Fuir ou se défendre ?

 

Grand monstrou est rentré ce soir de l’école avec deux grosses marques dans le cou, parce que : « il y a  4 filles de CP qui sont amoureuses de moi , qui jouent à m’attraper et qui me tirent par  la capuche ».

Réaction interne numéro 1 avec  gonflement subit de l’égo maternel : Ah je savais qu’il était beau mon fils, 4 poulettes quand même !

Réaction interne numéro 2 directement liée à l’instinct primitif de protection de la tribu : Bon mais va falloir les calmer les groupies, il est beau certes, mais faudrait pas me l’abîmer mon bébé fils.

Réaction mature et posée de la mère équilibrée (que je serais peut-être un jour) :

« Mais enfin Grand Monstrou, si elles te font mal tu leur dis d’arrêter »

«  mais ouiiiiiiiii, mais elles n’arrêtent pas »

«  et bien tu prends ta grosse voix tu te fâches et tu les fais arrêter, attends elles sont en CP tu ne vas quand même pas te laisser enquiquiner par des filles de CP » ( qui en plus sont de ravissantes demoiselles que je connais  et dont deux d’entre elles sont de tous petits  gabarits, c’est le monde à l’envers, ce sont les petiotes qui blessent le grand… de vraies harpies quoi )

«  Mais si je les pousse elles disent que je leur fais mal » ( ben tiens, elles ont déjà tout compris les Miss )

«  Tu ne les pousses pas, tu leur dis fermement que ce jeu ne t’amuse pas, parce qu’elles te font mal » (et là, même moi je n’y crois pas, c’est la voix de la raison, le beau discours bien idéal et théorique de l’adulte,  je sais qu’il a  déjà essayé cette solution en vain mais je persiste et je signe…)

«  Dans tous les cas tu ne les pousses pas tu sais très bien qu’on ne frappe pas les filles »

« Mais les garçons si ? »

Et là, si vous devez avoir une image mentale de notre conversation vous pouvez m’imaginer en train de ramer comme une malade, assise dans une barque qui prend sérieusement l’eau…Et croyez-moi ça n’amuse que vous, parce que à cet instant précis je rêve de faire n’importe quoi d’autre que d’avoir cette conversation qui se retournera forcément contre moi un jour…

«  Pour les garçons c’est pareil, lorsqu’il y a une dispute, tu t’expliques, tu commences toujours pas régler le problème avec tes mots, mais bon, si vraiment tu te  fais cogner dessus, tu ne restes pas sans rien faire non plus, tu cours vers l’adulte le plus proche et si vraiment il n’y a personne, tu te défends ».

Là, elle est là, en gros et gras ma boulette, ou comment dire blanc et noir dans la même phrase,  parce que certes je ne veux pas qu’il se batte mais je ne veux pas non plus qu’il soit le souffre-douleur d’autres enfants parce que je lui ai interdit de se défendre…

Parce qu’une cours d’école c’est grand, (en plus c’est généralement plein d’enfants qui courent en criant) et que les enseignants ne peuvent pas tout voir, parce qu’un mauvais coup est vite arrivé ( cf le drame en Charente la semaine dernière) et qu’aucune maman n’a envie d’imaginer son enfant en train de se faire taper dans un coin sans broncher…

Oui mais si c’était lui qui donnait un mauvais coup en se défendant ? Sa vie serait fichue par MA faute parce qu’un soir d’égarement  je lui ai dit de se défendre…

Où est le juste milieu ?

Dans un monde où l’apparence à beaucoup plus d’importance qu’elle n’en devrait, on ne peut pas être le petit mec qui se laisse faire…

Mais dans ce même monde que je rêve non-violent on ne peut pas régler ses comptes avec des coups…

Bon mais alors je lui dis quoi à mon filston ? Et vous les mamans de ptits mecs, qu’est-ce que vous dites ?

Quand aux mamans des 4 amazones de moins d’un mètre qui harcèlent mon 1m20, il serait bien urbain de votre part de leur expliquer quelques règles basiques de séduction… merci d’avance !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Be Sociable, Share!
Vous pouvez suivre toutes les réponses à cette entrée à travers le flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback à partir de votre propre site.
22 réponses
  1. maman@home dit:

    JE suis un peu dans la même situation que toi c’est à dire dans la merde il faut bien le reconnaître je ne veux pas qu’il se laisse marcher dessus mais je ne veux pas non plus qu’il aille piailler au moindre problème auprès des instits alors « débrouille toi tu parles, tu expliques, tu menaces éventuellement d’aller en parler à la directrice, si on te tape tu t’éloignes en disant que tu ne manges pâs de ce pain là et si vraiment on te fous sur la tronche ben fonce rends les coups ». Je n’ai jamais trouvé mieux que ça… Pour le moment il n’a pas eu à se battre encore en CM1

  2. Flo dit:

    ben voilà…. ce qui devait arriva…. à faire des p’tits mecs beaux comme Brad Pitt (Cf un de tes billets précédents), fallait pas s’attendre à moins que 4 !!!!!

  3. La question m’intéresse également ; j’ai un p’tit mec de 5 ans qui ne se laisse pas faire avec les garçons (avec les filles, c’est une autre histoire)…

  4. Antinéa dit:

    je dis exactement la même chose que toi.
    tu dis non
    tu dis que ça t’amuse pas
    tu vas voir un adulte
    tu te défends ET tu vas voir un adulte après.

    et j’ajoute : personne n’a le droit de te toucher où tu ne veux pas, même pas le médecin, même pas la famille, personne. (oui je suis une grande parano des attouchements, pour en avoir été victime, famille et médecin scolaire).

    et seulement au plus grand (CE2) j’ajoute même même si on te menace, ou qu’on menace ta sœur ou tes parents, tu ne fais rien que tu sais que papa et maman on serait pas d’accord avec.

    (qui a dit que j’étais parano ???)

  5. Tournicoti dit:

    Même chose: tu dis que tu n’es pas d’accord, que ça te fait mal. Si ce sont des gars, tu te défends (ben oui, merde!), si ils continuent, tu vas voir un adulte! Ou alors tu joues l’indifférent, tu fais comme si ils n’existaient pas!
    J’essaie de ne pas intervenir directement, pas toujours facile quand je les vois dans la cour de récré… Mais bon quand mon NuméroDeux se fait bousculer (volontairement!) par un grand, je montre les dents!!

  6. Cla dit:

    Victime de son succès!!

  7. Pas facile en effet d’expliquer la défense et le non marchage sur les pieds…
    Les filles sont hystériques on dirait, si elles ne se calment pas faudrait peut être que tu en parles à la maitresse d’une part puis aux parents si ça ne suffit pas.

  8. sabine dit:

    l’année dernière Zorro se prenait des claques. le petit continuait alors je suis allée voir son instit’ et j’ai élevé un peu la voix, lui n’y voyait qu’un jeu de gosse! (heureusement son aide à témoigner de la violence des baffes). par contre Zorro ne se fait pas embêter par les filles. mais je lui dirais la même chose, demander d’arrêter et si ça continue en parler à un adulte

  9. Leanne dit:

    Je pense que ton discours est le bon…Car, même si en tant que parent, on aimerait que notre enfant n’ait jamais à se battre, les situations de la vie ne sont malheureusement pas toujours idylliques…Après, comme tu le dis, la limite entre se défendre et faire + mal à l’autre que « voulu », est ténue…Ca n’est pas simple et je ne suis pas sûre qu’il existe une vraie réponse à cette question. Le mieux que je souhaite à mon enfant, ca serait qu’il passe dans la moyenne « inapercue ».
    PS: je suis choquée qu’un instit puisse considérer des baffes (fortes ou pas) comme un jeu de gosses…parti comme ça, on est pas aidé!!

  10. broisha dit:

    quand mon grand était petit, vers 6 ans, il se faisait embeter à la récré par d’autres garçons. Il a tout essayé, leur parler, s’échaper, parler aux maitresses, rien n’y faisait, les garçons ne le lachaient pas et les maitresses n’en avaient rien à faire…
    Alors, la mort dans l’ame, un jour, je lui ai dit de se défendre et de répondre. Et je me souviendrai toujours de mon bébé, me regardant ses deux grands yeux écarquillés « mais maman, c’est pas bien de taper »
    Bon, depuis il a 12 ans et a bien changé… mais ce jour là, j’en ai eu le coeur serré….

  11. Langounette dit:

    Et s il se defendait et fuyait après LOL non sérieusement pas facile a gérer, pour le moment on a pas encore eu le soucis et si ça te rassure c est souvent que j espère un miracle pour détournée une conversation qui part en eau de boudin…..

  12. L’année dernière, TiBiscuit a fui un groupe de filles qui ne le lâchaient pas…
    Par s’il se fait emmerder par des garçons, c’est clair qu’on lui demande de se défendre, mais il a trop peur que ça se retourne contre lui…
    Son manteau a la capuche un peu arrachée à cause des filles qui tiraient par la capuche :-/

  13. leboableu dit:

    Ben chez moi, tu vois, on se défend. Certes j’ai trois filles mais si elles se font attaquer, elles ont ordre de répliquer. Parce que c’est dur la vie, Béa!

  14. Minijupe dit:

    Un Smackkk avant de partir !…

    Et le 22 à Paris, j’ai un espoir ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>