La prophétie des Runes (T1)

prophetie330x427

Tome 1 : La rouelle de feu

Auteur : Catherine Cuenca

Illustrateur : B. Raphaël

11 à 13 ans ( et plus)

Prix : 12€90 livre offert : merci beaucoup

 

« Disparu aujourd’hui, renaîtra demain, car doit régner la lignée de Mérovée. » Telle est la prophétie qui s’inscrit en runes de feu pour annoncer le retour du prince Childéric. Quatre ans plus tard, Mogiane veut croire que la prédiction s’accomplira. Si elle n’a plus l’espoir de trouver un époux depuis une erreur de jeunesse, elle a toujours celui de protéger le domaine de son père contre l’invasion des Huns et les complots de ses ennemis. Des ennemis prêts à tous les maléfices pour empêcher l’accomplissement de la prophétie. (source GulfStream éditeur)

J’ai demandé à Gulfstream de m’envoyer ce livre car je savais qu’il plairait à Petit Monstrou qui l’a d’ailleurs dévoré, et puis moi j’ai fait comme un blocage, j’ai lu les premières pages et je n’ai pas accroché de suite.

Devant l’insistance de Petit Monstrou, et surtout parce que je ne sais pas chroniquer un livre sans l’avoir lu :-p, je l’ai repris quelques semaines plus tard.

Autre moment, autre état d’esprit, je l’ai lu en deux soirées et je l’ai vraiment apprécié. Déjà, l’héroïne est une femme, avec un passé compliqué mais surtout un mental d’acier. Tenir un domaine à cette époque ( empire romain déclinant, invasion barbare) est compliqué mais cela l’est encore plus quand on est une femme.

Suspens, complots, amour, détermination sont les ingrédients qui font qu’on a du mal à refermer le livre (une fois qu’on est entré dedans donc, laissez lui sa chance) et que Petit Monstrou me râle régulièrement dessus parce qu’on n’a pas encore la suite.

En effet  le tome 2 : l’enigme de Sarmate est paru en Mai 2016 et le tome 3  : la guerre des dieux sortira au mois d’octobre prochain.

Cela ferait un très beau cadeau de Noël ( ou d’anniversaire), une trilogie sur les chevaliers, de quoi satisfaire nos petits passionnés de cette époque et peut-être les réconcilier avec la lecture.

 

Cette série vous est donc hautement recommandée par Petit Monstrou et par moi-même 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

le lundi au soleil #4

Oui je sais … on est mardi…

Que la personne qui appuie comme un gros malade sur la pédale d’accélérateur du temps la relâche tout de suite ça va juste pas être possible des week-ends qui durent 5 minutes et un lundi qui défile en moins de trois.

Pourtant cette semaine même pas besoin de lunettes roses, tout est déjà rose…

  • Supercopine est venue nous voir depuis la charente maritime et pour 24 heures grâce à Blablacar.
  • On a tellement papotté que je n’ai plus de salive pour les trois prochains mois
  • On a bien mangé, bien rigolé
  • Elle m’a aidé avec les devoirs de Grand Monstrou ( d’ailleurs on m’a menti, il rentre avec des leçons ET devoirs, plein… ça va pas aller du tout)
  • Par contre j’ai eu le collège au téléphone et dans sa classe le niveau est très haut : tant mieux ça va le stimuler lui qui s’est ennuyé à fond l’an dernier.
  • Tout est rose parce que Supercopine m’a entièrement équipée d’accessoires rose : le tote bag, l’étui à tablette, la batterie externe pour le tel, le mug,le stylo… Elle était désolée de ne pas avoir trouvé de lunettes roses (pas moi) et comme elle me connait bien et qu’elle sait qu’en vrai je déteste le rose, je lui ai annoncé que JAMAIS je ne sortirai avec un tote bag tout rose… Mais comme c’est supercopine elle ne s’est pas vexée, elle s’en doutait.
  • Au niveau des projets c’est un peu catastrophique … retard sur le blog, retard sur le linge, retard sur les mails, les coups de fil etc.
  • Le ponçage a bien avancé le portillon est terminé mais le grand portail demande un ponçage beaucoup plus intense ET le temps s’est presque autant dégradé que mes pauvres lombaires donc le chantier est en attente. (l’été indien tu reviens quand tu veux)
  • J’ai envisagé deux minutes de créer un bullet journal et puis j’ai réalisé que j’étais archi nulle en arts plastiques et que tout le temps passé à le réaliser serait du temps en moins pour faire ce que je veux faire, je garde donc mes ptites « to do » listes sur papier recyclé. (Oui Blandine, j’y note toujours 150 000 activités que je ne vais PAS être capable de terminer en une journée).
  • Hier matin j’ai accompagné Grand Monstrou au collège, cela nous a permis de dormir deux heures de plus ET de passer une heure de plus ensemble, il est toujours aussi difficile de lui dire  » à vendredi » mais je n’ai même pas pleuré 🙂
  • Et enfin je teste l’auto-hypnose et tous les jours je communique avec mes globules blancs pour lutter contre mon lupus, je n’ai pas encore eu de réponse claire mais je ne suis pas plus cassée que d’habitude, enfin si mais je mets ça sur le compte des mouvements devant le portail et des abdos avec mon fils.

Voilà je crois que c’est tout pour ce lundi mardi, je vous souhaite une belle semaine, pleine de bonheurs, rire et .. soleil même s’il se fait un peu désirer.IMG_3633

Rendez-vous sur Hellocoton !

Alors l’internat ?

depart

 

Coucou mon chéri,

Tu termines ta seconde semaine loin de nous et tu as l’air de plutôt bien t’adapter.

La preuve, un petit sms rapide le soir et basta… tu es bien occupé, tant mieux pour toi, tant pis pour moi.

Mercredi dernier tu m’as fait le grand bonheur de passer un coup de fil, et oui mon chéri, les téléphones portables ne servent pas que pour youtube et pokémon go, ils ont une fonction « appel ».

Ce n’est pas facile de communiquer car tu n’est pas seul, et j’imagine que tu dois jouer au « fort » pourtant tu m’as raconté que certains appelaient leurs parents tous les soirs…Bon je n’en demande pas tant mais des sms un peu plus détaillés que « oui » « ça va » « bonne nuit » me plairaient bien.

Toi, tu n’as pas trop le temps de parler car après tu vas faire du « renfo » (renforcement musculaire) avec tes copains … ( mon dieu déjà qu’à 9h00 le matin j’ai du mal à faire mes abdos alors le soir après dîner… renforcement musculaire… heuuu). Le pire c’est que vous êtes plusieurs à faire cela, normal, un dortoir de 9 sportifs, 8 judokas, 1 « footeux » (le pauvre) c’est un nid de fous des muscles !

Si je me réjouis que tout se passe bien pour toi, cette deuxième semaine a été d’une longueur inimaginable ! Pourtant tu me connais, je ne m’ennuie jamais, j’ai toujours plusieurs projets en cours, 10 000 choses à faire et j’ai de légères tendances à l’hyperactivité.

Malgré tout, quelque chose me chagrine, pas forcément dans la journée mais vers la fin de l’après-midi, à l’heure ou tu devrais rentrer.

Ce qui est dingue c’est que l’an dernier, j’attendais ton retour du collège avec impatience et assez rapidement on s’engueulait, soit parce que tu avais fait le couillon en classe soit à cause des devoirs.

Tu as pris de bonnes résolutions et donc au collège tout à l’air de bien se passer, tu découvres l’espagnol que tu adores et c’est chouette je vais pouvoir t’aider (même si tu trouves que je n’ai « pas l’accent »).

Bref tu as l’air motivé et ça me plaît, j’espère que ça va durer car l’année va être longue, réveil à 5h30 le lundi matin pour prendre le train, cours normaux toute la journée, 5 heures de judo par semaine, la vie en communauté … tout cela va être bien fatigant sans compter les compétitions qui vont bientôt commencer.

Ce soir tu rentres (enfin) et ma journée en sera illuminée mais je dois faire attention à ne pas trop te chouchouter car dimanche dernier tu n’avais plus trop envie de repartir car « c’est bien à la maison », normal, on t’a foutu une paix royale, tu n’avais que très peu de devoirs et je t’ai câliné dès que je te croisais dans la maison.

Il va falloir que je me force à être un tout petit peu désagréable, afin que tu ne regrettes pas trop la maison (tu me connais, je devrais y parvenir aisément), en même temps, c’est très tentant de te cocooner alors que tu as été loin toute la semaine …

Aller, vivement 17h15 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le sixième Dalaï-Lama (BD)

2f02f3_a58b1df3567c4464a4f0a230c48aec70-mv2

 

Un énorme coup de cœur pour cette magnifique bande-dessinée que nous avons découverte fin Août.

le thème :

Tawang, Sud du Tibet, 1682.

Lobsang Rinchen vit paisiblement avec ses parents dans un petit village perché en Himalaya. Un matin, alors qu’il part retourner les champs accompagné de Gelaï, son petit renard, il fait la connaissance de Makye Ame, la fille du seigneur de Tawang. Une grande amitié naît peu à peu, et le duo devient trio avec l’arrivée de Dédi, la confidente de Makye Ame.

Mais pendant ce temps, l’empereur de Chine apprend qu’on lui a caché la mort du 5e dalaï-lama. Les lamas doivent partir à la recherche de la réincarnation du dalaï-lama et vont bientôt se retrouver à Tawang, bousculant le quotidien de nos trois amis… (Source  les éditions Fei)

Le sixième Dalaï-Lama par Zhao-Ze et Guo Qiang est un roman (bio-graphique) en trois tomes basé sur la fascinante vie de Tsangyang Gyatso (1683-1706), le seul Dalaï-lama à avoir refusé une vie de moine ordonné.

On y découvre Lobsang,  un jeune garçon exceptionnel qui communique avec les animaux et dont la principale qualité est la gentillesse. Il va se lier d’amitié avec Makye, la fille du chef de son village et cette amitié va grandir jusqu’à … l’amour.

Mais le destin va les séparer et Petit Monstrou et moi attendons avec impatience le tome 2 pour savoir si les deux enfants vont se retrouver.

On s’imprègne aussi des traditions du  Tibet, de  la vie quotidienne, du bouddhisme et on se régale à chaque page tant les illustrations sont magnifiques ! Une véritable oeuvre d’art !

A ce sujet, vous pourrez d’ailleurs admirer les planches originales du 3 Novembre prochain au 16 Décembre à

Librairie-Galerie Fei

1 rue Frédéric Sauton

75005 Paris

Zhao Ze sera présent au vernissage du 3 Novembre ( et je pense que nous irons, rien que pour le féliciter). Il fera ensuite une tournée en France, vous pourrez trouver les dates sur le site des éditions Fei.

extrait

 Le sixième Dalaï-Lama

Zhao Ze et Guo Qiang

Sorti le 19 Aout

Les éditions Fei

A partir de 10 ans

Livre offert : merci beaucoup

J’apprends à l’instant que le tome 2 ne sortira que le 19 Mai 2017 : bouhouhou ça va être long !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le lundi au soleil #3

houlaaa il va être dur de trouver du soleil pour ce lundi… il va falloir une double paire de lunettes roses !

  • Déja le réveil a sonné à 5h00 pour Grand Monstrou et moi mais bon : l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt !
  • Ensuite nous avons pris le train ensemble, un premier, un second puis un bus pour rejoindre le collège… Mais bon il commence par deux heures de judo et il est super motivé.
  • Ça sera la première semaine d’une longue série sans lui… On va s’y faire et puis tant qu’il est heureux, tout ira bien ( le premier qui l’embête au collège je le mords).
  • Je serai libérée, délivrée des devoirs, d’autant plus que Petit Monstrou a eu la bonne idée de tomber sur une enseignante qui n’en donne presque pas : Yeahhhh
  • Je crois que j’ai tout bon au niveau des papiers/couvertures de livres, fournitures, je vais donc peut-être enfin pouvoir me rapprocher de ma fameuse ponceuse …  option lunettes roses : va va pas être aussi pénible que d’habitude, et ça ne vas pas être long… ( méthode Coué).

Bon ça, c’est s’il arrête de pleuvioter évidemment, manquerai plus que je m’électrocute en ponçant !

  • Le soleil n’est donc pas dans le jardin, mais il est bel et bien sur ma table de nuit et sur mon piano sous forme de livres : j’ai encore faire plein de belles découvertes toute la semaine dernière et je vous en parle très bientôt.
  • Le soleil est aussi dans la classe de Petit Monstrou qui est tombé sur une enseignante géniale que je suis certaine qu’il va apprécier.
  • La rentrée et surtout la sortie de l’école m’a permis de revoir quelques personnes fort sympathiques, ça me rassure un peu, il n’y a pas que des C… dans mon village.
  • Mercredi j’espère croiser plein de copines blogueuses au pré-show des jouets et jeux de Noël, une sortie sans enfant, où j’emmène quand même mon âme d’enfant pour craquer sur les nouveaux jeux de société.
  • Samedi je vais revoir une amie qui a déménagé un peu loin et j’irais de nouveau seule sans enfants, et même sans Monsieur Poux.
  • et THE nouvelle du jour : Supercopine vient passer 24 heures avec nous mi-Septembre : ca va papoter à fond, en général les enfants se tiennent à carreaux et Mr Poux se met aux fourneaux pour nous laisser tranquille : que du bonheur.

 

Bref, la semaine s’annonce plutôt bien, la SNCF m’a fait bien rire ce matin et la banque nous a fait bien stresser mais tout est bien qui finit bien alors c’est reparti pour une semaine en lunettes roses.

Et vous ? Ça s’annonce comment ?

IMG_3633

Rendez-vous sur Hellocoton !

Hop en pension !

L’année dernière Grand Monstrou est entré en 6ème et si nous avions pu constater quelques changements pendant sa dernière année d’élémentaire, je dois dire que pendant la 6ème nous nous sommes pris la pré-adolescence en pleine poire !

Tous, nous et lui !

Nous parce que nous ne reconnaissions plus notre fils ( mon bébéééé) et lui parce qu’il était coincé entre le petit et le grand, souvent d’ailleurs,  je parle de lui comme du « petit-grand ».

Dire qu’il nous a fait une 6 ème pourrie n’est pas une exagération, entre les épaules qui se redressent, le côté « kéké » qui se développe pour « faire sa place » (parce qu’il y avait une ambiance légèrement pourrie dans son collège et parce que les garçons de cet âge sont plutôt stupides) et le farniente concernant les études… on a bien morflé !

Au début j’étais ravie, il avait de supers profs et « même que » jusqu’en Novembre les profs l’aimaient bien, séduits par son « potentiel ». Après ils ont carrément déchanté et nous aussi … Que ce soit au niveau du travail fourni ou du comportement … tout a déconné et j’entretiens désormais une relation tout particulière avec le Principal qui m’appelait régulièrement !

Qui dit « potentiel » dit bonne nouvelle: « il a des facilités » en langage adulte, et bonne nouvelle « pas besoin de se fouler » en langage pré-ado.

Les séances de devoirs étaient un supplice et je ne compte pas le nombre de fois ou j’ai gentiment annoncé, crié, hurlé « si ça continues je te colle en pension ».

Alors, chères collègues Mamans, faites très attention à ce que vous souhaitez, aux menaces que vous proférez, parce que nous y sommes : mon bébééééééé part en internat !

Non, ne sortez pas les tomates pourries, ce n’est PAS une punition et même … il s’agit de SON choix.

Monsieur pré-ado qui n’a pas encore 12 ans, part faire une cinquième sport-étude, section judo (sa passion).

C’est donc une très belle opportunité (dont je vous ai déjà parlé), le collège semble bien, il sera « maté » dès le moindre écart de comportement par une « privation » de judo et ça, ça risque de le faire réfléchir.

Et surtout surtout (là y’en a qui vont me détester), les devoirs seront faits dans la semaine afin qu’il puisse participer aux compétitions le week-end. (yeahhhhhhh)

J’envisage d’envoyer tout de suite des antidépresseurs au pauvre surveillant qui sera en charge des devoirs, mais clairement je suis ravie !

Plus d’engueulades le soir, plus de hausse subite de tension, plus de cris, de pleurs, de menaces etc.

Heuuu mais y’aura plus de bisous non plus, plus la possibilité de faire le point sur sa vie tout en promenant le boxerfou, je ne pourrais pas déceler à son expression s’il a passé une bonne journée ou pas… je devrais me contenter de SMS…Je ne pourrais pas décrypter dans les petites paroles du dîner s’il y a un problème avec tel ou tel copain.

Trois mois que je m’y prépare… trois mois que je liste tous les points positifs et que je suis sûre et certaine que nous avons tous pris la bonne décision et là …

Ben là nous sommes un peu au pied du mur et j’avoue que j’angoisse un peu… Grand Monstrou c’est mon premier bébé, c’est lui qui a fait de moi une Maman et je n’avais pas du tout prévu qu’il quitte le nid aussi tôt.

Pourtant qu’est-ce qu’il a pu m’agacer pendant sa 6ème … mais là il va juste me manquer, et manquer à son père, son frère… ( beaucoup à son frère).

C’est super court les weekends, surtout si tu pars une partie du dimanche en compétition… (bon c’est moi le taxi, je pourrai donc le titiller pour savoir ce qui se passe)

Je dois être forte pour lui, car c’est lui qui va affronter le plus de nouveautés, de défis, mais nous à la maison on va se retrouver famille boiteuse, il va nous manquer un élément, un morceau et pas le moindre !

Alors je vous souhaite une bonne rentrée à tous et toutes, parents, enseignants, enfants mais surtout à mon bébé poussin  Pré-ado !

Si tu me lis je te souhaite plein plein de bonnes choses, une super année sportive ET studieuse et compte sur moi pour te chouchouter le week-end pour recharger les batteries.

juju
Vogue mon fils …
Rendez-vous sur Hellocoton !

Le lundi au soleil #2

Oui oui je sais on est mardi… mais mon vrai lundi à été si comblé que je n’ai pas eu le temps de passer par ici.

Alors je rattrape aujourd’hui et j’enfile mes lunettes roses pour attaquer la semaine si particulière puisque c’est celle de la rentrée.

  • Mon tout petit, mon bébé de presque douze ans va quitter le nid et partir en internat et je ne vais PAS pleurer ni stresser, je vais juste apprécier l’opportunité qui lui est donnée de se donner à fond dans sa passion : le judo, tout en étudiant. ( Et cerise sur le gateau, quelqu’un d’autre que moi se chargera des devoirs dans la semaine … ca c’est booooon)
  • Mon encore-plus-petit entre en cm2 mais là je suis zen, on connait l’école, ça va bien se passer même si je ne comprends pas qu’il entre déjà en cm2 alors qu’il est né avant-hier.
  • Nous avons découvert la bonne paye, jeu parfait pour mon grippe-sous de Petit Monstrou ( le seul inconvénient c’est que les parties durent longtemps).
  • je reprends l’objectif de la semaine dernière : poncer mon portillon car avec la canicule je n’ai pas eu le courage
  • j’ai enfin terminé « la magie du rangement » de Marie Kondo, maintenant « Yapluka ». Nota bene : heureusement que je ne suis pas complètement docile car dans le livre elle dit  » un livre que vous avez depuis plus de 6 mois vous pouvez le jeter vous ne le lirez pas » et j’avais le sien depuis septembre dernier…
  • j’ai découvert : une BD, un roman jeunesse et un album dont je vous parlerai bientôt.

Bref, la semaine s’annonce plutôt bien et surtout carrément courte… Jeudi départ à 6h15 pour emmener Grand Monstrou dans son nouveau collège, ça va piquer un peu les yeux mais avec les lunettes roses on va juste se réjouir de cette nouvelle vie qui commence.

Et vous, elle s’annonce comment votre semaine ?

IMG_3633

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tillô est de retour !

Au mois d’Avril dernier j’avais eu un énorme coup de cœur pour le jeune Tillô et sa tribu, je vous en parlais ici.

L’attente du second fut longue et puis en rentrant de vacances, bonne surprise, « Tillô : des feux dans le froid » nous attendait dans la boite à lettres.

tillo_2_330x409

 

Tillô : des feux dans le froid

par Martial Caroff

Editions : GulfStream éditeur

12€90

Livre offert : merci beaucoup

Evidemment Petit Monstrou s’est jeté dessus (pendant que je me chargeais des valises et du linge : pffff) mais il lui a fallu moins de 24 heures pour le dévorer.

Enfin mon tour est arrivé et j’ai savouré chaque page, j’ai frissonné, j’ai eu peur, puis très chaud (y’a un vilain volcan dans le tome deux), j’ai retenu mon souffle, espéré, j’ai été soulagée, et puis de nouveau inquiète, j’ai souri, j’ai été attendrie …

Ce second tome est une encore réussite bien que Petit Monstrou et moi l’ayons trouvé beaucoup trop court ( pourtant il ne l’est pas).

je vous copie tout de même le résumé mais il n’y a qu’une seule chose à faire, le lire et Viiiiiite : 

La grotte de la tribu néandertalienne de Safa est occupée par une horde ennemie. Une ruse de Tillô parvient à la faire fuir. Les hommes sont désormais à l’abri pour passer l’hiver, jusqu’à ce qu’un fauve les chasse et dévore leur réserve de viande. La tribu est alors obligée de partir dans la neige à la recherche d’une contrée plus accueillante. Rutôr, Sélas et les autres finissent par arriver dans un territoire où le froid est moins vif et le gibier plus abondant. Mais ils ne sont pas au bout de leurs peines ! Un carnivore géant, des adolescents sauvages, des montagnes qui se mettent soudain à cracher des gerbes, puis des rivières de feu : c’est à une  incroyable succession d’aventures que Tillô et ses amis vont devoir faire face. ( Source Gulfstream Editeur)

Pour info le tome 3 : « les hommes qui transforment les os » sortira au mois de Novembre prochain, nous l’attendons déjà et espérons très fort qu’il y aura ensuite un tome quatre ( S’il vous plait monsieur Caroff).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le lundi au soleil #1

« Le lundi au soleil, c’est une chose qu’on aura jamais » chantait Claude François.

Alors en effet, pour toutes celles et ceux qui ont repris le boulot, le soleil s’observe depuis le bureau, l’automne approche à grands pas et il faudra bientôt l’imaginer au lieu de le contempler…

Le lundi c’est toujours un peu dur, on se remet du week-end, on reprend pour une longue semaine, parfois on est un peu triste et on attend déjà le vendredi…

Alors je vous propose qu’on le prenne du bon pied ce lundi et qu’on en fasse notre lundi au soleil.

Le lundi c’est un nouveau départ, une nouvelle semaine qui commence avec plein de belles choses à faire, découvrir. c’est un peu comme débuter un nouveau livre.

Par exemple, cette semaine je vais

  • aller chercher les fournitures scolaires avec les Monstroux ET aimer ça (vœu pieu)
  • profiter qu’il va justement y avoir du soleil pour poncer et repeindre le portillon
  • finir le super livre que je lis en ce moment et en commencer un autre
  • Enfin réussir à dégivrer mon congel
  • respirer, lentement, pour de vrai
  • profiter de la dernière semaine de vacances des Monstroux et tenter de passer du temps avec eux.
  • me satisfaire de ce que j’ai et m’auto-complimenter ( on n’est jamais mieux servi que par soi-même)
  • rattraper mon retard sur le blog
  • profiter du soleil pour faire de longues balades avec le #boxerfou
  • Mettre sur le bon coin tout ce que j’ai à vendre et gagner des sous (ou pas)
  • Envoyer un long mail à une amie de longue date à qui je ne donne pas assez de nouvelles
  • faire des abdos avec mon fils

Je vais aussi essayer de moins râler, de profiter le plus possible des bons moments, et surtout de rire, c’est important.

Si je peux donner un coup de main à quelqu’un, apporter mon soutien je le ferai…

Le lundi au soleil c’est enfiler ses lunettes roses et regarder la vie du bon côté.

J’ai un toit, de la nourriture dans le frigo, une santé correcte (ou presque), un mari qui m’aime et les plus beaux enfants du monde : mon lundi est déjà naturellement ensoleillé !

Et vous ? Il s’annonce comment votre lundi ?

soleil

 

Amies blogueuses: si vous voulez participer au  » lundi au soleil » et partir du bon pied, j’ajouterai votre lien à la fin de ce billet

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

La revanche

12191981_811309518969213_6371748949286581946_n (1)

L’an dernier, dix jours avant le départ en vacances, Petit Monstrou s’est cassé le fémur. Or, quand on se casse le fémur, on est plâtré du haut de la cuisse jusqu’en haut des orteils, je vous en parlais ici.
Souvenez-vous nous étions en pleine canicule et ce qui faisait souffrir mon petit blessé ce n’était pas du tout sa fracture (Monsieur marchait dans le couloir avant de passer sa radio) mais les démangeaisons dues à la chaleur sous son long et vilain plâtre.
Malheureusement nous avions réservé des vacances au Maroc, pour être sûrs d’avoir du soleil et donc de la chaleur. Impossible de l’emmener, déjà je ne vois pas comment je l’aurais rentré dans le siège d’un avion avec sa jambe tendue devant lui, et surtout cela aurait été insupportable pour lui.
Dès qu’ils ont appris la nouvelle, Mamina et Papounet ont proposé de garder Petit Monstrou chez eux mais je ne pouvais pas m’y résoudre, je ne me voyais pas partir sans lui.
J’aurais voulu que nous annulions et que nous restions près de lui mais c’était aussi priver Grand Monstrou et surtout Monsieur Poux, qui en avait le plus besoin, de leurs vacances.

Nous lui avons donc posé la question, sans pression, en lui expliquant que c’était sa décision, que nous ne savions pas choisir. (j’en suis encore malheureuse rien qu’en l’écrivant).
Il a réfléchi un moment  puis il a dit « ce n’est pas parce que je me suis cassé la jambe que vous devez être tous punis, allez-y je resterai avec Mamina et Papounet (et le #boxerfou )».
Je vous avoue que le départ n’a pas été simple, j’ai du retenir mes larmes jusqu’à ce qu’il ne voit plus la voiture, et mon cœur pesait plusieurs tonnes dans ma poitrine. Nous l’appelions tous les jours, et tous les jours j’avais la boule dans la gorge mais il a été choyé, chouchouté et gâté par ses grands parents et par Michèle (encore merci).
Il a dévoré toute la série des Harry Potter, enchaîné avec celle des Aragorn et est devenu un pro des légos et du yams, bref que des activités assises.

Tous les soirs il faisait son petit tour en fauteuil roulant et il testait la solidité du cœur de Mamina en faisant de grands virages juste avant la descente du garage (8%) qui n’est absolument pas adaptée à un fauteuil roulant.
En août nous avons repris une semaine de vacances qui n’était absolument pas prévue au budget car même s’il nous avait laissés partir, ce fut difficile pour lui.
Et comme nous sommes joueurs, cette année nous avons de nouveau réservé au Maroc,dans le même hôtel, pour la même période.

J’ai dorénavant un postérieur en béton car j’ai serré les fesses tout le mois de juin, tremblant à chaque coup de téléphone, fin juin, si j’avais pu, je l’aurais attaché dans son lit quoique connaissant le phénomène, même dans son lit il est capable de se blesser.
Et ouiiiiiiiiiii nous sommes partis, à quatre et là, il a pris sa revanche !
Je crois que je n’ai jamais eu autant de bisous et de câlins dans une piscine et des « je t’aime Maman » .

Monsieur Poux qui est très souvent absent dans l’année a pu renouer avec son cadet, il a eu tous les noms d’animaux et se faisait régulièrement attaquer, chasser, lui aussi dans la piscine.
En plus, comme Petit Monstrou a attrapé mon virus de la lecture, nous pouvions tout de même nous adonner à notre sacro-sainte sieste et nous dormions pendant qu’il lisait (je n’ai pas dit sieste cochonne, on n’est pas fous quand même).
Il s’est fait un copain qui comme lui n’allait jamais au club enfant et ils circulaient tous les deux dans le grand complexe de l’hôtel, pour aller se chercher des crêpes, voir les oies, ou juste profiter de leur liberté.
A l’exception d’un pincement d’oie et d’une petite insolation qui nous a valu une courte nuit, il n’y a eu aucun drame à signaler et nous avons vu Petit Monstrou profiter à fond de ses vacances comme une revanche sur l’été dernier.
Grand Monstrou était avec nous, enfin je veux dire, nous l’avions emmené car nous avons du un peu râler au bout d’une semaine que nous ne le voyions jamais. Lui aussi a passé de supers vacances, avec ses « potes », il a daigné venir jouer avec nous à l’apéro de temps en temps mais préférait clairement rester avec ses pairs.
Bref, la vie peut faire de sacré coups vaches, mais elle peut aussi se rattraper ensuite, alors courage à tous ceux qui vivent des moments difficile, la roue tourne !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pensées d'une Peste au foyer souvent au bord de la crise de nerf