Le docteur Placebo est mon ami ! (concours inside)

Un de mes meilleurs amis devrais-je même dire !

j’ai commencé à utiliser les services du docteur Placébo lorsque j’étais animatrice en CLSH (Centre de Loisirs Sans Hébergement). Je m’occupais du groupe des 7-12 ans ( oui je sais, c’est n’importe quoi ce groupe, il y a un monde entre un enfant de 7 ans et un pré-ado de 12 ans mais la direction n’avait pas l’air de le savoir !) et j’avais quelques petites «  Nenettes » souvent atteintes de «  mal au ventre », « mal à la tête » ( et oui ! déjà !).

Bien souvent c’était surtout une question d’état d’esprit : l’activité du jour ne plaisait pas, on s’était disputé avec sa meilleure copine, ou bien on avait juste un ptit coup de cafard, une envie de se faire chouchouter et PAF… le vilain mal frappait !

Bien entendu nous n’avions pas le droit de donner de médicaments, sauf pour une forte fièvre en attendant l’arrivée des parents, la seule solution était d’attendre que ça passe ou justement , d’appeler les parents.

J’ai bien du me faire avoir trois ou quatre fois, et déranger les parents pour de fausses maladies jusqu’à ce que je trouve LA solution grâce à mon ami le docteur PLACEBO ! Lorsqu’on m’annonçait d’une voix plaintive associée à un air de chien battu, un mal de tête ou de ventre, je proposais mon remède miracle que je préparais loin des petits yeux dans la cuisine du centre.

Je remplissais un demi-verre d’eau puis je revenais dans la salle des 7-12 avec le sucre en poudre et une cuillère. J’annonçais bien haut que le médicament étant très fort et amer, j’allais ajouter du sucre dedans pour changer le goût.

Mon ou ma petit(e) malade avalait donc un verre d’eau sucrée ( bien souvent en faisant la grimace histoire de bien prouver aux autres que OUI le médicament était amer) et dans 95% des cas, en moins de 5mn le problème était réglé. Pour les 5% restants, je n’avais plus qu’à appeler les parents !

C’était imparable : ça marchait à tous les coups, à condition, bien sûr, de s’assurer qu’il n’y a aucun enfant diabétique dans le groupe.

Tout le monde y gagnait, l’enfant en question se faisait un peu chouchouter et avait en prime un peu d’eau sucrée, je passais pour une experte en  médecine ( je l’ai su quand des enfants de l’autre groupe sont venus me demander mon « médicament ») ,et surtout on ne se faisait plus engueuler par les parents parce qu’ils n’avaient pas le temps/l’envie de venir récupérer leur progéniture avant l’heure.

Bien entendu j’ai appliquée la même méthode avec les monstroux, mais j’ai d’abord utilisé l’effet placébo des granulés d’arnica  parce que petits les bobos étaient plus externes, rond et gonflés qu’internes et simulés !

Loin de moi l’idée de dire que les granulés d’arnica-montana n’ont aucun effet curatif (en même temps y’a rien de prouvé hein…) mais ce que j’apprécie surtout c’est l’effet psychologique ! Trois petits granulé sucrés à sucer, une petite plaisanterie rituelle sur le fait qu’il ne FAUT PAS CROQUER ( et évidemment quelque soit le monstroux « cabossé » il croque en se marrant) et hop les grosses larmes disparaissent même si la bosse est toujours là.

Dans le même genre, mon amie Cécile me racontait que sa voisine, lasse d’entendre sa fille se plaindre d’un mal des transport qui ne la prenait que lorsqu’elle s’ennuyait la faisait voyager avec un pansement collé sur le nombril. La gamine persuadée de l’efficacité du traitement n’a plus jamais dit «  j’ai mal au cœur » histoire de faire arrêter la voiture et de prendre l’air.

Le hic : ça ne marche pas sur ces adorables enfants qui inondent la banquette arrière d’un vomi gluant et odorant dès le premier virage !

Le hic pour Cécile : son fils veut lui aussi un pansement sur le nombril pour aller chez Mémé Kine, sinon «  c’est sûr il va vomir ».

Sinon, pour les grosses bosses, les hématomes  je laisse mon ami Placebo de côté et j’appelle mon grand pote : SPIDERMAN !  Parce qu’il n’y a rien de tel qu’un peu de glace pour éviter qu’une bosse ne gonfle trop et parce que bon, quand même, il faut l’avouer, se faire soigner par spiderman en personne ça en jette un max !


J’ai ramené ça l’an dernier des USA ( ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en a pas en France) et entre spiderman et les granulés : on gère mieux les bobos !

Et comme c’est bientôt Noël et que vous avez été extrêmement sages cette année (enfin pas toutes, mais j’ai les noms des rebelles !) je vous propose de gagner un pack frais spiderman pour les pirates et un pack frais «  princesses de disney » pour les demoiselles que j’ai ramené moi-même avec ma ptite valise de Los Angeles.

Kékifofaire pour gagner ?

Il suffit de me dire par mail à vivelespestes@laposte.net lequel de mes monstroux a pour surnom « Pierre Richard ». Un jeu d’enfant pour celles qui me lisent régulièrement et pour les nouvelles arrivantes, il y a un outil de recherche la-haut, dans le stylo. ( édit de 10h44 : précisez moi si vous jouez pour les princesses ou pour spiderman !)

Vous pouvez bien sûr me laisser un ptit commentaire pour me dire  que je suis belle quelles sont vos astuces pour gérer les bobos.

Vous pouvez aussi relayer sur twitter et facebook par pure générosité, ça ne comptera pas en plus, ce concours n’étant sponsorisé que par moi, je préfère garder les blogueuses et les non blogueuses à égalité !

Tirage au sort le dimanche 12 décembre. C’est à vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Be Sociable, Share!
Categorie: Non classé
Vous pouvez suivre toutes les réponses à cette entrée à travers le flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback à partir de votre propre site.
48 réponses
  1. Je confirme que les problèmes d’oreille interne et d’équilibre ne se soignent pas avec un urgo sur le bide, non non :-)

  2. Odyl dit:

    1 mot : excellent !!
    j’aime bien l’idée du pansement sur le nombril…
    pourtant fallait que j’aille préparer ma fille pour l’école mais : je voulais lire jusqu’au bout…
    ENVOUTANTE Béa, normal qu’elle arrive à tromper tous ces loulous !!! lol
    moi c’est radical : bobo au doigt ?
    = on coupe le doigt alors !!!
    bobo à la tête ?
    = on coupe la tête alors !!!

    Seul souci: avoir de bons ciseaux !!!

  3. juju dit:

    moi j’ai deja un truc comme ça qui marche pour TOUT chez les enfants (et des fois meme chez le mari, mais chuuuuuut), et chez moi elle s’appelle « madame Catastrophe », dérivée donc des « monsieurs madames »

  4. Je vais retenir ces astuces pour quand Titi sera plus grand !

  5. Faustine dit:

    Tu vas rire, mais c’est exactement le même remède que mes parents me donnaient pour les petits mots. Résultat garanti ^^

  6. Ma mère donnait toujours un juvépirine à ma soeur dès qu’elle avait mal quelque part…
    Ce truc a été retiré du marché depuis .. oups!

  7. Moi j’explique que la douleur n’est qu’une information (sur moi ça marche très bien)… Mais avec les gremlins, en général les pleurs redoublent :( J’suis pas prête !

  8. Cheffounet dit:

    et pourquoi pas Spiderman pour les filles, hein?

  9. Begonia dit:

    Tu vas rire… Une de mes collègues quand j’avais environ 25 ans était une véritable armoire à pharmacie. Point de placebo mais une technique pour ne pas entendre Begonia pleurnicher :

    Begonia : « mais ça fait effet au boût de combien de temps ? parce que j’ai vraiment super mal là… »

    Françoise : « regarde ta montre : dans exactement un quart d’heure tu n’auras plus mal ».

    Et ça marchait !! Alors que le laboratoire ne s’est jamais engagé à ce que son comprimé d’Ipuprofène agisse dans ce labs de temps ultra-précis…

  10. Chouyo dit:

    Détourner l’attention, rien de mieux…

    C’est très mignon, ce concours ! Je laisse la place aux mamans, évidemment…

  11. Flo dit:

    excellent ! J’ai bien ri à cette lecture !

    Je ne joue pas, les Lu & Lu étant déjà bien grands…. en plus, je connais super bien la réponse à la question….

    Par contre, mes Lu & Lu arrivent toujours à se faire mal (mutuellement en général) au moment où je leur demande 15 minutes de tranquillité car je regarde la fin d’un « truc » à la télé ou que je lis ton blog :
    du coup, je fais la (très) mauvaise mère, et je leur demande de se débrouiller avec leur mal, qu’ils leur faut patienter encore quelques minutes avant que je les soigne.
    En général, lorsque je suis ready, le mal n’est plus là…..

  12. moi je pratique le bisou magique sur les bobos!!

    pour les endroits « délicats » le bisou est déposé sur le doigt de l’enfant qui le dépose sur le lieu de « la tragédie »

    quand l’endroit est moins délicat: bisou sur le « bobo » ou sur mon doigt qui chatouille l’enfant en faisant la petite bête qui monte jusqu’au bobo!

  13. Alice dit:

    J’suis carrément l’hypocondriaque de service qui refuse de prendre un quelconque médoc, alors t’imagine bien que ton billet m’a fait marrer.
    Tu sais, c’est moi la fille que tu rêves de rouler dans le goudron et les plumes, la Kinect girl :)
    Je n’ose plus jouer du coup!!

    • Tu parles que je sais qui tu es ! y’a deux minutes j’étais en train de jouer au fléchettes avec ta photo :twisted:
      Mais bon, je te souhaite malgré tout la bienvenue ici et comme je ne suis pas rancunière : bien sûr que tu peux jouer :-D

  14. Eddye dit:

    les http://entredeuxmondes.wordpress.comranules, les bizoux, j’en use aussi :-)
    et comme j’ai déjà le truc qui chauffe/refroidit, je laisse ma place aux autres :-)

  15. chouquette dit:

    tiens toi aussi tu en as un qui se cogne partout, tombe tout le temps… me too!
    et moi, pour soigner les bobos, c’est arnigel, granules mais alors surtout pas de pansements, pas possible, le grand en a peur… va savoir pourquoi? enfin si je sais! mdr, une fois il s’en ai mis un sur la jambe, et quand il a voulu le retirer, il s’est arraché les poils, mdr!!!

    Hey Béa, t’es trop belle!!! ;-)

    • Bienvenue par ici Chouquette :-D et bienvenue au club des mamans de  » pierre Richard ».
      Ta participation est validée et je signale que tu as toutes tes chances puisque tu me trouves belle :twisted:

      Sinon pour les pansements : même combat que pour le pack frais,on a les  » spiderman » les « scoubidous »  » toy story » alors on aurait plutôt tendance à en même souvent !

  16. bbflo dit:

    moi je ne participe pas car pas de petits enfants… mais j’ai quand même une astuce « bobo » :
    lorsqu’un enfant a mal au ventre, par exemple, lui mettre un violent coup de pied au tibia. Comme ça il ne se plaint plus du ventre.

    ok, je sors.

  17. Lizly dit:

    Pour le moment, j’utilise beaucoup Docteur Placebo avec l’Homme. Et ça marche pas trop mal. Parce que l’Homme, quand il est malade, il dit qu’il va mourir. On a beau lui sortir les statistiques de gastro entérite mortelle, ça n’y fait rien. Alors le « Oh la dernière fois, le Pharmacien Super Mignon il m’a donné ça et c’était super efficace » donne des vertus insoupçonnées aux fonds de tiroir de mon armoire à pharmacie.

    Sinon, au boulot, je n’ai, évidemment, pas le droit donner de médicaments aux élèves. C’est le rôle de l’infirmière. La bonne blague étant évidemment qu’elle n’est pas là tous les jours, hein, donc les élèves sont priés de tomber malades pendant les horaires d’ouverture de l’infirmerie. D’ailleurs, ils le savent. Alors pour éviter de surcharger l’infirmerie de faux malades qui s’ennuyaient juste un peu trop au CDI et avaient envie de prendre l’air, j’ai mon astuce : le faux coup de fil à l’infirmière !

    « - Allo ? Oui bonjour, c’est Lizly, au CDI. J’ai une élève qui se sent mal, est-ce que je peux te l’envoyer ? Tu as quelqu’un ? Je te l’envoie dans 10 minutes ? OK, merci »

    Du coup, l’élève doit trouver quelque chose à faire parce que 10 minutes à faire semblant d’avoir mal, c’est long, surtout que je ne les passe pas à leur chevet, même si je leur conseille de s’assoir tranquillement dans un des fauteuils bien confortable du coin lecture.
    S’ils ont vraiment mal, ils reviennent me voir au bout de 10 minutes pour savoir s’ils peuvent y aller. Les fausses douleurs, par contre, disparaissent dans ce laps de temps en général.

    Il y a aussi la technique du « Oui tu peux aller à l’infirmerie mais pas avec ton copain, je demande à un autre élève de t’accompagner » qui efface miraculeusement les pires des maux ! lol

    Bon, j’hésite à jouer pour avoir un spiderman pour les bobos de Celuiquej’aime mais je vais laisser leurs chances aux mamans !

    • Ah oui un homme qui éternue deux fois est un homme à moitié mort… j’ai la même chose à la maison !
      Et les hommes étant tout à fait capables de geindre pendant 10 mn entières (voire carrément plus), je vais tenter le coup du pharmacien sexy :-D Merci !

  18. quelle rusée tu es, dis donc !!!
    chez nous ils adorent le doliprane, heureusement pour l’avoir il faut passer l’épreuve du thermomètre !

    • Béalapoizon dit:

      Bienvenue Lucky Sophie :-D

      Si tu parles du Doliprane rose, Petit Monstrou aimait tant ça qu’il se plaignait constament de  » mal à la tête » ( le truc que tu ne peux pas vérifier) et là j’ai eu du mal à lui faire passer la mauvaise habitude !

  19. christelle d dit:

    alors j’avoue , première fois que je te lis.. (allez y huer, jmen fiche j’ai pas le son lol) et j’adore ton style top délire!
    le coup du verre d’eau sucré je l’applique a mes enfants;enfin le petit dernier parce que les 2 autres sont trop grands pour ne pas s’en rendre compte.
    ma nièce avait le mal de mer en bateau ‘elle habitait a l’ile d’Oleron c’est balo), en vacances je lui es soigné le mal de mer avec une cuillère a soupe….d’eau et voila le tour est joué. c’est sur qu’avec nos bout de chou , il faut parfois feinté et puis si ça va pas mieux c’est qu’ils sont vraiment malade!
    en tout cas encore un grand merci pour les fou rire pris en lisant tes articles!
    je reviendrais!

  20. corinneb dit:

    bonjour
    j’ai tenté ma chance
    pour les petits bobos je souffle dessus et je fais des gros calins
    bon week end

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>