Tag-Archive pour » enfants «

L’extraterrestre un spectacle extra !

crbst_lextraterrestre_mme_lecafard_656x664-150x150

 

Comme vous l’aurez remarqué je ne me suis pas foulée pour le titre, mais ce premier one man show pour enfant est absolument génial !

Le résumé : Un truc de dingue se passe dans la classe d’Eric : un nouvel élève va débarquer, et tout le monde est sûr et certain que c’est un extraterrestre ! Eric joue tour à tour les personnages de l’école : Madame Lecafard, l’institutrice vieux-jeu (d’ailleurs, qui a volé ses lunettes ?), Monsieur le directeur, ultra superstitieux, Hubert le wesh-wesh, Eva, la snob qui ne quitte jamais sa couronne de princesse, même à la gym, Maurizio le fayot, qui dénonce ses camarades (c’est pas bien, ça !) et Danaé la gothique.

Eric Coudert est tout seul sur scène et pourtant tous les personnages sont là avec lui, avec quelques accessoires, des voix différentes et surtout une énergie débordante il nous fait vivre cette attente de l’extra-terrestre dans la joie, la bonne humeur et les fous-rires !

Pour tout vous avouer, suite à un problème de parking, nous avons lamentablement raté le début mais lorsque nous sommes arrivés nous avons tout de suite été plongés dans l’ambiance de folie qui régnait dans la salle car le spectacle est totalement interactif. Je garde un souvenir tout particulier de la vision de mon amie Céline en train de faire la chauve-souris… (Je pense que ça va revenir souvent dans les conversations et que lors de soirée « filles » on lui demandera surement de nous le refaire.)

Parce que non seulement il est talentueux, un peu dingue sur les bords, mais en plus Eric Couder est capable de faire faire n’importe quoi au public qui en redemande.

C’était notre premier one man show pour enfants ( de toute façon il n’y en a pas d’autre enfin pas encore) et les monstroux ont adoré !

Bien entendu ils exigent qu’on y retourne pour voir ce fameux début que nous avons raté, je vais peut-être céder car s’offrir 50 minutes de rire et de bonheur c’est juste trop rare pour rater l’occasion.

Informations pratiques :

L’extraterrestre se joue tous les dimanches à 14h30 au Théatre BO Saint Martin.

Il y a des séances exceptionnelles pendant les vacances scolaires

C’est un spectacle à partir de 5 ans et pour toute la famille.

10 Euros pour les enfants, 12€ pour les adultes.

Et c’est officiellement recommandé par mon extra-terrestre personnel, j’ai nommé : Petit Monstrou.

Attention, la salle est petite, et très souvent pleine, ce qui est normal pour un spectacle de cette qualité. Mieux vaut réserver vos places à l’avance. ( Ticket réduc, site du Théatre BO, Fnac)

 

Places offertes par l’extra-terrestre himself : merci !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ah le temps de qualité avec les enfants …

Etre mère c’est passer tu temps de qualité avec ses enfants, profiter de leur présence, de leur innocence de leurs câlins mais aussi…

Au petit déjeuner :

- Petit Monstrou bois ton jus de fruit s’il te plait

- Hannn mais non, je vais pas boire ce truc juste pour vous faire plaisir

- Mais tu nous as dit que tu en voulais

- Mais je voulais du J…R ( cet enfant est conditionné par la pub)

- Ben tu auras du X qui est aussi bon.

A l’étage :

- Maman où sont mes tee-shirts à manches courtes

- On est en février mon chéri on ne met pas de tee-shirts à manches courtes !

- Mais y’a même pas de neige ce n’est pas un vrai hiver.

-

- Et puis mes tee-shirts à manches longues ils sont trop petits ( évidemment il a attendu la fin des soldes pour vous montrer qu’en effet, soit tous les tee-shirts ont rétréci, soit il a encore grandi).

Seconde voix plus loin :

- Où il est le jogging que j’avais hier ?

- Au sale mon chéri, apparemment il a mangé autant de yaourt que toi à la cantine

- Haaaan mais j’ai sport aujourd’hui, je DOIS porter un jogging

- Et bien tu en prends un dans ton armoire

- Non, je voulais celui d’hier, c’est le plus chaud, les autres ils sont froids

-

Puis …

Brrrrrr ( bruit de la brosse à dents électrique qui tourne dans le vide)

- Les gars, si vous ne mettez pas les brosses à dents dans votre bouche ça n’est PAS un vrai brossage de dents

- Voix unies : c’est pas moi c’est l’autre..

Donc, alors que vous n’êtes qu’en culotte et soutien gorge, vous traversez le couloir pour voir QUI n’a pas sa brosse dans sa bouche.

Les enfants sont hilares ( donc sans brosse à dents) et scandent d’une seule voix :

- haannn elle est toute nue …

( genre ils ne vous ont jamais vue tout nue… genre ce n’est pas de leur faute si vous risquez la pneumonie à vous promener ainsi parce que Messieurs ne savent toujours pas se brosser les dents).

Bonus time :

- Mamaaaannnn Grand Monstrou il m’a frappé avec sa brosse à dent

Vous crevez d’envie de dire que, enfin la brosse à dent à trouvé une utilité quelconque dans cette maison mais à la place vous dites pour la 178 000 éme fois ( du mois) :

- on ne frappe pas son frère. Avec rien. Ni les mains, ni les pieds, ni la brosse à dents.

Retour au rez de chaussée.

Ils adorent les chiens, vous avez trouvé un magazine sympa sur les chiens. Pas de pot, il y a des posters au milieu et bien entendu ils veulent tous les deux le même.

La prochaine fois vous leur achèterez le guide « C’est du propre » avec des fiches techniques à accrocher dans leurs chambre.

Départ pour l’école :

- Petit Monstrou mets tes chaussures.

-…. ( il tourne sur lui-même)

- Petit Monstrou mets tes chaussures.

- … ( il chantonne)

- Petit Monstrou mets tes chaussures.

- … ( Il tourne sur lui même en chantonnant)

- Petit Monstrou mets tes chaussures.

- … ( Il joue avec des aimants)

- PETIITTT MONSTROUUUU TU METS TES CHAUSSURES MAINTENANT

- Mais pourquoi tu cries comme ça Maman ?

 

( envisager de lui faire bouffer ses chaussures et réaliser que c’est vous qui devrez aller en racheter ou lui filer des suppos fuca pour évacuer lesdites chaussures).

Grand Monstrou :

- J’aime pas cette nouvelle gourde, je peux pas boire avec

- Mais si regarde c’est tout simple, tu fais comme ci, comme ça

- (voix geignarde) mais non, ça prends trop de temps, tu comprends rien, j’ai pas deux heures pour boire moi pendant le sport ( sous entendu toi à la maison tu as tout ton temps).

- Mais non tu vas prendre l’habitude, et puis regarde elle est mieux, elle contient plus d’eau.

- ( enfant hyper malheureux, voix déchirante) Mais puisque je ne pourrais pas boire, ça ne sert à rien qu’elle contienne plus d’eau. ( au mois il est logique, à défaut d’être de bonne foi).

-Bon, Petit monstrou tu enfiles la gourde, Grand Monstrou tu bois tes chaussures, bref, vous savez ce que vous avez à faire : on y va.

Sur le trajet de l’école le bureau des pleurs est encore en service

( vous priez mentalement pour qu’aucune des deux enseignantes de votre ingrate progéniture ne soit absente).

- Oui mais n’empêche la gourde… gna gna gna

- Je ne vais pas pouvoir courir avec ce jogging, il m’écrase les coucougnettes

- et moi je vais surement mourir de soif pendant le sport, t’as dit que c’était très important de boire beaucoup d’eau et là je pourrais pas

- Si ça se trouve je vais même tomber A CAUSE du jogging

plus loin…

- Maman t’as pensé à mon livre de BCD ?

- heu non, pourquoi est-ce que ce serait à moi d’y penser ?

- Mais je vais avoir une croix, tu ne te rends pas compte

- Heuu si, mais ce n’est pas exactement MON problème, je t’ai demandé au moins 4 fois hier soir de vérifier ton cartable me semble-t-il ?

- Hannn c’est trop injuste, non seulement je vais crever de soif, mais en plus je vais avoir une croix.

( Vous évitez de préciser que s’il est mort de soif, personne ne pourra plus lui mettre de croix).

Arrivée devant l’école, vous êtes prête à vous convertir à n’importe quelle religion qui vous garantirait la présence des deux enseignantes.

Coup d’oeil rapide sur le panneau d’affichage : YESSSSS elles sont là !

Avec un soupir de soulagement, vous embrassez vos deux adorables bambins en leur souhaitant une excellente journée ( à se plaindre à d’autres gens que vous) et vous repartez le plus vite possible en envisageant de débrancher tous vos téléphones afin que l’école ne puisse pas vous appeler pour aller les chercher en cas de problème ( vous offrirez des vitamines aux deux enseignantes dès demain pour être sûre qu’elles restent en forme).

 

Vraiment vous êtes impatiente qu’il soit 16h30 pour passer du temps de qualité avec vos tendres et si gentils monstroux!

En attendant vous avez 7h00 pour :

- vous calmer

- profiter du silence

- laver THE jogging

- Trouver une gourde facile à utiliser ( vous envisagez la cup de bébé pour vous venger)

- ranger les aimants, les jouets, les chambres, les chaussettes

- faire provision de patience pour subir les jérémiades de 16h30…

ou …

- Remplir enfin le dossier de garderie et prétexter que vous êtes débordée pour les laisser mariner un peu là-bas. ( tentant non?)

BCP023-49

Rendez-vous sur Hellocoton !

La vérité sort de la bouche des enfants

Promenade dans Paris.

Grand Monstrou conduit la poussette du fils d’une amie en grande conversation avec sa grande copine J.

Elle :  » tu as l’air d’aimer les bébés, tu voudrais pas une petite soeur ? »

lui :  » si moi je voudrais bien, mais mes parents ne veulent pas  »

Elle :  » Ah bon mais pourquoi ? »

Lui :  » Oh tu sais ils ont eu tellement de mal à gérer Petit Monstrou que maintenant ils ne veulent plus recommencer… »

 

Voilà, je ne l’aurais pas exactement dit comme cela mais il y a tout de même un peu de vrai !

k12031941

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu sais que tu es Maman quand…

- Le moindre petit bruit te réveille en pleine nuit … ( ça ne marche pas pour les Papas qui ont, pour la plupart, une grande capacité à dormir malgré les hurlements de bébé)

- Tu regardes plus souvent Gully que France 2

- Ton chat s’appelle Tchoupi et ton poisson vermillon (comme celui de Franklin)

- Tu as des lingettes/ totottes/ playmobils dans ton sac (en fonction de l’age des enfants)

- Tu sors régulièrement de chez toi avec de la confiture (ou nutella) dans les cheveux.

- Le généraliste et le pharmacien sont tes meilleurs copains. ( la sécu te déteste par contre).

- Ta voiture est un paquet de BN géant, il y a au sol et sur les sièges de quoi nourrir un régiment

- Tu t’es mise à manger des pom’potes en cas de petit creux.

- Tu ne te fais plus jamais de brushing, à la place tu coupes de petits ongles ( et ça clairement quand t’es tombée enceinte personne ne t’avais parlé de la joie de couper 20 ongles de pied chaque dimanche)

- Tu es devenue un thermomètre ambulant, un seul bisou sur le front te permet d’évaluer la température des gens ( mais tu ne peux pas en faire un métier).

- Tu passes tant de temps à trier les affaires trop petites que les tiennes sont en vrac dans ton armoire ( trop petites aussi d’ailleurs).

- Tu n’achètes plus de bibelots, à la place tu as la dernière création en pate à sel de ton grand, le tableau peint à la main par ton dernier et quelques crottes de nez sur tes meubles.

- Tu t’es déjà bousillé la plante des pieds une bonne dizaine de fois sur un légo

- Mais tu n’as pas hurlé le fameux « Putaing » de ton sud-ouest natal, tu as juste dit PU-naise !

- Vers le mois de Juin tu te promènes dans la rue avec un collier absolument ridicule mais que tu adores

- Dormir jusqu’à 7h30 est considéré comme une grasse matinée, mais souvent tu te lèves bien plus tôt juste pour profiter du silence.

- Tu chantes le dernier disney sous la douche, jusqu’à ce qu’un monstrou ait un truc hyper important à te dire et vienne t’annoncer que la voiture bleue roule plus vite que la rouge alors que tu es en train de te savonner.

- T’enfermer dans les toilettes te donne l’illusion d’une pause dans ta journée ( jusqu’à ce qu’on vienne te parler à travers la porte).

Mais …

 - Jamais tu n’as reçu autant de bisous

- Tu n’imaginais pas que ton cœur puisse contenir autant d’amour à la fois

- Tu ne pensais pas non plus, qu’il fondrait 20 fois par jour au gré des répliques de tes enfants.

- Pour rien au monde tu ne renoncerais à ce statut : Maman c’est pour la vie !

 

Et puis tant qu'ils sont petit, tu es l’héroïne numéro 1 !

Et puis tant qu’ils sont petit, tu es l’héroïne numéro 1 !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Parents, pensons la réforme des rythmes scolaires ensemble.

Nous sommes parents.                                   parents-ensemble-logo

Nous sommes inquiets.

En maternelle et en élémentaire, le passage à la semaine à 4,5 jours doit être mis en œuvre dès la rentrée 2013, soit dans 9 mois. A ce jour, l’information dont nous disposons est parcellaire et contradictoire. Le projet tel qu’envisagé ne nous semble pas à la hauteur des enjeux.

Nous croyons cette réforme nécessaire et en partageons les objectifs, à savoir mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous. Depuis 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE et de fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Cette situation est préjudiciable et doit être revue.

Cependant, le projet de réforme qui nous est présenté ne nous semble pas répondre à ces objectifs. Le choix de l’organisation sera à la discrétion des municipalités. On risque de se retrouver avec des communes où les enfants auront cours le samedi, d’autres le mercredi, d’autres encore auront une pause de midi allongée, d’autres finiront plus tôt et auront une période d’études/garderie plus longue, etc. Les moyens mis en œuvre dépendront essentiellement du budget des communes. Impossible, dans ces conditions, d’imaginer que cette réforme soit facteur d’égalité entre tous les enfants de France, quel que soit leur lieu de résidence et leur établissement scolaire. Il appartiendra aux municipalités de faire un choix et d’en répondre devant les électeurs en 2014.

Nous espérions qu’à l’occasion de la réforme des rythmes scolaires, la place des arts, de la culture, des langues et du sport, etc. serait au cœur des préoccupations. Or, l’opacité des moyens à mettre en œuvre, l’augmentation du nombre d’enfants par animateur dans le temps périscolaire ainsi que la place choisie par les mairies pour ce temps (notamment à l’heure du déjeuner) vont diluer ces espoirs de diversification et de renforcement de ces enseignements.

Nous espérions également que cette réforme porterait sur l’intégralité du rythme scolaire, y compris le découpage entre vacances et classe et notamment la durée des grandes vacances. Force est de constater qu’il n’en est rien.

Nous sommes déçus et inquiets et rejoignons ainsi bien des enseignants. Nous craignons que l’augmentation du temps périscolaire sans réflexion quant à son contenu ni quant aux moyens de mise en œuvre fasse de ce temps un temps de désœuvrement organisé… Cela irait encore une fois à l’encontre de l’objectif de la réforme.

Afin de préserver le symbole de la demi-journée de cours supplémentaire, Il est essentiel de ne pas sacrifier les apprentissages, de ne pas perdre cette opportunité historique d’accroître l’égalité des chances des enfants face aux activités artistiques et sportives en créant du temps de garderie. Cela n’apporterait rien aux enfants, dévaloriserait un peu plus l’école et la fonction des enseignants et  remettrait en question l’organisation des familles.

Nous devons à nos enfants une réforme ambitieuse.

Citoyens connectés, blogueurs, parents, nous avons reçu de nombreux retours d’autres parents qui partagent nos inquiétudes et ne se sentent pas représentés.

Nous demandons à être entendus.

Prenons le temps de réformer l’école ensemble.

8alamaison , Agathe VANDAMEAimé Blumentern,
Allo Maman Dodo , Annabelle , Audrey, Madame Koala ,
Aymeric Marlange , Béalapoizon , Bettina Brouard , Buhot Stéphanie , Carole Nipette ,
Caroline , Ces Doux momentsChiawaze , Ciloubidouille , Claire Hoenen , Colombe ,
Cranemou , Cynthia , David Beck , Delphine Gagnon , Doudette ,
Estelle Peralta , Expressions d’enfants , FashionMama , Florence ,
FlorenceMKoenig , Gaëlle Picut , Gauthier Vranken , Ginie Femmesweetfemme ,
Harmony Rouanet , Henry le Barde , Isabelle Duvert , Jane Gueneau aka. Libelul ,
Julesetmoa , Julie B , Julie Dessagne , Julien , Juliette Merris ,
Karine Un bébé pour mes 30 ans , La Poule Pondeuse ,LN moitoutetrien ,
Lulu From Montmartre , Lydiane Le Roy , M Delobel , Madame , Madame Parle ,
Madame Zaza of Mars , Madame Ziadeh , Maman nanou , Mamanwhatelse , Marc Guidoni ,
Marie-Gwénaëlle Chuit , Marlène Schiappa , Mauvais Père , Mazzhe , Michaëla Avventuriero ,
Michèle, Maman on bouge , Missblogdel , MissBrownie , Naddie , Nadine A ,
Nicolas Gilbert @zegilbos , Pourquoisecompliquerlavie , Sabine ,
Samuel Lamotte d’Incamps , Sandra Elle , Sandrine Donzel ,
Sophie Reynal , Tetedeblog , Till the Cat , Unperfect mum ,
Voilapapa , Yusaku (Père de 3 enfants)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je suis femme au foyer et je vous emm…

Oui je suis une femme au foyer, même si j’avais toujours dit que je ne le serais pas, que je ferais une «  vraie » carrière me voilà « coincée » à la maison.

 

J’écris « coincée » car être femme au foyer de nos jours n’est pas forcément un choix même si personnellement je le vis très bien.

 

Nous vivons dans un milieu rural, et le travail est loin, rare et loin… je n’étonne personne. Mr Poux travaille à 70 km de la maison et environ une fois par mois il part à l’étranger ce qui sous-entend qu’il part le samedi ou le dimanche.

Ce qui était donc un choix il y a 8 ans lorsque j’ai vu pointer le ravissant petit bout du nez de Grand Monstrou est devenu une «obligation », entendez par là que si je voulais reprendre le boulot ce serait à perte !

 

Perte d’argent entre les garderies, trajets, impôts, centres de loisirs et une « nounou » privée pour le samedi si je devais travailler le samedi matin aussi.

Perte de l’équilibre familial : que Papa ne soit pas souvent là, les garçons ont l’habitude mais si Maman n’est plus jamais là non plus… A quoi ça sert d’avoir une famille ?

Perte de qualité de vie aussi pour mes monstroux mais aussi pour moi car OUI maintenant qu’ils sont scolarisés tous les deux j’ai du temps libre ! Et NON je ne passe pas mes journées un torchon à la main en train de récurer, je fais plein de choses et mes journées sont toujours trop courtes entre tout ce que j’ai envie de faire et tout ce que je dois faire ( sans oublier tout ce que je n’ai pas envie de faire mais que je fais quand même…).

 

A tous ceux ( et surtout celles) qui cassent du sucre sur le dos des femmes au foyer j’ai envie de leur rappeler que ce n’est pas forcément un choix ni une fin en soi mais que la société actuelle ne favorise absolument pas la reprise du travail des Mamans ( ou des papas si c’est la Maman qui a le gros salaire).

 

Je plains sincèrement les familles qui bossent à temps plein sans joindre les deux bouts parce qu’ils sont plombés par les coûts de la garderie… Et si jamais la réforme de l’éducation voit le jour, avec des enfants sortis de l’école à 15h45 ça ne va pas s’améliorer.

Je reconnais ma chance d’avoir eu le choix de dire : non je ne prends pas ce job, parce qu’il ne me rapporterait que trop peu par rapport au temps/coût/impôts.

Mais pour toutes les autres, celles qui sont fières de faire carrière et qui nous regardent de haut j’ai juste envie de leur dire : je vous emm….

 

Hier matin en ramenant mes monstroux à l’école après deux semaines de vacances, alors que certaines de mes amies avaient déjà repris le chemin du boulot j’ai chanté : «  I’m free ». Puis j’ai plaisanté en disant que j’allais vite rentrer pour enfiler mes bigoudis et enfourcher mon aspirateur…

Caricature ou préjugé de beaucoup de gens… ?

 

Alors oui j’ai rangé, oui j’ai nettoyé mais j’ai aussi pris le temps de lire les blogs des copines, de répondre à plusieurs mails sans être interrompue 10 fois de suite. J’ai avancé sur mon projet, appelé une amie, réglé des trucs pour l’association dont je fais partie et je me suis accordé une pause café non syndiquée sans rien demander à personne !

 

Ma journée de liberté de 9h10 à 16h25 a encore été trop courte mais bien remplie et pour rien au monde je ne retournerais bosser pour un patron despote qui en veut toujours plus en payant toujours mal.

 

Je suis femme au foyer, j’aime ça, je suis épanouie et je vous emmerde vous et vos préjugés !

 

MAIS !

 

Etre femme au foyer c’est aussi

 

L’insécurité : Je gère tout dans la maison pendant que Mr Poux fait carrière mais si jamais il me quittait je me retrouverais vite à la rue ou dans un HLM sordide, peinant à joindre les deux bouts.

Ma pire trouille : si par malheur il lui arrivait quelque chose, je n’ai plus travaillé depuis tellement longtemps que mon CV ne ressemble plus à rien et j’aurais bien du mal à rebondir et à assurer à mes enfants la vie qu’ils ont actuellement.

Et si je voulais partir … Même combat.

 

L’ingratitude : Des enfants qui ne se rendent pas compte de leur chance, du mari qui sait qu’on est disponible et qui se repose intégralement sur nous.

 

Les doutes : Mes enfants seront-ils moins débrouillards que les autres parce que je suis toujours là pour les aider ?

 

La culpabilité : Parce que oui , certains mercredi j’irais volontiers me planquer dans un bureau, papoter avec des collègues qui ne me lanceront jamais une balle nerf sur le popotin… Et du coup je culpabilise de ne pas être toujours motivée pour être une « super » Maman.

 

L’abus : des personnes de notre entourage qui pensent que puisqu’on est « au foyer » on est disponible tout le temps.. et pourtant dès que je peux aider dans les écoles des monstroux je le fais, je suis bénévole à la bibliothèque, investie dans une association de parents d’élèves… Bref, le temps libre n’est pas si abondant.

 

Le manque de reconnaissance sociale… le regard des autres ! Alors là vous l’aurez compris ce n’est pas mon cas, mais il faut tout de même admettre que lorsqu’on annonce dans une banque ou dans une assemblée : je suis femme au foyer, la moitié des regards seront condescendants… D’où ma vulgarité précédente ( rare mais nécessaire) :

 

Je suis femme au foyer, ce n’était pas ma vocation mais je l’assume parfaitement, j’en tire le meilleur possible pour mes enfants et pour moi et je vous emmerde !

 

femmeaufoyerok

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous reprendrez bien un peu de culpabilité ?

Quand on devient mère on découvre les joies de l’amour maternel, les « délices » des couches pleines, la douceur de son bébé qui est « leplusbôdumonde » en attendant d’être « lepluZintelligent », on apprend le sommeil léger, fractionné voire pas de sommeil du tout, mais surtout au moment de l’expulsion de ces trois kilos et quelques, d’amour et de bonheur, on remplace la masse perdue par une bonne dose de culpabilité !

 

Il y a la culpabilité généreusement refilée par la société :

 

  • Quoi t’as pas accouché naturellement, mais tu te rends compte du nombre de produits chimiques que tu as imposé à ton bébé ?
  • Tu n’allaites pas ? T’as pas honte ?
  • Tu allaites ? Et ça va tu ne te sens pas trop vache laitière ?
  • Tu n’utilises pas de couches lavables ? Mais tu te rends compte de la planète que tu vas laisser à tes descendants ( en même temps vu les bouses verdâtres générés par tes descendants tu te trouves déjà très courageuse de changer la couche, tu ne vas pas en plus les laver!).
  • han mais tu lui donnes une tétine, t’as pensé à son palais ?

 

Il y a l’auto-culpabilité :

 

  • et voilà, je ne lui ai pas coupé les ongles, il s’est griffé, mais quelle horreur ( vite un échafaud) !
  • Pourquoi est-ce que je lui ai donné cette fichue tétine ?
  • Pourvu que je ne lui ai pas refilé dans les gènes celui de l’incompétence mathématique qui m’a poursuivi toute ma scolarité !
  • Je les ai encore couchés trop tard, pauvres petits, ils vont être fatigués ( et fatigants) demain et ce sera ma faute…

 

A noter que cette culpabilité là étant auto-produite elle est sans fin et peut très vite ressembler à un film d’horreur au fond de votre lit :

 

ma faute, ma faute, ma grande faute, ma très grande faute !

 

Et enfin il y a la culpabilité recherchée par vos enfants, la chair de votre chair qui a ce don de mettre le doigt là où ça fait mal :

 

  • Tu te souviens Mamina lorsque vous aviez oublié de venir me chercher à la colo ?( Et paf, en une petite phrase quasiment anodine mais en fait pas du tout, on relance la machine à culpabilité).

 

Et bien en ce moment c’est le grand «jeu » (?) de Grand Monstrou !

 

 

Non en effet nous ne l’avions pas cru, à notre décharge le rhume de hanche s’installe en quelques heures jusqu’à ce que l’enfant ne puisse plus du tout marcher, c’est très rapide et surtout très surprenant si on ne connaît pas cette maladie. Et puis comme je le rappelle à Grand Monstrou ( pour me défendre) il est tellement comédien, tellement dans l’expression dramatique du moindre petit bobo qu’il est difficile de savoir quand c’est vraiment grave ou douloureux !

N’empêche qu’à chaque fois qu’il m’en parle, il remet deux sous dans le bastringue de la culpabilité et j’ai l’impression qu’il aime ça !

Toutes nos erreurs, petites ou grosses nous sont rappelées sans arrêt, le soir, le matin, le midi, avec délectation ou un petit regard triste…

Si j’étais un lecteur DVD mon propre fils m’aurait déjà ramené au SAV pour m’échanger…

 

C’est dur d’entendre ces rappels de mes/nos erreurs, il le sait et il en joue ! J’argumente, je me justifie mais quand même, il aime appuyer sur le bouton ON de la culpabilité ( comme si j’avais besoin de ça!)

 

Mais du coup je me demande, est-ce que j’élève un futur sadique qui jouera à faire culpabiliser son entourage ? Est-ce que c’est un traitement qui m’est réservé ( je trouve que Mr Poux a moins de récriminations, en même temps il est beaucoup moins présent) ?

Est-ce que les vôtres font ça aussi ? Un peu ? De temps en temps ? ( dites oui, pitié)

 

et enfin est-ce que c’est ma FAUTE ???? ( encore!)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Troizans, trois cadeaux : Zalando !

Voici donc le troisième partenaire de l’anniversaire de blogounet, quoi de mieux pour fêter ses trois ans qu’un site qui propose des vêtements pour enfants ? Et pas n’importe quels vêtements, toutes les grandes marques se retrouvent chez Zalando, c’est bien simple, chaque fois que j’y pose ma souris ça se termine par une commande :-)

J’en vois qui râlent au fond à gauche et je vous rassure tout de suite Zalando c’est aussi plein de jolies choses pour les Mamans !!! Et donc parce que j’adore ce site, que j’y fais régulièrement mes achats ( « Mais chéri, je n’ai pas le choix, les enfants grandissent si vite » ou « Mais c’était en promo, je ne pouvais pas laisser passer ça« ) j’ai réussi à obtenir pour l’une d’entre vous un bon d’achat d’une valeur de 50 euros valable sur tout le site Zalando.

Pour tenter votre chance il suffit de me dire en commentaire quel article vous fait envie et de me fournir le lien. Bien entendu chaque relais ( avec lien en commentaire) vous donnera une chance de  plus au tirage au sort.

Vous pouvez également « liker » la page facebook de Zalando ou la mienne ( si ce n’est pas déjà fait).

Personnellement je m’offrirais bien volontiers ceci :

Mais je cherche encore une excuse valable à fournir à Mr Poux… des idées ?

Vous avez jusqu’au 31 Mai minuit pour tenter votre chance et remporter 50 euros de bon d’achat chez Zalando ! Bonne chance à toutes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les joies (ou pas) de la piscine !

Dis Maman on va à la piscine mercredi ?

La question redoutée…mais comme j’aime très fort mes Monstroux, souvent je cède… et très souvent je me dis que « non c’est fini on n’y retournera plus ! »

Dans mon village bien sûr pas de piscine, on fait donc une quinzaine de km pour aller à celle de la grande ville d’à côté…

Les réjouissances commencent dès l’entrée, comme on n’est pas de là on doit payer plus cher … Personnellement je trouve que comme on vient de plus loin, au prix de l’essence et du temps de trajet, on devrait payer moins cher… mais pour une sombre histoire d’impôts locaux qu’on ne paie pas à la grande ville, on paie plus cher que les «locaux ».

Et justement les locaux sont venus en masse eux aussi accompagnés de leur « charmante progéniture ». ( je n’aime pas les enfants des autres à quelques exception près, mais à la piscine, je DETESTE les enfants des autres!).

Donc après notre pénalité d’entrée ( je dirais presque que 3 entrées à la piscine d’à côté ça coûte un bras mais bon, c’est pas pratique ensuite pour la brasse ou le crawl!), on goûte aux joies de la recherche d’une cabine pour se changer.

L’isoloir enfin trouvé, on s’entasse à trois dans cet espace minuscule qui sent déjà bien fort le pied, les aisselles ou d’autres odeurs corporelles bien peu romantiques qui heureusement disparaîtront dès qu’on s’approchera des bassins hautement parfumés au chlore !

Au prix de déhanchement dignes d’un contorsionniste je suis parvenue à m’insérer dans mon maillot de bain sans assommer aucun de mes monstroux qui ont perdu une chaussure sous les cloisons et donc dans la cabine de quelqu’un, ou encore se sont battus avec la pièce destinée à payer le casier qui du coup a disparu…

On arrive enfin près des bassins qui grouillent de monde et certainement de microbes en tout genre (note personnelle : penser à demander à ma généraliste si les poux savent nager et s’ils résistent au chlore).

Une chose est sûre, les champignons eux, adorent le chlore c’est même pour ça que j’avais arrêté la natation. Vous comprendrez donc que je suis limite rassurée d’aller me baigner avec les gens odorants qui m’ont précédée dans la cabine !

Bref, je suis motivée, j’aime mes gosses, je prends ma voix mielleuse style «  la ptite maison dans la prairie » et c’est parti pour deux heures de folie ( ou deux heures à mourir d’ennui, ça dépend de quel côté on se place).

Le super jeu de grand monstrou est de me montrer comme il saute bien, de préférence à 10 cm de mon visage et quand au 72 saut, j’ai les yeux d’un lapin en phase terminale de myxomatose il me demande «  pourquoi tu me regardes plus Maman ? »… je soupire, blasée : rincée !!

Petit Monstrou lui, a un jeu un poil plus dynamique pour moi, ça consiste à me demander de le poursuivre en faisant le requin… Donc dévouée, je passe pour une couillonne pendant des tours et des tours, ma main tremblant devant mon front façon aileron, mais au moins je bouge et petit Monstrou adore ça !

Parce que le plus frustrant quand on va à la piscine avec des enfants en bas âge c’est qu’on ne peut même pas nager !! Non, on patauge, on se fait arroser,voire pire !

Parce que j’y viens au pire : les enfants des autres !

Si vous lisez ce blog depuis un moment vous savez comme mes enfants sont polis, bien élevés, charmants et peu bruyants ( Sic) et vous comprendrez donc que deux heures dans des cris, des éclaboussures ou mêmes des lancers impromptus de frites sur mon brushing (toujours impeccable, ah ah ah) sont un véritable supplice pour moi.

Il y a ceux qui vous éternuent dessus, ceux qui vous collent des coups de pied sous l’eau, ceux qui vous lancent leur baballe parce que leur mère est occupée à bavasser et que vous avez eu le malheur de leur renvoyer une fois…et ceux qui bousillent votre dernière cervicale correcte en vous sautant dessus.

Sans parler du chauve hyper velu du torse (la nature est parfois moqueuse) qui se croit obligé de vous faire la causette depuis que son fils vous a malencontreusement éborgnée avec sa bouée canard…

Mais ce que je déteste le plus, c’est d’aller à la piscine en hiver ! Ressortir les cheveux à peine secs alors qu’il pleut, qu’il vente qu’il gèle…

Les Monstroux l’ont bien compris d’ailleurs, l’hiver ils réclament la patinoire (encore une autre histoire)… Mais là, ils ne vont pas tarder à me harceler je le sens !!

Donc dans les prochaines semaines si je vous réponds «  j’peux pas j’ai piscine »… ce sera malheureusement vrai !

je suis prête !

Rendez-vous sur Hellocoton !

A quel âge lui créer sa propre adresse email ?

Lorsque j’étais aux USA, Grand Monstrou puis Petit Monstrou m’ont envoyé des mails. C’était très sympa de les lire et dans l’enthousiasme de l’éloignement ( qui me rend toujours un peu neuneu et méga-sentimentale) j’ai dit à Grand Monstrou qu’en rentrant on lui créerai sa propre adresse électronique.

 

Grand Monstrou avait déjà échangé quelques mails avec l’une de ses copines via mon adresse, pour échanger des images panini. Deux phrases, les listes de numéros en double, je trouvais que c’était plutôt sympa pour un enfant de Ce1 de mettre en pratique ses connaissances pour faire un petit courrier aussi électronique soit-il.

 

Bien entendu depuis que je suis rentrée il me réclame tous les jours et je freine… Je freine parce que je ne suis plus sûre du tout que ça soit une bonne idée !

Car même si c’est très épuré maintenant, il y a toujours des spams qui se glissent dans les mails personnels…

Donc est-ce que je passe systématiquement avant lui faire le tri de ses courriels ou est-ce que je gère sa déception quand je vais lui expliquer que non, cette femme africaine atteinte d’un cancer au cerveau ne va pas lui léguer 200 000 euros mais plutôt essayer de vider sa tirelire.

Comment je lui fais comprendre que non, il n’aura pas un Ipad en deux clics mais ouvrira la porte à encore plus de publicités et de mails mensongers.

 

Je ne parle même pas des mails de rencontres, de sites d’adultère pour femmes mariées etc..

 

En même temps, internet on n’y coupera pas, et puis le fait qu’il ait son propre mail lui permettrait d’échanger avec ses grands-parents, puis ses copains…

 

il aura une adresse électronique tôt ou tard de toute façon mais là maintenant, à 7 ans : Est-ce que c’est trop tôt ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...