Le cadeau

Mardi dernier, Petit Monstrou est sorti de l’école avec une idée bien précise en tête, et quand Petit Monstrou a dédidé quelque chose, c’est souvent difficile de le faire changer d’avis.

Il avait donc décidé de passer à la maison prendre des sous et de retourner place de l’église « faire une course », mais « tout seul ».

Sur la place de l’église de mon village il n’y a pas énormément de magasins, une pharmacie, des coiffeurs, un magasin d’électroménager et deux bureaux de tabac qui vendent également … des bonbons !

Avant de donner mon accord pour cette course secrète j’ai donc voulu m’assurer que je serais d’accord avec son achat, quand il a répondu par l’affirmative, j’ai redemandé ce que c’était ( je suis extrêmement curieuse alors là j’étais piquée à vif).

 » Je ne peux pas te le dire »

 » Mais tu me montreras ensuite?  »

« Oui »

Après moultes négociations, il a donc pris dix euros dans sa tirelire, je l’ai déposé sur la place de l’église avec l’ordre de ne pas regarder où il allait et de ne pas le suivre.

Je me demandais bien ce qu’il allait pouvoir acheter avec dix euros … d’autant qu’il m’avait dit  » je ne suis pas sûre que j’aurais assez ».

Je ne vous fais pas languir plus longtemps, voici ce qu’il a acheté, pour sa Maman chérie, c’est à dire moi (mon petit cœur bat très fort rien que de l’écrire).

bracelets

Mon petit bonhomme de 9 ans est donc entré dans la bijouterie du village ( qui est à côté de la place de l’église), il a tout de suite repéré un bracelet bien trop cher pour son budget alors il ne s’est pas dégonflé, il a demandé au bijoutier :  » qu’est-ce que vous avez de moins cher ? »

Le bijoutier lui a sorti un bracelet en argent à 5 euros, et donc Petit Monstrou a dit  » parfait, j’ai dix euros j’en prends deux ».

De retour dans la voiture, il était si excité, si content de lui qu’il m’a offert tout de suite son petit paquet et là mon cœur a juste fondu.

« C’est un cadeau de fête des mères en avance » a-t-il dit, « parce que je t’aime très fort »…

Autant vous dire que j’ai passé la soirée sur un petit nuage, car bien souvent nos relations sont un peu tendues avec Petit Monstrou qui a du mal avec l’autorité, les consignes et la vie en collectivité… Mais là c’était juste un grand bonheur et beaucoup de douceur !

Encore merci mon Poussin.

 

Ce billet participe au Mardi tout doux de Maman@home

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’année solitaire (roman)

annéesolitaire

Alice Oseman

dès 14 ans

Editions Nathan

416 pages

16,90€

 

 » C’est l’histoire de … Tori, Michael, Becky, Lucas, Charlie. Et de l’année ou tout à changé.

On est censés vivre la plus belle période de notre vie. On est jeunes, on est en train de décider de notre avenir (c’est en tout cas ce qu’on nous répète) on a des amis. Mais en fait, tous, on attend que quelque chose change. Becky, ma meilleure amie, avec qui je rigole de moins en moins. Lucas, qui réapparait dans ma vie après toutes ces années. Mon frère Charlie, la plus belle personne que je connaisse. Michael Holden, avec son sourire trop grand. Et moi, la fille la plus misanthrope et pessimiste du lycée. On attend tous que quelque chose change. »

Un texte coup de poing sur l’adolescence (source Nathan)

En effet c’est un véritable retour en adolescence qui se produit lorsqu’on lit ce livre à mon age (avancé). Alors, effectivement, ce roman écrit par une jeune fille de 18 ans est plutôt destiné à ses pairs adolescents, mais en tant qu’adulte il a remué en moi les méandres de mon adolescence. Tori l’héroïne, est en souffrance comme beaucoup de jeunes de son âge, pessimiste, mais aussi exigeante : « pourquoi personne ne fait rien? » « Pourquoi tout le monde s’en fout ? ».

Tori ne rentre pas dans le moule, Charlie son frère non plus, d’ailleurs son nouvel ami Michael Holden est considéré comme  » barge » dans son ancien lycée. On vit avec elle, ses doutes, ses envies de dormir sans arrêt, son manque d’intérêt pour les conventions.

Et puis, il y a solitaire, un groupe anonyme qui va secouer tout le lycée avec des blagues innocentes pour commencer puis de plus en plus dangereuses et malsaines.

Le lecteur est donc pris entre l’envie d’en savoir plus sur solitaire, de savoir ce qui va arriver entre Tori, Michael et Lucas, mais également pris dans une certaine torpeur typiquement adolescente, l’envie de se glisser sous la couette en attendant que ça passe. Que cette année ou soi-disant l’on décide de notre avenir alors qu’on n’y est pas prêt se termine vite et sans douleur.

Un grand bravo à cette jeune auteure, le texte est fluide, très agréable à lire, l’histoire est bien ficelée et j’ai pris énormément de plaisir à la lire.

Qui mieux qu’une adolescente peut décrire ce que ressent une adolescente ? Je me suis revue 20 ans en arrière et j’espère que grâce à ce roman je serait un peu plus tolérante avec mes deux monstroux qui s’approchent à grand pas de cette pénible période.

 

* Livre offert : Merci

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’instant Pré-ado : les panneaux

L’autre jour alors qu’il avait été une fois de plus insolent, Grand Monstrou a été envoyé dans sa chambre par son père. En général lorsqu’on l’expédie ainsi dans sa chambre on lui demande d’en profiter pour la ranger (doux rêveurs que nous sommes), mais là, persuadé d’être la victime d’une injustice supplémentaire, Grand Monstrou s’est mis à faire des panneaux pour sa porte, qui maintenant en est recouverte.

Certains sont plutôt marrants …

chaussettes

En plus il n’a pas tout à fait tort puisque l’autre jour en nettoyant sa bibliothèque j’ai retrouvé une chaussette sale dans ses livres … (relativisons, mieux vaut une chaussette qu’un caleçon…)

Le suivant m’a fait beaucoup rire :

chat

Un autre est une belle tentative (des mois qu’il nous saoule avec son futur portable)

portable

Il est loin d’être fou mon Grand monstrou !

Enfin le dernier me laisse rêveuse …

dispense

Loin de me vexer j’en ai conclu que j’étais dispensée de ménage dans sa chambre, ou de ramassage d’affaires sales … Et comme (quand je veux) je suis très obéissante, je n’ai pas mis les pieds dans sa chambre depuis plusieurs jours à part pour lui souhaiter bonne nuit.

Il ne s’en est pas encore rendu compte, mais il va très prochainement tomber en panne de caleçon, dormir avec encore plus d’acariens que d’habitude…

Et demain samedi l’aspirateur sera son ami…

Peste : 1 Pré-ado : 0

Non mais :-)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Chic tout l’été avec Tatoos Métals (concours)

url

Ce sont nos chers maris qui vont être contents, plus besoin de nous offrir des bijoux (ou presque) puisque l’on peut s’en couvrir avec les tatouages semi-permanents de Tatoos Métals©.

Beyonce, Miley Sirus, Selena Gomez et bien d’autres stars sont déjà séduites et en portent régulièrement. Pour la petite histoire c’est Dior qui a lancé cette tendance de tatouages inspirés des motifs de la joaillerie.

Tatoos Métals propose une multitude de formes, des grandes planches, des petites, chacun y trouvera tatouage à son pied, ou plutôt à son bras, cou, dos.

2015-04-03_1321021826 (26)

La bonne nouvelle c’est que j’ai trois petites planches à faire gagner. Une par semaine, ce qui vous laisse trois chances chacune puisque je ferai un tirage au sort par semaine.

Bien entendu, la personne qui aura gagné la première semaine ne sera pas intégrée aux tirages au sort suivants, idem pour la seconde gagnante.

Pour participer, il suffit de me dire en commentaire si vous êtes plus tatoos or ou tatoos argent.

Une chance supplémentaire par relais avec lien en commentaire.

Premier tirage au sort le jeudi 28 Mai, second tirage le jeudi 4 Juin et dernier tirage au sort le jeudi 11 Juin.

Concours réservé à la France Métropolitaine.

 

Perso je pense que le doré me conviendra parfaitement une fois que j’aurais un peu bronzé :

IMG_6414

*Métals Tatoos offerts : merci beaucoup

 

C’est ma participation aux mardis beauté de Parisienne Vincennes ( rhoo oui je sais qu’on est jeudi )

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les doux et piquants d’Avril (15)

Douce la semaine à la maison sans Monstroux

Piquante la crise d’hypertension qui s’est invitée cette même semaine.

Doux le retour des beaux jours

Piquant le tri des armoires, mes bébés ont encore grandi.

Douce l’odeur de l’herbe fraichement coupée

Piquants ces petits brins d’herbe qui se collent sous les pieds et envahissent toute la maison.

Doux mon rendez-vous tous les matins à 5h00 avec un coucou

Piquant de croiser le voisin alors que je suis en pyjama les cheveux hirsutes en train de chercher ledit coucou que je ne fais qu’entendre.

Douce la semaine en Charente Maritime en famille

Piquant le retour et la reprise de la routine : personne n’étais motivé !

Doux les jours fériés du mois de Mai

Piquant de garder un rythme normal avec ces semaines à trous

Piquante l’insolence grandissante de Pré-ado Monstrou

Doux le fait qu’il soit toujours prêt à donner un coup de main ( sauf quand il est épuisé… parce que à dix ans et demi on n’est pas fatigué, on est E-PUI-SE!)

Et enfin vraiment doux, les nombreux partenaires des 6 ans du blog, un grand merci !

Herbecielbleu

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’art de la formule…

En ballade avec Petit Monstrou, 9 ans.

« Non je n’aurais pas de femme … ça coûte trop de sous. En plus faudra s’occuper des gosses … »

Heuu et je fais quoi moi là, maintenant ? (bien penser à montrer à ses «gosses» toutes les bêtises possibles et imaginables quand je les garderai)

Grand Monstrou 10 ans et demi,  au téléphone avec un de ses copains :

« Maman ne veut pas que tu viennes dormir à la maison parce que c’est tout le temps toi qui viens, en plus elle a deux gosses à s’occuper , trois avec le chien, quatre avec Papa. »

(Là je pense que c’est Mr Poux qui se chargera des montrer des bêtises à la progéniture de Grand Monstrou).

Les enfants sont merveilleux, juste pas tout le temps …

Par contre, c’était un mardi tout doux lorsque pendant les vacances, Grand Monstrou m’a préparé mon petit déjeuner sur un plateau.

ptitdej

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fenêtre sur l’univers (documentaire)

Depuis qu’il est tout petit, mon Petit Monstrou est passionné par les planètes, les étoiles, l’univers, ce magnifique album* de chez Usborne était donc pour lui !

91oWOZzbYXLFenêtre sur L’univers

De Alex Fritz

Editions Usborne

Prix conseillé 11€20

Comme toujours avec les éditions Usborne, l’album est à la fois pédagogique et ludique, avec plus de 70 rabats à soulever, que même les grands garçons comme les miens s’empressent d’ouvrir pour découvrir les informations.

Pédagogique bien sûr car vous y apprendrez tout sur les étoiles, les galaxies, le big bang et même les théories sur la fin de l’univers.

depliantunivers

Ce livre séduira tous les petits astronomes en herbe et même leurs parents, car si comme moi vous avez un fils qui aime vous faire des quizz sur ce qu’il vient de lire, vous avez tout intérêt à le lire aussi pour ne pas échouer :-)

Une mention spéciale pour la page  » de quoi sont faites les choses » avec l’explication de ce qu’est un atome, franchement si j’avais eu ce livre en main quand j’ai commencé la physique cela aurait peut-être remonté ma moyenne catastrophique !

Un de nos rabats préférés …

atomehippo

Un livre à découvrir absolument pour les passionnés des planètes, et à recommander pour toutes les BCD d’école élémentaire.

* Livre offert : merci beaucoup.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un portrait par Ad’line (bon plan)

logo Adline

Un peu avant Noël j’ai emmené les Monstroux faire une séance photo* chez la délicieuse Adeline, à Auneau (28700). Autant Grand Monstrou s’est montré tout de suite à l’aise, prenant les poses qu’on lui demandait, autant lorsque le tour de Petit Monstrou est arrivé, il était un peu coincé.

Pourtant il avait ri pendant la séance de Grand Monstrou, car Adeline a un excellent contact avec les enfants et elle leur propose régulièrement des poses rigolotes. Bref, pour Petit Monstrou ce n’était pas gagné, la timidité l’emportait sur le reste et j’ai bien cru que nous n’allions pas avoir une seule photo avec un sourire, mais l’expérience et la sympathique d’Adeline sont venue à bout de ses réticences et lorsqu’il a du faire un saut mais surtout pas un « saut de patate », il s’est totalement détendu.

Ce fut du coup un moment de franche rigolade car après les avoir photographiés séparément, Adeline les a fait poser ensemble ce qui a donné de magnifiques photos qui ont fait fondre mon cœur de Maman, et par la même occasion ceux des grands-mère car grâce à toutes les prises de vues d’Adeline j’ai pu créer de superbes calendriers pour Noël.

Pourquoi je vous parle de cela maintenant ? Parce que la fête des Mamans approche à grand pas et que c’est chaque année de plus en plus difficile de trouver une idée de cadeau pour nos mamans qui ont déjà à peu prés tout dans leur maison.

Adeline propose plusieurs supports, de l’album classique, au livre, jusqu’aux toiles, le rendu est absolument magnifique, la livraison est rapide et surtout surtout il y a en ce moment des promotions pour se faire plaisir ou faire plaisir à nos mamans.

adline studio promo

30 Minutes de séance photo pour seulement 35 Euros et 3 agrandissements 20*30, plus 20% de réductions sur toutes les commandes d’autres produits (je lorgne sur le cadre en alu).

Donc les amies du coin, foncez-vite prendre un rendez-vous, non seulement les photos sont superbes mais vous passerez un excellent moment, et pour les amies parisiennes qui seraient tentées de me dire que c’est trop loin j’ai la solution, vous en profitez pour passer à la maison :-)

Pour moi qui suis archi-nulle pour faire des photos c’est la meilleure solution pour immortaliser mes Monstroux qui grandissent (vraiment trop) vite !

 

* Séance et photos numériques offertes : un grand merci !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les autodafeurs le tome 3 : Enfin !

1540-1

Marine Carteron

Editions du Rouergue collection do a do

Roman adolescent à partir de 13 ans

Prix indicatif : 13€90

Sortie en librairie le 6 Mai*

 

Quand je vous disais que le mois d’Avril était placé sous le signe des coups de cœur littéraires je ne me trompais pas, je viens de dévorer le dernier tome des Autodafeurs : Nous sommes tous des propagateurs.

Alors c’est le dernier, et pour cela je suis très très triste, je vais devoir quitter Césarine, et même Gus qui (attention grand scoop), finalement n’est pas si idiot que ça (même Césarine le reconnait).

Encore beaucoup de suspens dans ce troisième tome il faut dire que nos jeunes héros sont plutôt en mauvaise posture, ils ont perdu le trésor de la confrérie et sont cachés sur une « île pourrie au fin fond de l’atlantique » (je cite Gus mais j’imagine parfaitement mon fils me dire cela) pendant que les autodafeurs poursuivent leur terrible but : détruire tous les livres du monde entier.

Ce que Gus ignore c’est que notre génialissime Césarine a « emprunté » une partie du trésor en l’occurrence deux petits carnets qui vont bien les aider à poursuivre la lutte contre les autodafeurs.

Pour ceux qui se poseraient la question on retrouve presque tous les protagonistes des premiers opus, mais on découvre également de nouveaux personnages aussi « timbrés, drôles et attachants qu’eux« ! ( M. Carteron, que vous pouvez appeler MarTine elle adore ça, vous ne dites juste pas que c’est moi qui vous l’ai dit).

En anglais on dit « Last but not least » c’est complétement adapté ici, je crois que j’ai lu le troisième opus avec encore plus de plaisir que les premiers, on sent qu’on s’approche du dénouement mais attention, rien n’est gagné ou perdu d’avance et Marine Carteron nous tient en haleine jusqu’au bout avec des rebondissements et des retournements de situation particulièrement inattendus. Le pire c’est que ça ressemble fort à quelque chose qui pourrait nous arriver en ce moment et cela me conforte dans l’idée qu’il faut protéger et diffuser notre culture au maximum, et ouvrir ses yeux au maximum dans cette société de désinformation ou l’on endort les masses à coup de téléréalité et autres faux scoops.

Mais revenons à nos héros, Césarine a un nouvel ami, Rama, un fou des mathématiques qui passe sont temps à faire des statistiques au grand dam de Gus dont ce n’est juste, pas le truc ! Évidemment on retrouve Néné qui ne pouvait que s’entendre avec Rama pour ses compétences informatique, mais qui a aussi une amie très proche au foulard multifonction…

Gus a également une amie, ou une tortionnaire, ou les deux, bref une fille d’une sacré trempe nommée Inès que vous prendrez plaisir à rencontrer.

Césarine a encore grandi, elle a découvert la musique, elle a compris le sens d’aimer et surtout elle est l’héroïne de cette aventure. Elle analyse toujours autant les métaphores des autres pour notre plus grand plaisir, et à chaque fin de journal elle résume sa situation, ou ses conclusions du moment :

1.les cheveux ne se mangeaient pas.

2. Je l’avais endormie pour l’empêcher de se battre car elle n’avait aucune chance de s’en sortir vivante.

3. Mourir ne servait à rien.

Du coup je me surprends parfois à penser comme elle, point par point, alors bien sûr c’est tout de suite moins philosophique, n’est pas Césarine qui veut… ça donne des choses du genre

1 Arrêter de glander sur facebook

2 Ou bien inscrire toute la famille dans une communauté nudiste.

 

Bref je n’ose vous en dire plus car je sais que j’ai quelques lectrices qui attendent la sortie du troisième pour acheter toute la série mais je vous le confirme : FONCEZ c’est une pépite !

D’ailleurs je ne suis pas la seule à le penser, le premier tome des autodafeurs à reçu le prix des mordus du Polar 2015 !

Vous faites quoi le 6 Mai ? Vous foncez chez votre libraire préféré !!!

 

* Livre offert : un grand merci !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le garçon en pyjama rayé (roman)

Ce mois d’Avril se place sous le signe des coups de cœur littéraires, après trop tôt, le roman pour ados de John Boyne : Le garçon en pyjama rayé m’a également bouleversée.

71A9ZVB4mFL

Sur la quatrième de couverture il est écrit : Vous ne trouverez pas ici le résumé de ce livre, car il est important de le découvrir sans savoir de quoi il parle. On dira simplement qu’il s’agit de l’histoire du jeune Bruno que sa curiosité va mener à une rencontre de l’autre côté d’une étrange barrière. Un de ces barrières qui séparent les hommes et qui ne devrait pas exister. ( source Folio Junior)

 

Comment vous convaincre qu’il faut absolument lire ce livre sans vous en parler un tout petit peu mais sans briser le mystère souhaité par l’auteur ?

Comment vous expliquer que malgré le ton léger de tout le roman, cette histoire vous touchera tous et toutes ?

Le plus simple serait de ne pas en parler mais il faut que je recommande ce livre, c’est plus fort que moi !  Il est conseillé à partir de 12 ans et je voulais le faire lire à Grand Monstrou qui en a dix ans et demi mais finalement je vais attendre un peu, à moins qu’on ne le lise à deux.

Je pourrais facilement conclure que la curiosité est un vilain défaut, que mentir aux enfants se retourne toujours contre nous mais cette histoire est tellement plus forte que cela …

Bref, si vous venez de temps en temps ici pour chercher de la lecture, faites moi confiance et foncez vous procurer le garçon en pyjama rayé.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...