un gamin attardé, tu as le droit d’agir en tant que tel).

Toute ta patience ! Et oui, ne me dis pas que tu ne savais pas pourquoi dans les hôpitaux on ne parle pas de « malades » mais de « patients »… C’est parce que ceux qui ne le sont pas on très certainement été transférés à l’asile à force d’attendre : le scanner, les résultats du scanner, l’analyse des résultats, la consultation du spécialiste, le coup de fil dans les autres services pour avis… Je précise pour mes quelques lecteurs qui sont (les pauvres) restés au premier degré ( coucou le corbeau de mon village, celui qui dénonce en cachette) c’est caricatural bien sûr, mais parfois tu te demandes s’il ne vaut pas mieux arriver en pleine forme, le temps qu’ils t’auscultent tous, t’auras bien choppé un truc !

De la bouffe, plein de bouffe : les hôpitaux adorent les gens qui jeûnent, ils te convoquent à 8h00 du mat à jeun pour un exam qui aura peut-être lieu vers 14H00 mais ils te rassurent en te disant que tu mangeras juste après. Résultat, alors que tu es rentré de l’exam à 16H30, à 21H30, quand tu as bouffé la moitié de ton oreiller et envisagé de boire l’eau des plantes, on t’amène un plateau de régime qui te fait presque regretter de ne pas avoir mangé tout l’oreiller ! Mais attention, si tu amènes des provisions planque les, certains « soignants » peuvent se sentir obligé de te les confisquer « pour ton bien » (ben oui les pauvres ont exactement les mêmes plateaux que toi).

Fais bien gaffe si jamais tu dis que tu as mal, on t’interdit immédiatement toute nourriture, « AUKAZOU » il faudrait un examen complémentaire… réfléchis bien avant de te plaindre (ou dîne avant).

Par contre tu peux oublier…

Ta dignité : ils sont tellement blasés qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils sont quinze dans ta chambre à parler de ton cas, devant toi et ta foufounette découverte, rasée le matin même par une aide-soignante, exposée là, mais peu importe puisque, comme on parle de toi à la troisième personne comme si tu n’étais pas là, en vrai ta foufounette ne doit pas être là non plus !

Ta montre : c’est beaucoup moins difficile d’attendre deux heures à moitié à poil ( ben oui t’as toujours pas de robe de chambre) dans un couloir si tu n’as PAS l’heure !

Tes rendez-vous : parce qu’il semblerait qu’on sait tous à quel moment on rentre à l’hôpital mais jamais à quel moment on en ressortira…

Enfin je dis ça parce que je suis une « Winneuse », figurez-vous qu’il y a une chance sur 5000* d’avoir une complication pouvant entrainer le décès en passant une toute petite artériographie de rien du tout (faut pas avoir peur madame qu’on m’avait dit) et devinez qui l’a eue ??? Hein ???

Un cas sur 5000 bordel ! Je ne sais pas si j’ai 4999 lectrices, mais si vous avez une « artério » à faire, allez-y détendues, j’ai déjà rempli les statistiques !

Béalapoizon : re-née ( du verbe renaquir peut-être) il y a tout juste 8 jours !

*chiffre donné par l’une des doctoresses de l’hôpital qui m’a sauvé la vie donc je ne vérifie pas, je lui accorde le bénéfice du doute ! D’ailleurs les impressions décrites dans ce billet concernent pour la plupart le premier hôpital où j’ai séjourné, pas celui où l’on m’a sauvée, celui-là était très différent et mieux évidement :-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Réclamation pour Florence Foresti ( faites passer, merci)

Madame Foresti,

J’imagine vos sourcils légèrement froncés à la lecture du mot «  réclamation » dans le titre de mon message. Je suis même quasiment sûre que vous vous dites « mais qu’est-ce qu’elle me veut celle-là ? ».

Je vous rassure tout de suite, je suis une de vos fans ! Fidèle fan pourrais-je dire puisque ça fait deux fois que j’achète ( ou qu’on m’offre) des billets pour votre spectacle « Motherfucker ». Seulement voilà, j’ai les billets, j’ai bien noté la date sur mon petit calendrier, mais à chaque fois je me trouve dans l’impossibilité d’honorer notre rendez-vous.

Tout a commencé en Mars dernier, je comptais les jours qui me séparaient de votre spectacle, tout était prévu, on avait fait sécher l’école aux enfants pour les confier à une baby-sitter ( même pas gothique !) Mr Poux devait rentrer en milieu d’après midi pour que nous puissions faire les 90 km qui nous séparaient de la salle de spectacle et là il a eu comme un petit «  contretemps »

3 tonneaux sur l’autoroute A10, avouez que c’est un sacré contretemps… Vous en connaissez beaucoup des fans qui sont si bouleversés de vous voir sur scène qu’ils vont lamentablement s’échouer sur la rambarde de sécurité ? ( of course,  vous ne pouvez pas les connaitre puisqu’ils n’arrivent jamais jusqu’à vous)

Mais comme nous ne sommes pas rancuniers, nous avons repris des billets, pour le même spectacle, toujours à Orléans, 9 mois plus tard. Je me souviens de ce moment d’émotion, parce que Mr Poux me les avait offerts pour la fête des mères ( motherfucker, pour la fête des mères c’est caustique non ?) avec un joli petit  mot qui disait à peu prés «  tu crois que cette fois on va réussir à y aller ? ».

Et la réponse est bien évidemment NON ! Nous ne sommes toujours pas parvenus à aller voir votre spectacle, cette fois-ci pour cause d’intempéries qui ont empêché la baby-sitter d’arriver jusqu’à chez nous et qui ont rendu les routes si impraticables que même si elle avait réussi à venir nous n’aurions pas pris la route.

De là à penser que VOUS nous portez la poisse il n’y a qu’un pas ! D’ailleurs je ne voudrais pas vous accabler mais plusieurs amies m’ont recommandé de changer de spectacle …

Mais non, je suis tenace ( ou têtue…) et puis ne dit-on pas «  jamais deux sans trois » ?

Hier soir alors que je ruminais  ma frustration devant un programme télévisé absolument affligeant au lieu de me tenir les côtes de rire en vous voyant sur scène, j’ai eu une idée lumineuse ! ( oui ça m’arrive, y’a pas qu’à vous !)

Je vais reprendre des billets de spectacle, mais cette fois c’est VOUS QUI VIENDREZ … oui oui, à la maison, nous faire un ptit spectacle de salon ! Vous pouvez même amener votre fille je vous promets de demander aux monstroux de ne pas jouer QUE au docteur avec elle.

.

Et si vous êtes bien sage, je vous offrirai ma poussette parapluie (qui se plie et se déplie très facilement) puisqu’apparemment vous avez de petits soucis avec la vôtre… ( Mais on vous préfère douée pour l’humour plutôt que pour la motricité, chacun son truc !)

Je suis bien consciente que vous êtes un tantinet débordée, donc je vous laisse fixer la date de ce spectacle «  at home » que vous ne manquerez pas d’accepter, ayant bien compris qu’ il nous est systématiquement impossible d’aller vous voir, notre spécialité 2010 étant la SCOUMOUNE !

Pestouillement vôtre

Béalapoizon

Amies Blogueuses, amies lectrices, aidez moi à faire le buzz avec ce billet pour qu’il arrive jusqu’à sa destinataire : la grande Florence Foresti… (prochainement en représentation dans mon salon donc)

On partage sur facebook, on tweete on retweete, on  fait des liens : lâchez-vous sur les réseaux sociaux  pour que même Florence me lise !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...